À votre avis, pourquoi on dit que je fais peur aux hommes ?

On se réunit entre potes pour discuter d’un sujet qui vous trouble, vous tracasse, côté cœur ou sexo ! Caroline Michel vient compléter vos réflexions de son avis d'experte. Aujourd’hui, on se demande pourquoi il est fréquent d’entendre qu’une fille fait peur aux mecs !

C'est vrai, à la fin : qu'est-ce qui fait peur aux hommes ?
C'est vrai, à la fin : qu'est-ce qui fait peur aux hommes ? // ©  Warner Bros Entertainment

L’avis des lecteurs Trendy

"Quand j’ai peur d’une nana, c’est que je ne sens pas l’ouverture…", Romain, 24 ans.

"En tant que mec, c’est vrai qu’il m’arrive d’avoir peur de certaines filles, dans le sens où je suis impressionné. Je n’ose pas les aborder, parce qu’elles paraissent indépendantes, comme si elles se suffisaient à elles-mêmes. En fait, je dirais qu’il y a les filles qui semblent s’en foutre et celles qui semblent t’attendre, mais c’est pareil chez les hommes…"

"On a peur de l'autre dès qu’il y a un enjeu amoureux !", Anna, 25 ans.

"Pour moi, ça ne veut rien dire. Je comprends qu’on puisse avoir peur d’une fille, moi-même ça m'arrive avec certains garçons. Mais ça fait partie du jeu. C’est parce qu’il y a de l’enjeu – amoureux ou sexuel, parce qu’on veut plaire et qu’on craint de se faire rembarrer. Ce n’est pas la personne en elle-même qui inquiète, c’est ce que l’on mise !"

"J’ai peur des filles rentre-dedans…", Anthony, 26 ans.

"Quand j’ai peur d’une fille, c’est parce qu’elle est rentre-dedans. Je n’ai pas l’habitude, je ne dis pas que je tiens à faire absolument le premier pas, mais une nana qui n’a pas froid aux yeux, je trouve ça à la fois sexy et flippant. Je me dis qu’elle va me dévorer en moins de deux, me mener par le bout du nez… "

"J’effraie les garçons parce que je suis pressée de me caser", Noémie, 24 ans.

"On me dit souvent que je fais peur aux mecs… J’ai compris, enfin je crois. C’est parce que j’attends une jolie histoire et que je suis impatiente. Je pense que je fais cet effet-là aux garçons parce qu’ils ressentent mon besoin de me caser. Et le pire, c’est qu’en essayant de canaliser mes attentes, je m’exerce à être plus détendue, plus libre, moins présente. Et à ce moment-là, je les intimide parce que j’ai l’air de ne plus avoir besoin d’eux. C’est quoi, le juste milieu ?"

L’avis de Caroline

Est-ce que moi, j’ai déjà fait peur aux mecs ? Voici la première question que je me pose. J’ai eu le sentiment, à plusieurs reprises, que c'était le cas, c’est vrai. Mais disons qu’il est plus facile de se dire qu’on intimide que d’imaginer qu’on ne plait pas… J’espère encore intimement que je suis passée à côté de jolies relations simplement parce que le garçon flippait. C’est certainement arrivé, car comme le dit si bien Anna, ça se produit dès qu’il y a de l’enjeu. Pas facile de se dépasser. On peut aussi craindre quelqu’un quand on le sent très pressé, amoureux au premier regard et impatient de fonder une famille !

Mais il existe une raison plus spécifique à notre époque. Une raison qui explique pourquoi certains hommes sont complètement perturbés face à certaines filles très sûres d’elles, indépendantes et qui assument leurs désirs (amoureux ou sexuels). Aujourd’hui, les codes amoureux ont complètement changé. À l’époque de nos grands-parents, les mecs menaient la danse et les filles disposaient. Autrement dit, chacun avait son rôle. Désormais, les femmes vivent pleinement leur sexualité, leur plaisir, leurs désirs. Elles n’ont pas peur de draguer un homme, de lui proposer la lune ou juste une nuit. Du coup, il suffit parfois de faire preuve d’initiative pour faire flipper un mec qui ne sait plus comment il doit agir. On lui a mis dans le crâne qu’il était le dominant et voilà qu’il craint d’être utilisé et rejeté !

Si on regarde bien, on pourrait aussi se dire que les hommes font peur aux filles quand ils sont trop entreprenants, ou trop pressés de construire (elles profitent aussi d’histoires légères). Si on en est là, c’est bien parce que l’égalité homme – femme propose un nouveau schéma, encore récent, que nous expérimentons.

Que faut-il penser ? Comment leur faire moins peur ? Si on les drague, c’est trop, et si on joue les filles sentimentales et gentilles, c’est chiant. La seule chose à faire est de rester soi-même et d’être fidèle à ses envies. Vous êtes fonceuse ? Tant mieux. Pressée de vous caser ? Vous avez le droit. Ne changez rien. Car il y a aussi des garçons qui aiment les filles fonceuses et d'autres pressés de se caser. Au jeu des rôles qui tendent à s’inverser, les hommes montrent de plus en plus leurs émotions et assument leur envie d’une belle histoire... 

sexo love

Pour aller plus loin