Au secours, mes parents s’habillent comme moi !

Hélène B.R.  |  Publié le

De votre doudoune en passant par vos tennis, vos parents vous piquent toutes vos idées en matière de fringues ! Pas facile de réussir à se démarquer… Et si vous profitiez de la situation ?

Au secours, mes parents s’habillent comme moi !
La mode, un moyen de renforcer la complicité entre les ados et leurs parents. // © PlainPicture

 

De retour d’une séance de shopping, Chadia, 16 ans, lycéenne à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), fait le bilan de ses trouvailles avec Maé, 17 ans, son petit ami : une paire de leggings vinyle, des tennis marbrées et deux tops. “Ma mère va être trop jalouse !” Maé confirme : “J’avoue, vous êtes souvent habillées pareil toutes les deux !” La jeune fille grimace : “C’est elle qui me copie tout le temps ! À chaque fois que j’ai une nouvelle idée de look, elle essaie de faire comme moi. C’est hyper énervant !”

Maé reconnaît que son père également s’inspire des vêtements que lui et ses amis portent. Marie-Rose Moro, psychiatre spécialiste de l’adolescence, constate également ce phénomène. “Il y a eu une période où les ados cherchaient à s’identifier aux adultes, surtout les filles. Aujourd’hui, une certaine tendance au jeunisme produit un effet inverse”, remarque-t-elle.

 Depuis quelques années, les entreprises sont plus souples avec les tenues décontractées sur le lieu de travail. Les ensembles sweat-jean-basket ou top-mini short-tennis ont remplacé le costume et le tailleur. Le matin, dans les transports en commun, il est parfois difficile de distinguer les ados de leurs parents !

 

Même look, mais des différences subtiles

Marie-Rose Moro précise tout de même qu’il est “extrêmement rare que l’ado vive ce mimétisme comme une violence. Le plus souvent, il se moque de ses parents.” Car les looks du lycée ne sont, finalement, pas si simples à reproduire. Les codes sont nombreux, les modes éphémères et les apparences physiques diverses.

 Pour elle, “les ados ont toujours une longueur d’avance” et le fait que leurs parents fassent leur shopping dans les mêmes boutiques “n’empêche pas du tout l’affirmation de soi par le vêtement.” Les signes pour se démarquer sont sans doute plus subtils qu’à l’époque où il suffisait de porter un collier en cuir clouté pour se rebeller contre la génération précédente. Mais ils sont pourtant bien présents et se cachent dans la hauteur d’un ourlet ou la couleur d’une mèche.

Et certains éléments de look qui cartonnent chez les jeunes restent inenvisageables pour les parents, comme les cheveux blonds, presque blancs (votre mère, au contraire, peut dépenser des fortunes pour les camoufler) ou les jeans savamment troués (votre père ne voudrait pas qu’on pense de lui qu’il est négligé).

 

Comment en tirer profit ?

 Si vous êtes la principale source d’inspiration stylistique de vos parents, il doit bien y avoir quelques vêtements à votre goût dans leur garde-robe que vous pouvez emprunter… L’autre bonne nouvelle, c’est que vous allez pouvoir faire votre shopping ensemble et utiliser plus facilement leur carte de crédit ! Alors ne boudez pas votre plaisir, et partagez ces moments de complicité avec eux. Les après-midis de shopping en tête à tête, à l’écart du reste de la famille, sont aussi l’occasion d’aborder des sujets dont on n’ose pas trop parler le reste du temps, et ainsi de renforcer les liens. Tout bénef.

Hélène B.R.  |  Publié le

Laisser un commentaire

Filtrer :

Commentaires
0