Les conseils pour bien dormir la veille d’un examen

Les révisions ont envahi votre quotidien depuis quelques semaines... Plus les épreuves du bac approchent, et plus vous redoutez les nuits d’insomnie. Voici cinq conseils pour mieux dormir et être en forme pour les examens.

Le sommeil, clé de la réussite !
Le sommeil, clé de la réussite ! // ©  Fotolia

Choisissez votre tenue et préparez soigneusement votre sac la veille

Il doit contenir votre carte d'identité, votre convocation, une montre, de quoi écrire et le matériel autorisé : calculatrice, équerre, compas, crayons de couleur. "Listez les choses à faire", conseille le docteur Sylvie Royant Parola, spécialiste des troubles du sommeil. Vous vous endormirez ainsi plus serein.

Pensez à repérer la localisation de votre centre d'examen

Il est préférable de programmer son réveil un peu plus tôt et de prévoir une marge dans les transports. Si vous êtes habitué aux pannes de réveil, demandez à vos parents ou à un ami de vous téléphoner.

En fin d'après-midi, dites adieu à vos fiches de révision

Vous risquez de vous perdre dans vos notes sans réussir à les mémoriser davantage. Pour vous décontracter, le docteur Sylvie Royant Parola recommande de faire un peu de sport vers 17-18 h.

Prévoyez une soirée détente

Oubliez les cours et plongez-vous dans un roman, un film ou écoutez de la musique (lire notre article : "L'insomnie la hantise de mes nuits"). Au moindre signe de fatigue, glissez-vous dans votre lit pour ne pas louper un cycle de sommeil, qui dure environ 1 heure 30 (Lire aussi notre article : "5 techniques de respirations pour arriver à s'endormir le soir").

Relativisez !

C'est normal d'être anxieux la veille d'un examen. Évitez tout médicament si vous ne l'avez jamais testé. Dans tous les cas, "une nuit d'insomnie ne signifie en rien que vous allez louper votre examen", souligne Sylvie Royant Parola.


Témoignages : Ils ont passé le bac, quels souvenirs gardent-ils de la veille des épreuves ?

5 conseils pour bien dormir la veille d’un examenÉtudiantes en licence d'économie, Estelle et Marie, 22 ans, se souviennent très bien de leur baccalauréat. "J'étais en internat dans un lycée militaire. Le soir avant les épreuves, on s'est retrouvés entre élèves et on a regardé un film pour se détendre", raconte Estelle.

Comme elle, Marie s'était bien préparée : "La veille, j'ai relu mes cours mais pas toute la nuit. Il faut aussi se changer les idées !"

Plus anxieuse, leur amie Amina, 25 ans, s'était évadée deux jours en vacances pendant la semaine de révision : "J'étais très stressée surtout avant l'épreuve de maths, très importante puisque j'étais en filière scientifique." Son conseil : relire ses fiches le matin plutôt que le soir.

"C'est un examen comme un autre, on est toujours un peu stressé. Mais si on a bien bossé les cours et les annales, on s'en sort", rassure Henri, 23 ans, étudiant en économie gestion.

Plus détendu, Victor, 22 ans, qui étudie maintenant le droit, se souvient avec humour : "Je n'ai pas eu de traumatisme même si la veille de l'épreuve de philosophie j'ai eu l'impression de découvrir la philo. J'ai lu le supplément bac d'un magazine spécialisé en la matière, mais ça ne m'a pas beaucoup servi ! Au final j'ai eu le diplôme."

Enregistrer

Enregistrer

Bac stress

Pour aller plus loin

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires