1. Jonathan : « J’ai eu de la chance de découvrir MBA PPA car un MBA entièrement en alternance, c’est rare ! »
Partenariat

Jonathan : « J’ai eu de la chance de découvrir MBA PPA car un MBA entièrement en alternance, c’est rare ! »

Envoyer cet article à un ami
Alternance MBA PPA // © Fotolia
Alternance MBA PPA // © Fotolia

Ingénieur et financier ! Grâce à MBA PPA, le rêve professionnel de Jonathan Lacoste est devenu réalité. Il travaille aujourd’hui comme analyste chez KPMG.

A 27 ans, Jonathan Lacoste travaille chez KPMG, le grand cabinet international d’audit et de conseil, au poste de consultant dans le secteur assurance. Payé au-dessus de 40.000 euros annuels brut, il y est analyste-développeur quantitatif. « Je développe des modèles mathématiques de valorisation de produits financiers », explique-t-il. Et il ne serait jamais arrivé là sans la double casquette ingénieur-financier que lui a donné le MBA en finance suivi chez MBA PPA.

Car, à l’origine, Jonathan Lacoste est ingénieur, spécialisé en développement et en code. Le jeune homme est en effet diplômé de l’Estia (École supérieure des technologies industrielles avancées), dont il a suivi les deuxième et troisième années de formation en alternance. Dans le cadre de ces études, il travaille chez un petit éditeur de logiciels financiers dédiés à des acteurs publics, et c’est là qu’il conçoit « très rapidement, un projet professionnel autour d’une double expertise, financière et informatique ». D’où sa décision de ne pas chercher d’emploi à la sortie de l’école, mais de s’orienter vers un Mastère Spécialisé (MS) ou un MBA en finance.

MBA PPA propose 17 MBA en alternance

Après étude des différentes formations, Jonathan choisit MBA PPA pour plusieurs raisons. « Je recherchais une formation pointue tournée vers la finance d’entreprise et la finance de marché, qui se déroulerait en alternance – je voulais vraiment développer mon réseau professionnel – et qui ne serait pas trop longue. C’était exactement le cas du MBA PPA finance. Les formations qui cumulent l’ensemble de ces avantages sont rarissimes, précise Jonathan. J’ai eu de la chance de la découvrir ! » Ce modèle d’alternance est d’ailleurs au cœur des 17 cursus de MBA PPA, dont trois portent sur la communication, quatre sur les ressources humaines, la finance et la gestion, et dix sur le marketing et le commerce international.

Pendant les quinze mois de la formation, Jonathan a donc été les deux tiers du temps en entreprise : « Mon quotidien, c’était deux semaines en entreprise, puis une semaine de cours. » Surtout, grâce au contrat de professionnalisation qu’il signe, c’est l’entreprise – en l’occurrence KPMG – qui paye ses frais de scolarité. L’étudiant est quant à lui rémunéré autour de 1 000 euros par mois.

« C’est très important de postuler en ayant un objectif professionnel clair »

L’expérience s’est révélée un franc succès pour Jonathan, qui a concrétisé son projet professionnel. « C’est très important, assure-t-il, de postuler en ayant un objectif professionnel clair. Dans mon cas, c’était celui d’une reconversion partielle. La formation ouvre en effet de très nombreuses portes et j’ai vu certains camarades de promo être un peu perdus. Cela ne me semble pas être la bonne attitude pour rentabiliser le MBA. »

En revanche, pour ceux qui douteraient de l’intérêt à se lancer dans ce type de cursus avant d’avoir acquis une certaine expérience professionnelle, il ne faut pas hésiter, conseille Jonathan : « Malgré son nom, le MBA PPA finance est plutôt conçu comme un Mastère Spécialisé et est donc totalement adapté aux jeunes fraîchement sortis d’école. C’était le cas de la grande majorité de la promo. » À bon entendeur… !