1. Grande distribution : quels métiers recrutent en alternance ?
Décryptage

Grande distribution : quels métiers recrutent en alternance ?

Envoyer cet article à un ami
Dans les hyper et les supermarchés, plus de 20.000 contrats en alternance sont signés chaque année. // © Gilles Rolle /REA
Dans les hyper et les supermarchés, plus de 20.000 contrats en alternance sont signés chaque année. // © Gilles Rolle /REA

Auchan, Carrefour, Casino, Intermarché, Leclerc… Autant d’entreprises ouvertes à l’alternance. Les grandes enseignes sont très demandeuses de jeunes prêts à travailler en contact direct avec les clients, comme employés ou équipiers, pour commencer leur carrière.

Quels métiers ? Quels diplômes ?

Dans le secteur, près de 40 % des embauches en alternance visent un niveau CAP (certificat d’aptitude professionnelle) métiers de bouche essentiellement, bac professionnel (métiers de bouche pour les rayons boucherie, traiteur, boulangerie, fromagerie, poissonnerie… ou commerce) ou BTS (brevet de technicien supérieur). Les BTS MUC (management des unités commerciales) et NRC (négociation relation client) sont particulièrement appréciés.

Lire aussi : Les métiers du commerce et de la distribution

Par ailleurs, des postes de managers de rayon alimentaire et non alimentaire sont également proposés en alternance, au niveau bac+3. À ce poste, le diplôme le plus recherché par les grandes enseignes est la licence professionnelle "distrisup management". Créée par la FCD (Fédération du commerce et de la distribution), par des enseignes et par des universités, elle répond aux besoins des entreprises car son contenu est adapté au gré des évolutions du secteur. Les diplômés sont alors immédiatement opérationnels, et peuvent, après quatre à cinq ans d’expérience, évoluer vers la fonction de directeur de magasin. Dans la grande distribution, les salariés sont plutôt jeunes – 37 % d’entre eux ont moins de 35 ans, 17 %, moins de 26 ?ans – et la promotion interne est une réalité : 60 % des directeurs de supermarché ont débuté comme employés ou agents de maîtrise.

Les perspectives de recrutement en alternance

Les hyper et supermarchés offrent des milliers de postes en alternance. En moyenne, plus de 20.000 contrats en alternance sont conclus tous les ans dans le secteur (22.348 en 2016).
Chaque année, Carrefour propose ainsi plus de 5.000 contrats en alternance, du CAP au bac+5, dans 30 métiers différents. Traditionnellement, le groupe embauche 40 % de ses alternants en CDI.

En 2017, le Groupe Casino a recruté plus de 1.250 alternants au sein de ses enseignes.

Environ 40 % sont apprentis dans les métiers de bouche, 30 % dans des formations en magasin, dont celles préparant aux métiers de l'encadrement, et 30 % dans les branches telles que les fonctions support (immobilier, RH, gestion...). À l'issue de leur formation, 80 % des alternants diplômés reçoivent une proposition de CDI.

Toutes ces enseignes entretiennent des partenariats avec des CFA (centres de formation d'apprentis). La FCD a également conclu des partenariats avec sept CFA métiers de bouche sur le territoire. Le réseau est d'ailleurs amené à se développer dans les mois à venir. Le secteur utilise aussi bien les contrats d'apprentissage que les contrats de professionnalisation. À ­l'issue de leur alternance et dès l'obtention de leur diplôme, la majorité des apprentis se voient proposer une embauche.

Où se renseigner ?

• Vous trouverez sur le site de la FCD (Fédération des entreprises du commerce et de la distribution) une plaquette d'information sur les métiers et les formations de la grande distribution.
www.entreprises.gouv.fr. La DGE (Direction générale des entreprises) vous informe sur l’actualité du secteur.
• Des offres d'emploi et des conseils pour votre candidature sont disponibles sur les sites dédiés à l'alternance des grandes enseignes comme Casino ou Carrefour.