Comment annoncer une mauvaise note à ses parents ?

Vous voyez déjà la tête de vos parents quand vous allez leur donner votre résultat de maths… Quels arguments mettre en avant pour les faire relativiser ? Comment trouver le bon timing pour leur en parler ? Conseils pour faire passer la pilule.

Comment annoncer une mauvaise note à ses parents ?Impossible d'échapper à ces scènes pénibles ? Pas si vous préparez vos arguments et choisissez le bon moment pour annoncer vos mauvais résultats. // © Shutterstock.

"Quand mon prof de maths me distribue un énième 6/20, ce n'est évidemment pas très agréable, mais très vite, c'est surtout à la tête de mes parents que je pense." Pour Katia, 17 ans, élève en terminale ES à Perpignan (66), le moment de l'annonce d'un mauvais résultat est presque plus angoissant que la note elle-même. "'J'imagine leur air désolé quand ils vont une nouvelle fois découvrir que mes deux heures de cours particuliers hebdomadaires ne servent à rien. C'est d'autant plus douloureux pour moi que mes deux frères ainés sont en école d'ingénieurs. Et que ma mère est maître de conférences en mathématiques. Je me sens vraiment comme le vilain petit canard. Et pourtant, ce n'est pas faute de travailler."

Comme Katia, un certain nombre d'élèves vivent cette annonce comme une double peine. Annabelle est professeur de français à Caen (14). Régulièrement, elle voit des adolescents s'effondrer en larmes devant elle pour cette raison. "C'est le fait de voir la déception dans les yeux de leurs parents qu'ils redoutent, explique-t-elle. Ils ont l'impression qu'à cause de ces mauvaises notes, ceux-ci vont moins les estimer, moins les aimer. C'est terrible parce que ce sont souvent des jeunes qui font tout ce qu'ils peuvent pour réussir, mais qui n'arrivent pas à comprendre la méthode pour réussir dans la matière en question."

Renseignez-vous sur les notes des meilleurs

Pour éviter ou limiter ces scènes pénibles, Kévin, 16 ans, en seconde, prépare toujours soigneusement ses arguments. "Je mets en valeur tous les arguments qui peuvent jouer en ma faveur, assure-t-il très sérieusement. Je me renseigne sur les notes des meilleurs de la classe. Si Clara, abonnée aux 19, n'a qu'un petit 14, c'est que mon 8 n'est pas ridicule. Et puis, il y a aussi tout le contexte. Il s'agit du professeur qui ne peut pas me voir parce que mon grand frère lui menait la vie dure, ou bien que c'était le bazar lors du dernier cours alors il a voulu se venger en nous donnant une interro particulièrement difficile, ou même encore que j'avais été malade la nuit précédente ou absent lors du dernier cours... Ce qui compte, c'est de trouver quelque chose qui explique cette note."

Annabelle elle-même fournit à ses élèves de quoi se défendre : "Je leur donne toujours la moyenne de classe, explique-t-elle. Il peut arriver qu'on ait préparé un devoir un peu trop difficile sans s'en rendre compte. Alors à chaque fois, je prends soin de leur donner cette information. Si la moyenne de la classe est à 6, un 8/20 est finalement plutôt encourageant. À l'inverse, si la moyenne est à 13 ou 14, un 11 est insuffisant. Mais je suis bien consciente qu'ils se servent surtout de cet argument dans le premier cas de figure..."

Sachez repérer le moment où il ne vaut mieux pas...

Pour Thomas, camarade de classe de Kévin, le secret n'est pas "comment le dire", mais "quand le dire". "Je suis très attentif à l'état d'esprit de mes parents, confie-t-il. S'ils sont dans un mauvais jour, qu'ils ont passé une heure dans les bouchons ou que leur patron leur a refusé une augmentation, je remets à plus tard. En revanche, si je leur ai rendu service en sortant le chien ou en allant leur faire une course, je tente ma chance. Et généralement, ça passe plutôt en douceur." Dernier moment propice ? "Le lendemain du match PSG-Barcelone en coupe d'Europe de football. Mon père est fan des Parisiens et, au match aller, ils avaient réussi à faire match nul. Je vous assure que le lendemain, mon 5 en histoire est passé tout seul !"

5 stratégies pour faire passer la pilule

- Bien choisir son moment (après une excellente nouvelle par exemple).
- Donner de prime abord la moyenne de la classe.
- Ne pas oublier de rappeler les bonnes notes précédentes.
- Argumenter : "Ne t'en fais pas, j'ai vraiment bossé la correction."
- Se mettre à pleurer. À vous voir si triste et déçu, ils n'oseront pas en rajouter une couche.


À lire aussi sur letudiant.fr
- Secrets d'enseignants : comment améliorer vos notes.
- Au collège, mes notes sont en chute libre : 6 reflexes pour remonter la pente.
- Réussir sa licence à la fac : comment serez-vous noté à l'université ?
- Sur le blog du proviseur de VDL, votre lycée virtuel : "Les notes ne veulent rien dire (et voilà pourquoi)..."

Pour aller plus loin