5 bons plans pour se loger temporairement

Vous cherchez un endroit où séjourner le temps d'un entretien ou d'un stage, mais vous n'avez pas forcément des amis ou des parents dans chaque ville de France ? Trendy a fait le tour des astuces pour vous loger, de façon temporaire, sans vous ruiner.

Contre services ou à prix très réduit, il existe des moyens pour se loger provisoirement sans se ruiner.
Contre services ou à prix très réduit, il existe des moyens pour se loger provisoirement sans se ruiner. // ©  Plainpicture/Kniel Synnatzschke

Du logement contre services au canapé chez un particulier, Trendy a recensé les formules d'hébergement auxquelles vous pouvez recourir si vous devez séjourner quelque temps dans une autre ville que la vôtre.

Bed & Crous

Au-delà des logements à l'année qu'il réserve aux boursiers, le CROUS, présent dans plus de 40 villes, loue des chambres ponctuellement via son site Bed & Crous. "Ce sont des logements qui sont ouverts à tous les étudiants, pas uniquement aux boursiers", explique l'un des responsables. Les séjours peuvent durer d'une nuit à un mois. Plus tôt vous réservez, plus vos chances d'avoir un studio sont élevées.

Couchsurfing

Entièrement gratuite et basée sur la confiance, la plate-forme couchsurfing.com permet de dormir chez l'habitant selon le nombre de jours convenu entre l'hôte et l'invité, sans contrepartie financière ou de réciprocité. "En fait, il y a toujours un échange. L'invité vient rarement les mains vides et souvent avec un petit cadeau, comme une spécialité de sa région", explique Amélie qui s'est inscrite sur le site alors qu'elle était étudiante en architecture à Nantes.

Depuis qu'elle a testé le couchsurfing pour un voyage à l'étranger, il lui arrive d'héberger chez elle des étudiants en design qui peuvent, sur son profil, voir à quoi ressemble son logement, mais aussi quels sont ses centres d'intérêt.

Les aumôneries

Certaines aumôneries, ces lieux de rencontres et de débats autour de la foi chrétienne (catholique et protestante), offrent une solution d'hébergement temporaire. Seule condition : il faut partager quelques-unes des valeurs spirituelles pour les intégrer.

Vous pouvez par exemple louer une chambre meublée pour moins de 200 € mensuels à Antibes ou 465 € à Paris ! La durée de séjour maximum dépend de chaque foyer. Il est parfois demandé aux étudiants de participer aux tâches ménagères des locaux communs.

L'échange intergénérationnel

Les résidences Appart'âge de Domitys, présentes dans 10 villes à l'instar de Bordeaux, Besançon, Ajaccio, Angers ou encore Castelnau près de Montpellier, proposent un logement gratuit pour les étudiants pour une durée de 6 à 10 mois maximum. En échange, vous devrez donner 39 heures mensuelles de votre temps aux personnes âgées de la résidence.

Nour El Imene est étudiante en lettres à Besançon. Elle loge gratuitement (eau, électricité et chauffage compris) dans un studio tout équipé. "Nous nous voyons à l'heure du repas, du goûter. Parfois, nous faisons des sorties en ville, explique-t-elle. C'est à la fois enrichissant humainement et très avantageux sur le plan financier."

Logement contre services

Autre principe très avantageux : avec le site Toitchezmoi, vous pouvez troquer votre loyer contre des services à domicile : baby-sitting, bricolage, pratique d'une langue étrangère, etc. Même concept avec Roomlala, qui publie aussi des petites annonces de location de chambre chez l'habitant ou dans une colocation classique.

logement

Pour aller plus loin

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires