Breaking BD : voyage sur Mars et dans l'espace avec 4 séries de SF

Thomas Pesquet vous fait rêver depuis la Station spatiale internationale ? Faute de pouvoir le rejoindre, embarquez dans ces récits de science-fiction et d'anticipation !

Special guest pour ce Breaking BD SF : Thibaut !
Special guest pour ce Breaking BD SF : Thibaut ! // ©  l'Etudiant Trendy

Pour cette sélection SF, des albums aux styles très différents, qui plairont aux amateurs du genre comme aux néophytes. Avec un special guest pour cette vidéo : Thibaut, bédéphile que vous pouvez retrouver sur Funenbulles.

2080 : destination Mars

Mars Horizon, c’est le nom de la mission d’un équipage de Terriens qui arrivent sur Mars en 2080 pour préparer la colonisation de la planète rouge. Adolescente déjà, Jeanne Clervois, la narratrice, rêvait d’aller y vivre. On découvre avec elle les péripéties de son installation avec ses coéquipiers, et son émotion d’être enfin sur Mars. Un récit de vulgarisation scientifique proche du documentaire, réalisé sous la supervision d’ingénieurs.

La scénariste, Florence Porcel, a elle-même été candidate à un projet d’envoyer des humains sur Mars : son enthousiasme est communicatif quand on parcourt les planches de l'album. Des planches dessinées par Erwann Surcouf, dont ce n’est pas le premier voyage dans l’espace puisqu’il est l’auteur de "Pouvoir Point".

"Mars Horizon", de Florence Porcel (scénario) et Erwann Surcouf (dessin), éditions Delcourt, 120 p., mars 2017, 16,50 €.

2152 : la Terre sans machines

"Ravage" est l’adaptation du roman d’anticipation de Barjavel, un classique du genre, paru en 1943. L’histoire se déroule en 2152 : deux armées s’affrontent. Un camp est hostile à toute forme de progrès, alors que dans l’autre, on a construit une machine… Or, cent ans auparavant, une catastrophe a eu lieu sur Terre, détruisant toute technologie. L’électricité a disparu et plus aucune machine ne fonctionne…

Une dystopie intelligente qui nous amène à réfléchir sur la notion de progrès technique. Deuxième tome prévu pour fin août 2017.

"Ravage", tome 1/3, de Jean-David Morvan (scénario, d’après l’œuvre de René Barjavel), Rey Macutay (dessin), Walter (couleur), éditions Glénat, septembre 2016, 48 p., 13,90 €.

2545 : jeunesse éternelle à New York

Une autre série d’anticipation, dont les albums sont réalisés par différents duos de scénaristes et de dessinateurs : "Androïdes". Chacun des quatre tomes se lit indépendamment des autres, constituant une réflexion assez large sur l’intelligence artificielle. À quel moment les robots surpassent-ils les hommes ?

Le tome 1 se déroule en 2545 : cela fait déjà 500 ans que tous les humains sont devenus stériles. Heureusement, une société privée, Microcorp, a mis au point une "pilule bleue" procurant la jeunesse éternelle. 

Dans le tome 2, plusieurs familles ont quitté la Terre à bord d’un vaisseau d’exploration spatiale. Mais au bout de quelques siècles, des astéroïdes percutent le vaisseau et seul un robot et un nouveau-né, prénommé Ulysse, survivent. La mission du robot sera alors d’élever l’enfant et de ramener le vaisseau sur Terre.

Un décor apocalyptique est prévu pour le troisième tome, mettant en scène un combat entre des individus en combinaisons noires et d’énormes robots tueurs. La sortie du dernier tome est prévue pour le 10 mai 2017.

"Androïdes", t.1/4, de Jean-Luc Istin (scénario), Jesús Hervás Millán (dessin), Olivier Héban (couleur), éditions Soleil, juin 2016, 64 p., 15,50 €.

Boucle spatio-temporelle entre la Voie lactée et Andromède

"Infinity 8" est une série de space opera dont Lewis Trondheim est le chef d’orchestre. Elle comportera huit volumes (dont trois déjà parus) : scénaristes et dessinateurs se succèdent au fil des tomes.

Yoko Keren, une humaine, est agent sur le vaisseau Infinity 8, en route pour Andromède. À son bord : 880.000 passagers appartenant à 257 espèces différentes. Mais le vaisseau est bloqué dans son voyage par un immense cimetière volant. La mission de Yoko ? Aller voir de quoi il s’agit… Par chance, le capitaine de l'Infinity 8 a la capacité d'explorer une trame temporelle pendant huit heures. À cette échéance, il peut revenir en arrière ou poursuivre la trame en cours. Une opération renouvelable huit fois… De quoi laisser à Yoko Keren le temps de trouver une solution !

"Infinity 8", t.1/8, de Lewis Trondheim et Zep (scénario), Dominique Bertail (dessin et couleur), éditions Rue de Sèvres, janvier 2017, 17 €. 

Culture générale Lecture Aéronautique - espace

Pour aller plus loin

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires