1. L’apprentissage selon Sébastien, apprenti en master ressources humaines
Témoignage

L’apprentissage selon Sébastien, apprenti en master ressources humaines

Envoyer cet article à un ami

Après un court passage dans une prépa scientifique, Sébastien, 24 ans, a finalement trouvé sa voie dans les ressources humaines et choisi l’apprentissage pour se former. Étudiant en master, il raconte son parcours, la façon dont il a décroché ses contrats en alternance, son rythme de vie, et parle des atouts d’une formule qui permet à la fois d’étudier et de travailler en entreprise.

Après son bac S, Sébastien Vincendon, 24 ans, entre en prépa intégrée à lEBI (École de biologie industrielle), à Cergy-Pontoise (95).

"J’aimais bien la matière principale, la biologie. Mais rapidement j’ai réalisé que le rythme de la prépa ne me convenait pas. Dès la fin du 1e trimestre, j’ai cherché à me réorienter vers des études plus concrètes. Et l’alternance s’est imposée à moi."

Fini la biologie, bonjour les ressources humaines ! Attiré par les métiers supposant des échanges et des contacts humains, Sébastien décide de s’inscrire en DUT (diplôme universitaire de technologie) gestion et administration des entreprises, option ressources humaines. C’est grâce à son école, le CFA Sup 2000, installé à Saint-Maurice (94), qu’il décroche son contrat d’apprentissage chez GDF. "Une situation confortable, puisque dès mi-juillet je savais où j’allais à la rentrée."

Du DUT au master en alternance

L’expérience de l’alternance lui réussit tellement bien que Sébastien décide de continuer ses études après son DUT. Il choisit pour cela la licence professionnelle chargé des ressources humaines de l’école parisienne Sup des RH, toujours en alternance.

"J’ai trouvé mon premier contrat, chez Celio, tout seul après avoir envoyé entre 40 et 60 CV. Malheureusement, ils ne m’ont pas gardé à l’issue de la période d’essai, car ils n’avaient plus besoin de moi… Heureusement, l’école m’a trouvé un contrat d’apprentissage chez EDF."

Sa licence en poche, Sébastien rempile pour un master responsable de ressources humaines. "J’ai trouvé mon contrat chez Monoprix, suite à la publication d'une offre sur Internet. J’ai postulé, passé 2 entretiens, et j’ai été pris !"

Une recherche facile avec de l’expérience

La recherche d’un contrat en alternance s’apparente pour beaucoup à un parcours du combattant, mais Sébastien n’a pas l’impression d’avoir beaucoup "galéré". "Ma recherche de contrat a été beaucoup plus facile pour le master que pour le DUT ou la licence : avec de l'expérience, on passe bien mieux le tri des CV et on arrive plus facilement aux entretiens. La difficulté pour le master était de cibler les offres qui m'intéressaient le plus : je voulais travailler dans un service formation, faire de la gestion de projet et être autonome. Le nombre d'offres était vraiment réduit. Mais j'ai eu beaucoup de chance avec Monoprix, j’ai trouvé ce que je cherchais."

Persévérez !

Son conseil aux étudiants tentés par l’alternance ? "Il faut persévérer ! On peut être pris après un seul entretien ou en passer 4 et ne pas être retenu. Ça fait partie du jeu, il ne faut pas se décourager, et continuer à chercher." En bon futur responsable RH, Sébastien n’est pas avare de conseils.

"Il est important de cibler les offres selon les missions qu'on recherche. Mettre en avant ses atouts sur son CV, même ceux qui semblent les plus anodins, et s'en servir comme un argument : la musique apprend la rigueur, l'animation le sens des responsabilités…"

Sommaire du dossier
Un poste avec de vraies responsabilités Une vie quotidienne bien rythmée