1. Cinq conseils pour booster votre réseau après un MBA
Partenariat

Cinq conseils pour booster votre réseau après un MBA

Envoyer cet article à un ami
Réseau et Alternance // © Fotolia
Réseau et Alternance // © Fotolia

« Développer son réseau, c’est crucial ! Il donne des informations sur le “marché caché” dont les postes, bien souvent, ne sont accessibles que via des recommandations ». Ce constat est signé Isabelle Sthémer, enseignante au sein de MBA PPA (MBA Paris Pôle Alternance).

Pour apprendre à ses étudiants à booster leur réseau en fonction de leur objectif, voici les conseils de cette experte en networking, entrepreneure, auteure et conférencière. Il s’agit bien souvent de « bon sens et de savoir-être ».

1 – Ne jamais minimiser son réseau.

Lorsque vous démarrez ou lorsque vous essayez de vous réorienter – ce qui peut être le cas d’ingénieurs intégrant des MBA en marketing-communication – vous pouvez avoir l’impression de ne pas avoir de réseau dans le secteur qui vous intéresse. À vous d’ « établir une cartographie des anciens de l’école, des personnes croisées en entreprises ou encore d’amis d’amis ». Les réseaux sociaux, et en particulier LinkedIn, facilitent d’ailleurs la prise de contact.

2 – Avoir un objectif clair.

« Le réseau sera d’autant plus utile et réactif que vous lui enverrez un signal clair. » Il faut donc travailler en amont sur cet objectif : est-ce que je veux rester dans mon domaine et franchir un cap salarial ? Ou est-ce que je veux changer de secteur tout en conservant ma rémunération actuelle ? Pour cela, il peut être utile de « demander des entretiens informels à des personnes qui vous inspirent ». .

3 – Avant un événement, préparez-vous.

Votre pitch de présentation ne doit pas durer plus d’une minute et être « simple et percutant ». Pensez à en avoir « plusieurs versions pour vous adapter à votre interlocuteur ». Vous devez également « avoir repéré les deux ou trois personnes dont vous souhaitez absolument récupérer la carte de visite ». Enfin, dès le lendemain, contactez-les pour solliciter un entretien et connectez-vous sur LinkedIn.

4 – Le réseau, un travail de tous les jours.

Trop souvent, nous avons tendance à développer notre réseau lorsque nous y sommes obligés, dans le creux de la vague. « C’est une erreur ! Il faut le faire tout le temps. » « 80 % du chiffre d’affaires d’un dirigeant de PME-TPE est lié à son carnet d’adresses », insiste Isabelle Sthémer.

5 – Osez demander.

Le réseau repose sur «  le principe du renvoi d’ascenseur ». La plupart des gens sont heureux d’aider parce qu’ils savent que l’inverse pourra être vrai un jour. De votre côté, n’hésitez pas à mettre en contact des connaissances, à donner des recommandations et à être actif dans les réseaux d’appartenance (alumni, réseaux de femmes, anciens d’une association…).

« Avec mes étudiants de MBA, j’ai deux leitmotivs, conclut l’enseignante et experte en networking : “Si je sors, je m’en sors”. Et cette phrase de Sénèque : “Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles.” À vous désormais de mettre ces recommandations en pratique ! »