1. Alternance
  2. Alternance : l'aéronautique, poids lourd de l'Occitanie
Boîte à outils

Alternance : l'aéronautique, poids lourd de l'Occitanie

Envoyer cet article à un ami
L'aéronautique offre de très nombreux débouchés dans la région Occitanie. // © auremar / Adobe Stock
L'aéronautique offre de très nombreux débouchés dans la région Occitanie. // © auremar / Adobe Stock

Véritable moteur de l’économie régionale, l’aéronautique est incontournable en Occitanie et de nombreuses formations débouchent vers ce secteur d’activité. Une place de choix est également laissée aux métiers de la communication ainsi qu’au domaine de la chimie.

Après la troisième

• Mécanicien dans l'aéronautique
Le CAP aéronautique compte trois options : avionique, systèmes et structure. Cette dernière est proposée en contrat d’apprentissage au pôle de formation UIMM Occitanie à Beauzelle (31). Ce cursus permet de se spécialiser dans la construction et la maintenance des éléments de l’ossature et de l’enveloppe des aéronefs (avion, hélicoptère, etc.). À la clé : de nombreux débouchés en région Occitanie, plus grande région aéronautique d’Europe avec l’Île-de-France.

Après le bac

• Devenir journaliste
L’École supérieure de journalisme (ESJ Pro) propose des formations en alternance (deux ans) sur le site de Montpellier (34) dans trois disciplines : presse écrite/web, radio et télévision. Les deux dernières n’étant disponibles que sur le site de Montpellier. Aucun niveau minimum d’études n’est requis, mais il faut obligatoirement justifier d’une expérience récente au sein d’un média (stage d’un mois minimum ou correspondance de presse) et avoir trouvé un contrat de professionnalisation. L’admission s’effectue sur étude de dossier, entretien oral et tests.

Lire aussi : Étudier à Montpellier : les avantages selon Thibault

Après un bac+2

• Ingénieur aéronautique
À partir de la rentrée 2020, l’Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace (ISAE-SUPRAEO) de Toulouse (31) proposera un cycle d’ingénieur par apprentissage (trois ans) en "industrialisation et méthodes pour l’aéronautique et l’espace". Durant le cursus, une période d’au moins cinq semaines consécutives à l’étranger est obligatoire pour valider le diplôme, idéalement au sein d’une filiale du groupe pour lequel travaille l’apprenti, chez l’un des sous-traitant ou fournisseurs.

• Formules chimiques
La licence professionnelle chimie : formulation est proposée en apprentissage dans deux établissements de la région. À l’UFR des sciences pharmaceutiques et biologiques de Montpellier (34) d’abord, avec deux parcours possibles : cosmétique ou parfums/arômes, dans l’optique de travailler dans les secteurs de la parfumerie, de la cosmétique et de l’aromatique alimentaire. À l’IUT Paul Sabatier de Castres (81) ensuite, parcours génie de la formulation. Plus généraliste, les diplômés seront capables d'élaborer et de contrôler des formules, d’animer une équipe de fabrication et de participer à l'encadrement de techniciens.

Lire aussi : Apprentissage ou professionnalisation : quelles différences ?

Après un bac+4

• Humanités numériques
Le département arts, lettres, langues de l’Université Montpellier 3 (34) propose une 2ème année de master Humanités numériques en alternance (apprentissage et contrat de pro) parcours médiation numérique et ingénierie pédagogique. Cette formation s’oriente vers le domaine de la pédagogie numérique, de la formation en ligne, de l’analyse de données, de l’expertise en communication et de la recherche dans le domaine des humanités numériques. Ce master est exclusivement ouvert en enseignement à distance via la plate-forme d’apprentissage MOODLE 2.