Whaller : créez votre réseau social étudiant personnalisé

Stéphane Moret  |  Publié le

Le souci avec les réseaux sociaux actuels, c’est que vous vous adressez même aux personnes que vous ne visez pas. Et si vous remettiez un peu de vie privée (et de sécurité) dans tout ça ? Whaller va vous y aider.

Whaller : créez votre réseau social étudiant personnalisé

Et si on pouvait enfin combiner réseaux sociaux et sécurité ? C’est en tous cas l’objectif de Whaller, une plate-forme créée par Thomas Fauré, 30 ans, ancien de Centrale Lille : « En les utilisant moi-même, j’ai vu les limites des réseaux, les jeunes ne sont pas protégés ». Il a imaginé la possibilité d’avoir plusieurs petits réseaux sociaux (appelés « sphères ») sur une seule plate-forme. Un qui s’adresserait juste à sa famille, un autre uniquement destiné à ses collègues, et un autre encore pour ses amis : « Des sphères étanches l’une de l’autre, mais rassemblés sur votre profil ». Car quand vous publiez quelque chose sur Facebook pour vos amis, vous prenez le risque que votre grand-mère le voit aussi. Et ça, vous ne le voulez pas.

Whaller-1
Whaller s’adresse aussi bien aux associations, aux groupes, aux petites entreprises, aux BDE, ou aux petits projets menés par des villes ou des régions. Concrètement, pour vous les étudiants, vous pouvez monter des projets grâce à un réseau Whaller, et les lier ensuite à de plus grands groupes (celui de votre école, celui de la mairie de votre ville, etc…). Le BDE va pouvoir aussi informer uniquement ses membres qui le désirent, mais être liée par une autre sphère à l’établissement. Pour les écoles, la formule est payante (1 à 2 euros par membre et par mois), pour les petits groupes et les associations, c’est gratuit.

Une école va aussi pouvoir monter une classe virtuelle, échanger des documents, des idées, des liens sur une sphère commune. Des mini-MOOC, en quelque sorte. Un voyage de classe pourra aussi bénéficier d’une autre sphère, à laquelle les parents d’élèves seront inscrits, pour les informer de l’état quotidien des enfants et de ce qu’ils apprennent.

« Les étudiants peuvent venir sur Whaller pour y faire exactement ce qu’ils veulent » dit Thomas Fauré. Pour partager des documents pour un business game, pour créer un sondage en ligne, pour créer une junior-entreprise, c’est une véritable vitrine virtuelle qui leur est proposée, une sorte de « Facebook interne, mais compartimenté pour une qualité d’information plutôt qu’une quantité d’informations ». L’idée de Whaller, à terme et après avoir intégré des logiciels comme Dropbox, est de proposer aussi de la téléphonie gratuite pour les utilisateurs de chaque sphère. Car Whaller est en perpétuelle évolution, l’équipe de Thomas Fauré se faisant un devoir d’ajouter un maximum de développement, à la suite des demandes déjà parvenues par les premiers utilisateurs.

Et une chose importante mentionnée par son créateur, inscrite dans les conditions d’utilisation et le statut de son entreprise : « On n’exploite pas, et on ne le fera jamais, les données personnelles des inscrits, pour les vendre aux entreprises ». Pas de publicité non plus sur le site. Bref, une sphère d’air frais dans les réseaux, ça ne fait pas de mal.

https://whaller.com/

Stéphane Moret  |  Publié le

Laisser un commentaire

Filtrer :

Commentaires
1