1. Faire une école de commerce en apprentissage, comment ça marche ?
Décryptage

Faire une école de commerce en apprentissage, comment ça marche ?

Envoyer cet article à un ami
Le pourcentage d'apprentis atteint près de 25 % à l'ESSEC Business School. // © ESSEC
Le pourcentage d'apprentis atteint près de 25 % à l'ESSEC Business School. // © ESSEC

Pour financer ses études en école de commerce, l’apprentissage est une solution particulièrement intéressante. Le diplôme est identique, et il y a plus d’offres que de candidats, alors n’hésitez pas ! Ne perdez cependant pas de vue que ce mode d’études impose un rythme très intensif : vous êtes à la fois étudiant et salarié. Nos conseils, extraits du guide "Admissions parallèles en école de commerce", de Jessica Gourdon, aux éditions l’Etudiant.

En plein développement (le nombre d'étudiants qui optent pour cette voie a été multiplié par quatre en cinq ans), l'apprentissage concerne aujourd'hui entre 10 et 15 % des étudiants. Dans certaines ESC, ce pourcentage est encore plus élevé : jusqu'à 25 % à l'ESSEC Business School, 29 % à Novancia Business School Paris et 31 % à l'ESC Montpellier !

Le principe est simple : vous suivez entre douze et vingt-quatre mois de votre cursus à mi-temps dans l'école et à mi-temps dans une entreprise. Cette dernière finance vos frais de scolarité, tandis que vous percevez une rémunération qui dépend de votre âge et de votre niveau d'études (entre 800 et 1.000 € par mois en général, selon votre âge et la date de signature du contrat).

Les apprentis perdent leur statut étudiant, mais gagnent de multiples avantages : ils sont des salariés à part entière, avec congés payés, cotisation retraite, assurance-maladie.

Sommaire du dossier
École de commerce en apprentissage : une scolarité particulière École de commerce : l’apprentissage, une voie qui n’intéresse pas tous les secteurs ni toutes les écoles École de commerce en alternance : des avantages financiers et professionnels