Pourquoi il faut aller voir le film "Ouvrir la voix"

COUP DE CŒUR. Femmes et noires, les témoins interviewées par Amandine Gay dénoncent dans le documentaire "Ouvrir la voix" le sexisme et le racisme qu’elles subissent. Trendy vous dit pourquoi vous devriez réserver d'urgence votre place de ciné.

Vingt-quatre femmes noires témoignent dans "Ouvrir la voix" sur les discriminations qui marquent leur quotidien.
Vingt-quatre femmes noires témoignent dans "Ouvrir la voix" sur les discriminations qui marquent leur quotidien. // ©  Bras de Fer Production et Distribution

Le sujet

La comédienne française Amandine Gay en avait assez des stéréotypes et voulait "représenter les femmes noires autrement à l'écran". Elle en a donc filmé 24, aux parcours différents mais avec des expériences du racisme et du sexisme similaires ou complémentaires. Corps animalisé, homophobie, discriminations religieuses… "Dans notre quotidien, tout nous renvoie à notre couleur", souligne l'une des témoins.

Pourquoi on aime

"Ouvrir la voix", c'est un documentaire afroféministe – une première –, qui va vite devenir une référence. La force de ce film, plébiscité pendant la tournée d'avant-premières débutée il y a quelques mois (que des salles combles) : parler de la double peine des femmes noires sans tabou ni langue de bois.

Les personnes interviewées ne sont pas des "experts", sociologues ou chroniqueurs, mais des femmes noires qui racontent leur quotidien, leurs expériences, leur prise de conscience d'un racisme banalisé. "On me demande tout le temps 'Vous venez d'où ?', en insistant, mais je viens de France !!" s'insurge l'une d'elles.

Le documentaire afroféministe d'Amandine Gay sort le 11 octobre 2017 au cinéma en France.

Les préjugés sont aussi très présents dans le milieu scolaire. "Les enseignants orientent les élèves noirs et arabes majoritairement vers les filières technologiques, ils manipulent aussi les parents en disant par exemple à des familles précaires que c'est un avantage car leur enfant pourra travailler plus tôt", dénonce Amandine Gay. La réalisatrice souligne aussi "la méconnaissance du système français par certains parents". Parmi les témoignages portés à l'écran figure ainsi celui d'une bonne élève qui se voit déconseiller la classe prépa, ou celui de cette collégienne, incitée à aller en BEP secrétariat au lieu de redoubler alors qu'elle avait un an d'avance.

Où le voir et avec qui ?

Le film a été produit de manière indépendante et sa diffusion est limitée. Il sort le 11 octobre 2017 dans une dizaine de salles en France : MK2 Beaubourg et le cinéma Saint-André des Arts à Paris, Le Studio à Aubervilliers (93), L'Écran à Saint-Denis (93), Le Club à Grenoble (38), Utopia à Montpellier (34) et Bordeaux (33)… Vous pouvez trouver une liste exhaustive et mise à jour (certaines salles le programmeront plus tard) sur la page Facebook du film.

Étant donné l'attente entourant la sortie de ce documentaire et le succès des avant-premières, réservez votre place à l'avance.

Ce film n'est pas seulement destiné aux femmes noires, bien sûr ! Vous pouvez aller le voir entre amis, avec votre sœur ou votre frère. C'est l'occasion de s'identifier aux personnes qui témoignent (et de voir qu'elles s'en sortent !) ou en tout cas de mieux comprendre ce qu'elles subissent au quotidien.

"Ouvrir la voix", d'Amandine Gay. Sortie le 11 octobre 2017.

Audiovisuel - cinéma vie étudiante

Pour aller plus loin

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires