Je gonfle ma confiance en moi

La confiance en soi se bâtit quand on est enfant. Lorsqu’elle ne s’est pas bien mise en place à cause du contexte familial par exemple – regard de ses parents sur soi, absence de l’un d’entre eux… –, elle peut mettre en péril plus tard nos choix amoureux ou professionnels.

Les questions métaphysiques que l’on se pose à l’adolescence ne trouvent pas forcément la réponse souhaitée après 18 ans et le passage à l’âge adulte réveille des questions liées à l’image que l’on a de soi, à notre capacité à s’aimer, à nous trouver suffisamment intéressant aux yeux des autres.

Toutes ces questions peuvent entraver le développement de notre personnalité et nous empêcher de nous conduire en battant et d’être « à fond » dans notre vie.

On pose un regard indulgent sur soi

Essayez d’être objectif : avez-vous raison de penser que vous n’êtes pas assez intelligent ou que vous n’avez pas assez de charme ? Tournez le dos à la perfection à tout prix qui nécessite d’être constamment en « surrégime » et d’entretenir l’angoisse de ne pas être à la hauteur. Si la confiance en soi se construit sur du long terme, il n’est jamais trop tard.

Listez tout ce que vous faites bien, vos succès, vos qualités. Et dans la colonne « crédit », que voyez-vous ? Qu’il y a plein de chose à votre avantage, bien sûr ! La colonne « débit » ? Bof ! Est-ce vraiment intéressant ? Comme tout le monde, vous avez des défauts, des manques mais inutile de les regarder à la loupe.

On positive

Retenez quelques principes : vous êtes généreux avec les autres et ils vous le rendent bien. Vous savez être persévérant, endurant, déterminé lorsque vous vous fixez un objectif. Demandez-vous régulièrement ce que vous voulez exactement et dites-vous que vous pouvez l’obtenir si vous vous en donnez les moyens. Et que ce que vous ne voulez pas, on ne peut pas vous l’imposer. Ça simplifie la vie.

Rendez-vous utile aussi car faire du bien autour de soi c’est redorer son blason personnel : la reconnaissance des autres vous donne un regard plus indulgent sur vous-même !

Vous retrouverez confiance en vous quand votre chemin personnel sera dégagé de plein de choses inconfortables, que vous aurez, par exemple, éliminé la jalousie de votre vie. Et lorsque vous doutez de vous, faites des exercices de visualisation de choses belles et positives (lire aussi notre article : « Quatre méthodes pour retrouver sa concentration »).

Bref, on arrête de s’observer d’un œil critique. On fait en sorte d’être bien dans ce que l’on fait. On se fait confiance et on se met ça régulièrement dans la tête. Et si besoin, on colle quelques Post-it chez soi pour ne pas oublier : « Je suis un(e) gagnant(e) », « À moi le succès », « Je le vaux bien… » !

 

A consulter aussi :


- Petit coup de blues ou vraie déprime ?
- L'insomnie, la hantise de mes nuits
- DOSSIER : « Troubles alimentaires : attention, danger ! »
- Accro à la cigarette, j'arrête
- DOSSIER : « Drogues : ne pas se laisser piéger »
- Accro à l'amour ou au Net, ça se soigne !
- Peut-on prévenir les tentatives de suicide ?
- Rapports non protégés : quelles conséquences ?
- Comment se remettre d'une rupture amoureuse ?
- Je suis jalouse, mais je me soigne
- Je m'accepte comme je suis !
- DOSSIER : « Comment choisir son psy ? »
- DOSSIER : « Quelle alimentation pour retrouver la forme ? »
- DOSSIER : « Gyms douces : laquelle choisir ? »
- Quatre méthodes pour retrouver sa concentration
- Petits maux : je me soigne avec des plantes

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires