1. Licence pro en alternance : pour trouver une entreprise, “vendez” votre formation
Boîte à outils

Licence pro en alternance : pour trouver une entreprise, “vendez” votre formation

Envoyer cet article à un ami
La licence professionnelle en alternance s’est beaucoup développée ces dernières années. // © Guillaume Roujas/AFTRAL
La licence professionnelle en alternance s’est beaucoup développée ces dernières années. // © Guillaume Roujas/AFTRAL

Les candidats à une licence professionnelle en alternance sont souvent issus de BTS ou de DUT en alternance. Si c'est votre cas, vous êtes rodé. Mais il en va autrement si vous avez préparé votre bac+2 sous statut scolaire et que vous n'avez encore jamais cherché de contrat en alternance. Nos conseils pour ne pas craindre la concurrence des profils plus expérimentés… ou parfaire votre expérience.

Ne commettez surtout pas l'erreur de vous inventer des expériences que vous n'avez pas vécues. Vous devez miser sur votre engagement et les raisons qui expliquent votre envie de vous former en alternance. Pour les entreprises, le critère de la motivation est essentiel dans la décision de recruter un jeune. Parfois, une implication forte peut même balayer le manque d'expérience professionnelle.

Les licences professionnelles en alternance se sont beaucoup développées ces dernières années (plus de 80% d'entre elles sont proposées dans ce cadre) et elles sont en général bien identifiée par les employeurs potentiels.

Reliez votre cursus aux tâches possibles

Pour “vendre” votre diplôme au recruteur, vous devrez faire preuve de pédagogie et être capable de lui expliquer le contenu de votre formation (matières principales) et les types de mission qui sont susceptibles de correspondre à ce contenu. Pour cela, appuyez-vous sur les descriptions de votre licence, éventuellement disponibles sur le site de votre université, ou faites-vous conseiller par le responsable du diplôme.

Enfin, n'oubliez pas que l'objectif initial de la licence professionnelle est l'insertion en entreprise sitôt diplômé : rappelez-le au recruteur, car c'est pour lui la garantie d'avoir un jeune immédiatement opérationnel à l'issue du contrat.

Précisez le rythme de votre alternance

Un dernier point, essentiel : il est utile d'in­diquer dans votre lettre de motivation, si vous le connaissez, le rythme d'alternance qui vous attend. Celui-ci peut être très variable d'une licence pro à l'autre.

En général, les périodes passées en entreprise sont plus courtes qu'en master mais cette situation est idéale puisque, au niveau bac+3, les missions confiées à l'alternant seront plus souvent des tâches de gestion quotidienne et moins des projets en autonomie sur le long terme.