1. Comment préparer sa candidature pour une alternance en bac pro ?
Boîte à outils

Comment préparer sa candidature pour une alternance en bac pro ?

Envoyer cet article à un ami
Pour décrocher une alternance, il faudra soigner votre candidature. // © Adobe Stock/Helios
Pour décrocher une alternance, il faudra soigner votre candidature. // © Adobe Stock/Helios

Candidater auprès d’un employeur pour un bac pro en alternance exige de "vendre" votre goût d’apprendre un métier et votre envie de suivre des études en alternance. Voici nos conseils pour réaliser un CV qui accroche et passer avec succès l’étape de l’entretien.

Le bac professionnel se prépare en trois ans. Mais il est rare, voire impossible, de trouver une entreprise qui recrute en alternance pour cette durée. Le plus souvent, vous effectuerez une première année sous statut scolaire avant de signer un contrat en alternance pour deux ans.

C’est donc plutôt durant votre année de seconde que vous devrez vous mettre en quête d’une entreprise et d’un contrat. Voici la marche à suivre.

CV : exposez votre projet professionnel

Exposez votre projet professionnel en accroche de votre CV et indiquez que vous postulez pour un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation. Exemple possible de rédaction : "Actuellement en seconde professionnelle pour préparer un bac pro (intitulé du bac : aéronautique, cuisine, travaux publics…), je souhaite poursuivre mon cursus de manière plus professionnelle. Je recherche donc un contrat en alternance dans le cadre d’un bac pro dans ce secteur d’activité".

Enfin, mentionnez votre parcours de formation, en précisant le dernier diplôme obtenu ou le dernier niveau scolaire atteint et le nom de l'établissement fréquenté.

Lire aussi : Le CV gagnant : faites court et efficace pour décrocher un entretien

Des expériences en rapport avec le poste

Si vous avez déjà effectué un ou plusieurs jobs d’été ou stages, mentionnez dans la rubrique "Expériences professionnelles" de votre CV ceux qui sont en rapport avec le poste en alternance que vous visez.

Sinon, signalez les missions (garde d’enfants, animateur stagiaire en colo, serveur…) que vous avez effectuées, même bénévolement, même sans lien avec le diplôme préparé.

Cela montre que vous avez déjà vécu une situation professionnelle puisque l’on vous a confié des responsabilités. Parlez aussi de votre stage de découverte de troisième : entreprise, secteur d'activité, tâches confiées…

Lire aussi : Alternance : comment bien rédiger sa lettre de motivation ?

Des activités extrascolaires peuvent faire la différence

Vous êtes "sans expérience" ? Soignez les rubriques "Loisirs" et "Centres d’intérêt" de votre CV. Le recruteur y sera particulièrement attentif. Indiquez vos activités extrascolaires, votre pratique sportive ou artistique, vos expériences de bénévolat etc.

Attention, en entretien vous devrez être capable de parler de vos activités scolaires et engagements durant quelques minutes.

Répondre aux annonces et envoyer des candidatures spontanées

Votre CV rédigé, identifiez les secteurs d’activité qui vous intéressent et les entreprises qui recrutent. Vous pouvez répondre aux offres d’emplois en alternance sur les sites d’emploi, mais pensez aussi à envoyer des candidatures spontanées sur les sites emploi des grandes sociétés.

Vous pouvez aussi frapper directement à la porte des petites entreprises artisanales ou des commerces, CV en main. La démarche est appréciée des employeurs et montre que vous êtes vraiment motivé !

Lire aussi : L'alternance, une filière d’excellence

Entretien : prouvez votre motivation

Beaucoup de recruteurs cherchent à tester chez les plus jeunes candidats à l’alternance leur motivation dans la durée. Ils ont besoin de s’assurer que vous serez la bonne personne au bon endroit et que vous n’allez pas abandonner en cours d’année. Car trop de jeunes qui entrent en alternance après la troisième rompent leur contrat.

Au niveau bac pro, l’employeur va donc essayer de cerner votre personnalité et votre motivation. Montrez-lui que l’alternance n’est pas un choix subi ou par défaut mais qu’au contraire, vous avez un projet professionnel que vous avez choisi et que vous êtes prêt à donner de vous-même pour le mener à bien.


"J’ai mis en avant mon gôut pour l'industrie et mon envie d'étudier en alternance"

Tom, 17 ans, est apprenti en terminale bac pro maintenance des équipements industriels (MEI) en alternance chez Michelin à Clermont-Ferrand (63).

Tom, 17 ans, apprenti chez Michelin prépare à l'école Hall 32 son bac pro Maintenance des équipements industriels (MEI) // © Etienne Gless

"Au collège, j’ai découvert le métier de 'mainteneur'. Après ma troisième, je suis entré à l’école Michelin (devenue Hall 32, ndlr) pour y préparer mon bac pro en trois ans. J’ai d’abord effectué ma seconde professionnelle sous statut scolaire avant de signer un contrat d’apprentissage de deux ans avec Michelin. J’alterne quinze jours en entreprise et quinze jours en centre de formation d’apprentis (CFA)." Dans le cas de Tom, centre de formation et entreprise ne font qu’un. "Mais, comme pour tout candidat à un poste en alternance, durant mon entretien d‘embauche, j’ai dû prouver mon intérêt pour le secteur d’activité et mon envie d’apprendre en alternance. C’est la clé pour décrocher un contrat."

Lire aussi : Emploi : Hall 32, la nouvelle école qui veut vous faire aimer les métiers de l’industrie du futur

Pour aller plus loin : Etes-vous fait pour des études en alternance ? / Alternance en master : une voie encore peu empruntée qui gagne du terrain / Alternance : 10 questions à se poser pour bien choisir sa formation / 10 clichés sur l'alternance passés au crible