1. Etudiants en lettres et sciences humaines - Un sas vers l’emploi
Boîte à outils

Etudiants en lettres et sciences humaines - Un sas vers l’emploi

Envoyer cet article à un ami

Un an après le lancement du programme Elsa (comme Etudiants de lettres et de sciences humaines en alternance) par le CNAM et Sciences po Paris. Retour sur une formule qui séduit jeunes diplômés et employeurs.

Trouver un poste avec Elsa

Un an en contrat de professionnalisation


Sur le papier, l’équation paraît simple : des jeunes « aux têtes bien faites » qui sortent de l’université + des employeurs qui cherchent à diversifier leur recrutement… mais à l’arrivée trop peu de porte d’entrée dans l’entreprise.

Partant de ce constat, le CNAM (Conservatoire national des Arts et métiers) et Sciences Po Paris ont cherché à favoriser l’insertion des jeunes titulaires d’une licence ou d’un master (1 ou 2) en filière générale (histoire, littérature, langues étrangères, sociologie, philosophie, etc.), par le biais d’une première expérience d’un an en entreprise dans le cadre d’un contrat de professionnalisation.

¾ d’entreprise, ¼ de formation

Allison chez Haikara, Stéphanie chez Orsyp ou Benjamin chez Cap Gemini (lire son témoignage sur educpros.fr)… A l’issue de leurs études universitaires, ils ont tous trois intégré avec succès le programme Elsa. Ils partagent leur temps entre des postes à responsabilité dans leur entreprise et des cours suivis au CNAM et à Sciences Po, choisis à la carte avec leur employeur. Le choix est vaste puisque l’équipe d’Elsa pioche parmi les 1 200 unités d’enseignement du CNAM et les douze masters professionnels de Sciences Po.

Quelle embauche ?


Selon la première évaluation confiée au cabinet Boumendil & Consultants, « à défaut de la confirmation d’une embauche définitive dans l’entreprise d’accueil (la moitié des cas), les jeunes envisagent de poursuivre leur projet professionnel révélé grâce au projet Elsa ». Au final, ni garantie d’embauche ni nouveau diplôme, mais une réelle expérience valorisante et le label Science po Paris pour ornementer son CV.


Combien de contrats ?
Quinze jeunes testent le dispositif en 2007/2008, une cinquantaine devrait leur emboîter le pas en 2008/2009, pour atteindre, en vitesse de croisière, une centaine de jeunes bénéficiaires.

 
Sommaire du dossier
Comment candidater à Elsa ? "J’ai recruté quatre candidats dans le cadre d’Elsa" "Les noms du CNAM et de Sciences po m’ont attirée" "Une utilisation directe et immédiate des cours dans l’entreprise"