1. Idée reçue : en alternance, le rythme est difficile à tenir
Boîte à outils

Idée reçue : en alternance, le rythme est difficile à tenir

Envoyer cet article à un ami

Il y a quelques années, l’alternance était considérée comme un mode de formation de seconde zone réservé aux mauvais élèves incapables de rester plus de 5 minutes d’affilée face à un tableau noir… Aujourd’hui, à l’inverse, elle est de plus en plus souvent présentée comme la solution miracle pour lutter contre le chômage des jeunes et attire de plus en plus d'élèves avides de concret. Où est le faux, où est le vrai ? Nos réponses.

vraiVRAI

Une formation en alternance ne laisse pas beaucoup de temps pour souffler. Aux périodes passées en centre de formation succèdent celles en entreprise : de trente à trente-cinq heures de cours par semaine en CFA (centre de formation d'apprentis), et trente-cinq heures hebdomadaires chez l'employeur. Quand l'organisme de formation ferme ses portes durant les vacances scolaires, le travail en entreprise prend le relais.

Tenir le rythme sur la durée n'est pas évident : en période d'examens, se remettre à ses devoirs quand on rentre d'une journée de travail est difficile mais nécessaire. Mieux vaut en avoir conscience avant de s'engager.