1. Enguerran : "Je n’avais jamais vu mes employeurs avant de commencer mon apprentissage"
Témoignage

Enguerran : "Je n’avais jamais vu mes employeurs avant de commencer mon apprentissage"

Envoyer cet article à un ami
Enguerran a été engagé en CDD par l'agence dans laquelle il a été élève apprenti pendant un an. // © Cyril Entzmann / Divergence pour l'Etudiant
Enguerran a été engagé en CDD par l'agence dans laquelle il a été élève apprenti pendant un an. // © Cyril Entzmann / Divergence pour l'Etudiant

En stage à l'étranger quand il a été admis en licence pro, Enguerran a candidaté pour un apprentissage via un site d'annonces et Skype. Il a été embauché en CDD dès qu'il a été diplômé.

Pendant mon stage de seconde année de DUT, au Québec, j’ai commencé à penser à la suite. J’ai tenté l’IMAC [école d'ingénieurs Image multimédia audiovisuel et communication], mais sans succès. La licence pro de Gennevilliers m’a emballé, par son programme et ses équipements, le FabLab notamment. Dès que j’ai su que j’étais accepté en formation, j’ai commencé à chercher un apprentissage.

Un entretien par Skype

J’étais au Canada, alors je me suis inscrit sur “ChooseYourBoss”. C’est un site sur lequel on dépose son CV, on entre ses compétences, et un matching se fait avec les annonces des entreprises. L’agence Cheval de Troie est ressortie. Ils cherchaient un stagiaire, mais je leur ai quand même envoyé un message pour me présenter, ainsi qu’une lettre de motivation, toujours via le site. Je n’ai pas eu de réponse, alors j’ai relancé par e-mail. Quelques jours plus tard, j’ai eu un entretien via Skype avec la directrice de l’agence et le premier développeur Web. Ils étaient finalement prêts à prendre un apprenti, le rythme de formation (deux semaines-deux semaines) les intéressait et ils avaient besoin de quelqu’un rapidement. Je me suis déconnecté de Skype avec une promesse d’embauche.

Je n’avais jamais rencontré mes employeurs avant de commencer mon job de développeur Web dans cette agence, qui compte une dizaine de salariés. J’avais de bonnes bases, j’ai donc pu être efficace rapidement. J’ai fait de la déclinaison de sites Web, avant de m’occuper de création. Mes journées commençaient en général à 10 heures pour se terminer à 19 h 30. J’ai obtenu mon diplôme en juin dernier, et j’ai retenté l’entrée à l’IMAC, mais je n’ai pas été pris. J’ai finalement signé un CDD chez Cheval de Troie, mais je cherche quelque chose de plus créatif, dans la réalité virtuelle ou les jeux vidéo par exemple.

Enguerran, 21 ans, développeur Web à l’agence Cheval de Troie, à Paris

2012–2013
Bac S SVT au lycée Mabillon, à Sedan (08).
2013–2015
DUT informatique à l’IUT de Troyes (10).
2015
Échange de six mois au Québec. Essaie d’entrer à l’IMAC (77).
2015–2016
Élève apprenti en licence professionnelle développeur Web et multimédia, à Gennevilliers (93).
2016
Son diplôme en poche, il signe un CDD chez Cheval de Troie.