1. Assurance : quels métiers recrutent en alternance ?
Décryptage

Assurance : quels métiers recrutent en alternance ?

Envoyer cet article à un ami
Une grande partie des 13.150 embauches annuelles dans l’assurance passe par la voie de l’alternance. Ici, le centre crash-tests de Groupama et Covéa. // © Bruno Delessard / Challenges-REA
Une grande partie des 13.150 embauches annuelles dans l’assurance passe par la voie de l’alternance. Ici, le centre crash-tests de Groupama et Covéa. // © Bruno Delessard / Challenges-REA

S’il existe un domaine qui ne connaît pas la crise, c’est bien l’assurance. Autre bonne nouvelle : le nombre de personnes recrutées en CDI est en nette progression.

Quels métiers ? Quels diplômes ?

Dans le secteur de l’assurance, un tiers des alternants préparent un diplôme de niveau bac+2 (en particulier le BTS assurance), les deux tiers restants à parts égales suivent des formations de niveau bac+3 à bac+5. La hausse du niveau de qualification des métiers de l’assurance entraîne une nette augmentation du nombre d’apprentis postbac+2. 

Les métiers commerciaux, tels que conseiller clientèle (salarié) ou agent général d’assurance (indépendant), demandent un bac+2/3.
Les fonctions support et expertise concernent des diplômés de bac+2 à bac+5 (de l’université ou d’écoles comme l’ENASS – École nationale d’assurances) et offrent des opportunités en assurance, actuariat-­statistique, audit, finance-comptabilité-contrôle de gestion, informatique, marketing, communication… De nombreux CFA (centres de formation d’apprentis) proposent des formations dans ces métiers.

Lire aussi : Les métiers de la banque et de l'assurance

Le nombre d’alternants accueillis dans l’assurance ces cinq dernières années a progressé de 40 %, ce qui fait du secteur l’un des plus gros recruteurs. On recense 4.962 alternants dans la branche (3.325 en contrat de professionnalisation et 1.637 en apprentissage), principalement dans les domaines de la gestion des contrats, de la distribution et du développement commercial, et enfin du support administratif.

L’alternance comme méthode de prérecrutement 

À lui seul, le groupe Axa France propose chaque année environ 800 contrats en alternance, dans les métiers commerciaux, mais aussi dans les fonctions d’expertise (actuariat, finance, ressources humaines, marketing…).
L’alternance est fréquemment utilisée comme méthode de prérecrutement par les grands groupes. 35,8 % des embauchés ont moins de 26 ans. Et 80 % des recrutements se font à bac+2.

Chez Axa, environ un alternant diplômé sur deux est embauché en CDI dans les métiers commerciaux. Près de 30 % des alternants sont recrutés en CDD ou CDI dans les domaines de l’actuariat, de la souscription, de la gestion des risques, de la finance, de l’audit et du marketing.

Où se renseigner ?

• La Fédération française de l'assurance donne de nombreuses informations sur le secteur, notamment sur l'emploi, les métiers et les formations.
• Le site de l'IFPASS (Institut de formation de la profession de l'assurance) fournit des informations sur les métiers de l'assurance, des offres de formation en alternance, des témoignages d'étudiants…
•  L’Observatoire de l’évolution des métiers de l’assurance livre les chiffres clés de la branche : effectifs, recrutement, qualification, féminisation… Et décrit les métiers et leurs évolutions. 
Ce site est une mine d’informations.
• Dans la rubrique "Étudiants" puis "Alternance", Axa vous propose des offres d'emploi en alternance, des conseils, des infos pratiques…
• Voir aussi les sites Internet des autres grands acteurs du secteur : Allianz, Aviva, BNP Paribas Assurances, CNP Assurances, Generali, La Mondiale, Natixis, Swiss Life