Tu sais que tu peux passer ton permis de conduire quand…

Avoir le permis, ça fait rêver, mais encore faut-il avoir tous les éléments pour être sûr de l’obtenir le plus rapidement possible. Vous patinez ? Suivez plutôt ces 10 conseils et à vous la liberté !

Il y a quelques étapes à respecter avant de prendre le volant.
Il y a quelques étapes à respecter avant de prendre le volant. // ©  PlainPicture / AndréSCHUSTER

1. Tu as (enfin) l’âge requis
Nouveau : tu peux désormais passer l’examen pratique à partir de 17 ans et demi au lieu de 18 ans. C’est toujours quelques mois de gagnés, même s’il te faudra tout de même attendre la majorité pour t’échapper seul au volant de ton carrosse.

2. Le code de la route n’a plus de secret pour toi
Non seulement tu connais ton code par cœur, mais tu l’as obtenu, sinon pas la pas de te pointer à l’épreuve pratique. Sache que ton code reste valable 5 ans. Délai pendant lequel tu peux passer ton permis 5 fois max.

3. Tu connais ta voiture sur le bout des doigts
On ne va pas non plus te demander de changer les bougies d’allumage ou de réparer une fuite moteur… Par contre, l’inspecteur peut te questionner sur les voyants du tableau de bord ou sur l’emplacement de la batterie ou du liquide de refroidissement.

4. Tu t’es suffisamment entraîné à la conduite
Le forfait de base, c’est 20 heures, qui est le minimum requis pour pouvoir s’inscrire à l’examen de conduite.  Mais il est souvent nécessaire de prendre des heures sup’ pour avoir une chance de décrocher son permis du premier coup. Pour info, le nombre d’heures moyen nécessaire pour passer son permis de conduire est de 31 heures.

5. Tu as obtenu ta convocation à l’examen pratique
Pour t’inscrire au permis, tu as deux options : laisser ton auto-école gérer la paperasse et te proposer une date d’examen ou, faire tout toi-même, à savoir aller à la préfecture avec ton dossier sous le bras et attendre (beaucoup) ta convocation à l’examen. Dans tous les cas, n’oublie pas ta convocation le jour J.

6. Tu sais comment bien t’installer derrière le volant
Il n’y a pas que la conduite qui compte. Premier réflexe quand tu entres dans un véhicule, qui plus est, le jour du permis : tu règles ta position derrière le volant. Ni trop loin, ni trop près des pédales, une bonne visu depuis tous tes rétros et, bien sûr, ta ceinture bouclée !

7. Tu as bien écouté les conseils des moniteurs
Pendant la formation, tu étais un élève modèle, buvant les paroles de ton moniteur et retenant tous ses conseils avisés ? Le jour J, tu fais pareil : tu suis les indications de l’inspecteur à la lettre. Un doute ? Mieux vaut le faire répéter que commettre une erreur.

8. Tu sais exactement comment se déroule l’épreuve
Une fois que les questions administratives ont été abordées et que tu t’es bien installé derrière le volant, c’est parti pour 25 minutes de conduite. L’épreuve compte 1 test de vue, 2 vérifications (éléments intérieurs et extérieurs de la voiture), 1 freinage de précision et 1 manœuvre en marche arrière. Ta mission : faire partager à ton examinateur ton assurance et ton autonomie au volant et… ta conscience des risques.

9. Tu as la tenue adéquate le jour J
Pas la peine de sortir le grand jeu de la tenue qui pète. Mets plutôt une tenue dans laquelle tu te sens à l’aise. Côté chaussures : privilégie les chaussures plates. Et n’oublie pas tes lunettes si tu en portes.

10. Tu ne comptes pas te la jouer Taxi au volant
Les virages au frein à main, le moteur au taquet, un petit 150 au lieu d’un 90 sur route, ça le fait moyen le jour du permis ! Évite aussi de griller un feu rouge, de franchir une ligne continue, de prendre une rue en sens interdit ou même de circuler à gauche sur une voie à double-sens, ça fait mauvais genre.

Réalisé en partenariat avec Permigo.

Pour aller plus loin

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires