Heavy metal : 7 albums de 2016 pour écouter autre chose que Metallica

Sorti en novembre, "Hardwired… to Self-Destruct”, l’album du retour de Metallica, a fait grand bruit. Mais pour découvrir le metal, il existe des dizaines d'autres groupes. Voici notre best-of Metal 2016, pour épater vos amis métalleux et découvrir au passage d’excellents groupes et de fabuleux albums.

Le groupe Hypno5e
Le groupe Hypno5e // ©  Pelagic records

 

Hypno5e – Shores of the Abstract Line

C'est qui ? Un groupe français, formé à Montpellier en 2003. Son style : du "cinematographic metal", une musique parfois extrême, souvent mélodique, entrecoupée de lectures de poèmes et de textes littéraires. Sur scène, les membres d'Hypno5e sont accompagnés d'écrans, diffusant des visuels qui se mêlent aux morceaux, pour un effet impressionnant. Avec la sortie de "Shores of the Abstract Line" en février 2016, son troisième album, il s'est imposé comme l'une des valeurs montantes du metal français.

Pourquoi on aime ? Parce que c'est leur album le plus abouti, que ces huit titres se suivent à la perfection et que leur musique est aussi brutale qu'intelligente, fine et bien pensée. Parce que la chanson acoustique et hispanique "Tio" est merveilleuse. Et parce qu'en plus, en live, c'est génial.

Découvrez leur site et leur page Facebook.

 

Fleshgod Apocalypse – King

C'est qui ? Tout simplement l'un des groupes les plus intéressants de metal extrême de ces dernières années. Ces Italiens, qui fêteront leur dixième anniversaire en 2017, pratiquent un death metal technique et symphonique. Du bourrin, mais avec une chanteuse d'opéra qui chante les chœurs et des effets orchestraux franchement sympas. Sorti en février 2016, "King" est leur quatrième disque, et probablement le meilleur.

Pourquoi on aime ? Les albums de ce groupe sont hallucinants de technique, avec des orchestrations assez dingues. Sur scène aussi, les cinq Italiens sont irréprochables, notamment le batteur, Francesco Paoli, l'un des plus techniques de sa génération. Et le morceau "Paramour (Die Leidenschaft Bringt Leiden)", qui reprend un texte de Goethe, vaut largement le détour.

Découvrez leur page Facebook.


 

Gojira – Magma

C'est qui ? Difficile d'évoquer les meilleurs disques 2016 sans parler de Gojira. Depuis une décennie, ces Landais sont partout. En tête d'affiche de festivals européens, en première partie de Metallica au stade de France, en tournée dans le monde entier et bientôt à l'Olympia, pour deux dates déjà "sold out" en avril 2017. Le groupe, qui a fêté ses 20 ans cette année, a sorti "Magma", son sixième album, en juin. Musicalement, ça donne un death metal costaud, mais toujours fin et mélodique. Ce nouvel album s'éloigne un peu de la musique extrême, avec des titres plus planants et très réussis.

Pourquoi on aime ? Parce que même en s'éloignant du metal extrême, nos Landais nous proposent une série de titres puissants, équilibrés et portés par des paroles fortes. Niveau technique, c'est fou. Et sur scène, le groupe arrive à fédérer son public, aussi bien dans une petite salle que dans le cadre d'un immense festival. Bref, on adore.

Découvrez leur site et leur page Facebook.

On vous met le live au Hellfest 2016, parce qu'il est fou, mais regardez aussi leurs clips, toujours esthétiques !

 

Ihsahn – Arktis

C'est qui ? De son vrai nom Vegard Sverre Tveitan, Ihsahn est connu par les fans de metal du monde entier en tant que chanteur et guitariste d'Emperor, groupe culte de black metal norvégien, séparé en 2001 (même s'il se reforme de temps à autres pour des concerts événements). Le musicien démarre alors une carrière solo surprenante, explorant les limites de la musique extrême. D'album en album, il s'éloigne du black brutal pour des expérimentations progressives, souvent mélodiques. "Arktis", disponible depuis avril 2016, évolue dans cette veine, et continue de déconstruire brillamment le metal extrême.

Pourquoi on aime ? Ce musicien scandinave est fabuleux et compose des morceaux incroyables, parfois très déconstruits et perturbants, mais toujours intéressants. Ce sixième album est puissant et lumineux. À écouter. Et même s'il ne joue pas souvent en France hors des festivals, c'est une vraie expérience en live.

Découvrez leur site et leur page Facebook.

 

Meshuggah – The Violent Sleep of Reason

C'est qui ? Bon. À ne pas mettre dans les mains d'âmes sensibles. Ce groupe suédois, formé en 1987, fait partie des mythes du metal moderne. La raison ? Sa musique, assez brutale, est construite à partir de polyrythmies et demeure, album après album, extrêmement complexe et technique. Tant et si bien que des musiciens de jazz citent Meshuggah parmi leurs influences... Leur huitième album est sorti en octobre et il est franchement excellent.

Pourquoi on aime ? Parce que c'est à la fois incroyablement technique et ultra groovy, que leur musique est précise et prenante, et qu'aucun autre groupe, malgré un grand nombre de jeunes formations inspirées par ces maîtres, n'arrive à leur hauteur.

Découvrez leur site et leur page Facebook.

 

Nails – You Will Never Be One of Us

C'est qui ? Nails mérite amplement une place dans notre best-of de l'année. Ce groupe californien, qui n'existe que depuis 2009, en est déjà à son troisième album et donne dans un style particulier : le powerviolence (on traduit : un mélange de hardcore, de punk et de thrash). Les morceaux sont courts (l'album dure 21 minutes) mais intenses. Bref, c'est brutal et 100 % viscéral.

Pourquoi on aime ? C'est costaud, ça vient des tripes. Et malgré leur appartenance au grindcore, les gars de Nails se permettent des expérimentations sur ce nouvel album, notamment un titre final de 8 minutes, très réussi, qui figure sans hésiter parmi ses meilleurs.

Découvrez leur site Internet et leur page Facebook.

 

Thy Catafalque – Meta

C'est qui ? Formé en 1998 par le chanteur et multi-instrumentiste Tamás Kátai, Thy Catafalque est un groupe hongrois, qui propose un metal expérimental et avant-gardiste, prenant ses racines dans le black metal. "Meta", son septième album à l'artwork complètement décalé, sorti en septembre 2016, est assez fou. On y voyage de passages brutaux en voix aériennes, le tout chanté en hongrois. 

Pourquoi on aime ? Les compos sont complexes et travaillées, pour un rendu franchement original. Un groupe méconnu, à découvrir d'urgence.

Découvrez leur page Facebook.


Vous avez d'autres coups de cœur dans ce genre musical pour cette année ? Partagez-les avec nous dans les commentaires.
bons plans

Pour aller plus loin

Vos commentaires (3)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Insecticid.

Merci pour cette liste éclectique, qui permet de sortir des sentiers battus. Et de se dispenser de Metallica, de Heavy Métal à Papy et consort.

Chez wam.

Qui a comparer cela avec METALLICA ? Non mais y a pas une note qui ressemble .

Laura M..

La réponse est : personne ! L'idée n'était pas de présenter des clones de Metallica, mais simplement de citer quelques bons groupes de metal ayant sorti un album cette année ;-)

Angus.

Euh... je vous ferais bien la leçon mais ce serait trop long. Pas un groupe de Heavy là dedans !

Laura M..

Vous pouvez ! N'étant pas sur un webzine spécialisé, mais sur un site généraliste, le terme de "heavy" ne sous-entend pas forcément le heavy traditionnel des 70's et 80's, mais plutôt le metal de façon générale :-)