1. Alternance
  2. Alternance : comment réussir sa lettre de motivation ?
Boîte à outils

Alternance : comment réussir sa lettre de motivation ?

Envoyer cet article à un ami
Découvrez nos conseils pour que votre lettre de motivation fasse la différence face aux concurrents. // © Contrastwerkstatt / Adobe Stock
Découvrez nos conseils pour que votre lettre de motivation fasse la différence face aux concurrents. // © Contrastwerkstatt / Adobe Stock

À quoi bon rédiger une lettre de motivation à l’heure des candidatures électroniques ? Certes, beaucoup de recruteurs ne la lisent pas tant elle est stéréotypée. Cependant, si votre CV a retenu leur attention, ils la liront. Et dans beaucoup de secteurs d’activité traditionnels, la lettre de motivation reste très prisée. Donc mieux vaut prévoir de la rédiger ! Gardez à l’esprit qu’elle doit permettre de valoriser votre CV et donner envie au recruteur de vous convoquer à un entretien.

Pour construire votre lettre, vous pouvez opter pour ce plan simple en trois parties.

Partie 1 : "moi"

Pourquoi vous avez choisi une formation en alternance, votre formation, les matières que vous allez étudier. Le recruteur ne connait pas les contenus de tous les diplômes et appréciera cette précision. Évoquez aussi vos motivations et vos qualités.

Partie 2 : "vous"

Parlez de l’entreprise ou de l’organisme d’accueil où vous postulez : dites pour quelle(s) raison(s) vous souhaitez y effectuer votre alternance : sa réputation, ses métiers, sa spécialité… Ce qui suppose de bien vous renseigner au préalable sur l’entreprise. Trop peu de candidats s’intéressent de près aux entreprises auprès desquelles ils postulent. Pour faire la différence, montrez que vous connaissez un minimum l’entreprise, que vous vous êtes renseigné sur son activité et éventuellement son actualité : un marché décroché à l’export, un prix du meilleur artisan etc.

Lire aussi : Alternance : quelles sont les nouveautés attendues en 2020 ?

Partie 3 : "nous"

Parlez de ce que vous pouvez apporter à l'entreprise et de ce que vous pourriez faire ensemble. Si vous n’avez pas fait de stage ou n’avez pas encore d’expérience professionnelle, mettez en avant votre expérience académique : en quoi ce que vous avez appris dans vos études pourra être utile à l’entreprise.

→ Terminez en sollicitant un rendez-vous : proposez à votre interlocuteur de le rencontrer pour que vous puissiez lui présenter plus en détail votre projet de formation.

→ Si vous avez effectué un stage, proposez au recruteur de lui envoyer sur demande votre rapport de stage ou de l’amener en entretien.

Lire aussi : 10 clichés sur l'alternance passés au crible

Pas plus d'une page et zéro faute

Votre lettre de motivation doit être personnalisée en fonction du poste et de l’entreprise que vous visez. Évitez de rédiger la même lettre pour chacune de vos candidatures !

→ Évitez aussi les phrases trop longues, votre lettre doit tenir sur une page maximum. Sa rédaction doit donc être brève et aller droit au but. Soyez concis et courtois ! Terminez par une formule de politesse. Que vous l’ayez tapée à l’ordinateur ou écrite à la main, signez votre lettre.

Pour la rédaction utilisez la même police de caractère que pour votre CV, par souci de cohérence graphique. Et surtout, avant d’envoyer votre lettre et votre CV, prenez le temps de les relire et de les faire relire. D’un candidat, un recruteur attend au minimum un document sans fautes d’orthographe. Vous devez être irréprochable sur la forme pour maximiser vos chances de décrocher un entretien. Si vous envoyez votre lettre de motivation et votre CV par courriel en pièces jointes, ils devront être facilement ouvrables ou convertibles, par exemple en fichier PDF.