Les plantes qui peuvent vous aider à réviser le bac

Les plantes soignent les hommes depuis la nuit des temps et ont des propriétés trop souvent méconnues. Certaines sont particulièrement adaptées aux périodes de révision, où le corps et l’esprit sont soumis à rude épreuve. Voici une sélection pour doper votre cerveau et calmer vos angoisses. L’occasion de passer votre bac en mode phyto !

Un peu d'herbe pour vos révisions du bac ?
Les plantes ont des vertus innombrables pour la santé. // ©  iStock

La phythotérapie n'est pas le dernier truc à la mode, les plantes sont de véritables médicaments. Et l'OMS (Organisation mondiale de la santé) a, depuis quelques années, mis en avant l'importance de la médecine traditionnelle dans l'accès à la santé. Un juste retour aux sources. Déjà en 3.000 avant Jésus-Christ, les Sumériens buvaient des tisanes pour soigner leurs migraines.

En France, elles ont longtemps représenté l'essentiel de la pharmacopée, jusqu'à ce qu'elles soient remplacées par des médicaments de synthèse, plus faciles d'emploi. C'est le cas de l'acide acétylsalicylique - plus connu sous le nom d'aspirine - lequel a été isolé pour la première fois dans l'écorce du saule.

En puisant dans la nature, vous trouverez les ressources pour être en forme, réguler votre sommeil, améliorer votre concentration et votre mémoire. Elles vous permettront de vous passer allègrement de somnifères et de tranquillisants. Bref, cette année, révisez avec des plantes !

Pour bien dormir : le tilleul

Apaisantes et sédatives pour le système nerveux central, les fleurs du tilleul peuvent atténuer l'anxiété. C'est vraiment le remède antistress par excellence. Le soir, avant d'aller vous coucher, préparez-vous une tisane, vous vous endormirez aussitôt l'esprit serein, même la veille des oraux.

Et aussi dans le bain : versez une tasse de tisane de tilleul dans votre bain, restez-y quinze minutes. Effet relaxant garanti.

Pour arrêter de grignoter : le thé vert

Le stress donne facilement envie de piocher dans les placards de la cuisine. Pour éviter de prendre trois kilos avant l'été, mettez-vous au thé vert, qu'on appelle aussi thé vierge, car non fermenté. "Les composés présents dans le thé vierge diminuent l'assimilation des glucides et lipides alimentaires et limitent ainsi le nombre de calories absorbées", nous explique Martine Bonnabel-Blaize, auteur de "Santé et bien-être par les plantes" (Edisud), qui ajoute : "ce thé n'énerve pas et peut être bu à toute heure". Il est très populaire en Chine, car ses vertus médicinales sont réputées intactes, contrairement au thé noir consommé en occident.

Pour réduire les crises d'angoisse : l'aubépine

Marcel Proust en raffolait. Les sensations du narrateur face à une haie d'aubépine sont d'ailleurs relatées dans "À la recherche du temps perdu". Les vertus des fleurs d'aubépine sont bien connues pour calmer les angoisses. La tisane a très bon goût et son efficacité a été prouvée par de nombreuses études cliniques.

Pour calmer le stress et les crampes intestinales : la mélisse (ou citronnelle)

Au XVIIe siècle, l'eau de mélisse soulageait les dames de la cour du roi Soleil. Originaire d'Asie mineure, la mélisse est cultivée en France depuis le Moyen Âge. Les feuilles vertes et odorantes sont idéales pour réduire le stress et les spasmes intestinaux. Et avec un peu de thym, c'est encore meilleur.

Pour stimuler les neurones : le romarin

Dès la Grèce antique, les feuilles de romarin étaient connues pour stimuler l'activité intellectuelle. Les étudiants grecs portaient sur leur tête une couronne de romarin pour augmenter leurs capacités de travail et leur mémoire. Et les parents frottaient les tempes des enfants avec des brins de romarin pour les rendre plus intelligents !

Pour améliorer sa concentration, sa mémoire : Ginkgo Biloba, Bakopa et Ginseng

Ces trois végétaux sont plus rares en l'état. Et vous les trouverez plutôt sous forme de gélule que sous forme de tisane. Originaire d'Asie, le Ginkgo Biloba est un arbre très résistant. C'est le symbole de la ville de Tokyo. Les feuilles sont très utilisées en médecine traditionnelle notamment pour améliorer les facultés d'apprentissage : en 2.500 avant Jésus-Christ, l'empereur chinois recommandait déjà le ginkgo pour traiter les pertes de mémoire.

Le Bakopa fait partie de l'Ayurveda (médecine traditionnelle de l'Inde) depuis près de 3.000 ans. Les feuilles de cette plante vivace sont réputées pour traiter tout problème lié à l'intellect ou au système nerveux central comme les problèmes d'attention, la dépression, l'épilepsie.

Quant au Ginseng, il devrait aussi être tout aussi efficace pour améliorer les performances intellectuelles. Les bénéfices de cette racine, base de la pharmacopée asiatique, sont connus en Asie depuis la nuit des temps.

Où trouver des plantes médicinales ?

Le métier d'herboriste a été interdit en 1941 par le maréchal Pétain, qui a réservé le monopole de la vente des plantes médicinales aux seuls pharmaciens. Et c'est en tant que pharmacienne, que Martine Bonnabel-Blaize dirige "Au père Blaize", célèbre herboristerie fondée en 1815 à Marseille, qui vend des plantes dans sa boutique et sur Internet.
Certains comme l'herboristerie du Palais royal à Paris continuent ce commerce malgré l'interdiction de l'État qui a toutefois assoupli sa position. En 2008, un décret a autorisé des personnes autres que les pharmaciens à commercialiser 148 plantes médicinales. Ce qui permet aujourd'hui de trouver nombre de ces plantes dans les magasins bio, et en grande surface.
Si vous allez en Provence, n'oubliez pas de ramener quelques brins de thym ou de romarin (sans arracher la racine). Les plus courageux pourront cultiver ces plantes sur leurs balcons ou dans leur jardin.
Bac stress

Pour aller plus loin