Facebook vous rend-il malheureux, jaloux et frustrés ?

C'est une étude allemande qui l'affirme : beaucoup d'utilisateurs de Facebook ressentent "un sentiment de solitude, de frustration et de colère". Pourquoi ? Et cela vous touche-t-il ? 

facebook-deprime
facebook-deprime

facebook-deprime
Une récente étude menée par le Dr Hanna Krasnova et le Dr. Peter Buxmann, deux chercheurs allemands, montre que l'utilisation de Facebook rendrait malheureux, aigri et jaloux.

Sur les 584 membres de Facebook interrogés, une personne sur trois (36,9 %) se sent plus mal après s'être connectée et plus insatisfaite de sa vie, expliquent les chercheurs. Pourquoi ? Pour 19,3% des sondés, c'est à cause des photos de vacances, pour plus de 6%, il s'agit du nombre de messages de bon anniversaire, de bonne année, de bonne fête, le nombre de « j'aime »... Tout simplement parce que ces chiffres donnent l'occasion d'une comparaison : et l'absence de commentaire ou de « j'aime » est perçu comme un manque d'attention, créant de la jalousie, de la frustration et parfois même de la colère !

On le sait, vous êtes nombreux à passer des heures et des heures devant votre ordinateur, attendant le moindre signe de la part de vos amis : messagerie instantanée, nouvelle photo à commenter, statut à liker. Le réseau social, c'est d'abord fait pour partager sa vie, et qu'on soit populaire ou pas à l'école, on aime bien avoir un retour concret sur ce qu'on dépose sur sa page facebook, pour prouver qu'on existe. Mais il ne faut pas devenir dépendant de ces "réactions". Qui n'a jamais passé au moins 30 minutes sur la messagerie facebook à échanger des phrases du type : 
" Ça va ?
- Ouais, et toi ?
- Tranquille, quoi de neuf ?
- Rien, et toi ?
- Pareil...
- Bon ben, c'est cool.
- Ouais.
- Lol
- Ah ah !"

Des petites phrases qui peuvent sembler futiles à vos parents, mais les petits blablas, c'est très important, comme l'a expliqué Sophie Chassat dans son blog Sois Brillante. Pour éviter les frustrations sur les réseaux sociaux, consultez nos 3 conseils pour utiliser facebook efficacement.

Vous pouvez aussi faire une autre utilisation de Facebook que le simple partage de photos et de statuts, par exemple l'utiliser comme un outil de pédagogie : être ou ne pas être ami avec ses profs ?

Et surtout, pensez à protéger votre vie privée virtuelle, en activant les différents modes de confidentialité. Quelques astuces qui peuvent vous permettre de voir la vie en moins négatif.

Êtes-vous d'accord avec cette analyse ? Vous arrive-t-il de ressentir la même chose ? La vie de vos "amis" vous frustre-t-elle ou vous motive-t-elle ? Témoignez dans les commentaires de cet article.