1. Je suis apprenti(e) dans un CFA d’entreprise, paroles de pionniers
Reportage

Je suis apprenti(e) dans un CFA d’entreprise, paroles de pionniers

Envoyer cet article à un ami
Cyrielle, 21 ans, apprentie chargée de recrutement chez The Adecco Group se forme au CFA de son entreprise // © Etienne Gless
Cyrielle, 21 ans, apprentie chargée de recrutement chez The Adecco Group se forme au CFA de son entreprise // © Etienne Gless

La réforme de l’apprentissage permet aux entreprises d’ouvrir leur propre centre de formation d’apprentis (CFA). L’Etudiant a recueilli les témoignages de Justine, Baba et Cyrielle, apprentis chez The Adecco Group. Ils se forment depuis septembre au métier de recruteur.

Ils sont une vingtaine à avoir entamé, en septembre 2019, une formation en apprentissage d’un an préparant spécialement au métier de chargé(e) de recrutement. Cette formation de 400 heures leur permettra d’obtenir une certification professionnelle reconnue de chargée(e) de recrutement de niveau 6 (bac+3/4). Particularité : leur employeur, le spécialiste de l’intérim The Adecco group, est aussi leur centre de formation.

Une formation diplômante pour devenir recruteur

"Nous avons voulu créer une formation diplômante dédiée aux métiers du recrutement car elle n’existe pas en France", explique le PDG Christophe Catoir. "Il existe beaucoup de formations générales aux métiers de la gestion des ressources humaines, mais pas de formation spécifique reconnue au métier de recruteur. Dans notre CFA, on apprendra aussi à recruter autrement". Pour le PDG du groupe d’intérim, recruteur est un vrai métier.

L’entreprise a donc lancé son CFA (CFA Recrutement The Adecco Group) en 2019 pour former des jeunes uniquement à ce métier de recruteur dans la foulée de la loi réformant l’apprentissage. Sur les 400 heures de formation, les apprentis recruteurs apprennent à mettre en place une politique de sourcing des candidats, lancer un processus de recrutement et mettre en oeuvre des techniques de recrutements éprouvées ou nouvelles, comme le recrutement sur compétences, le recrutement sans CV.

Lire aussi : L'alternance, une filière d’excellence

Entreprise et CFA ne font plus qu'un

Situés à Boulogne-Billancourt, les locaux de formation du CFA d’entreprise The Adecco Group accueillent une semaine sur quatre les apprentis qui passent les trois autres semaines au sein de différentes entités du groupe en Île-de-France : "Je travaille à l’agence Adecco La Défense spécialisée dans les métiers du tertiaire", témoigne ainsi Justine, 28 ans. De son côté, Baba, 25 ans et délégué de promotion, travaille dans l’agence Adecco de Villepinte, spécialisée dans les métiers de la restauration.

Quant à Cyrielle, 21 ans, elle travaille à l’agence de Meaux : "Après mon BTS d’assistante de direction, je me suis mise en quête d’une alternance. J’ai repéré en avril 2019 sur le site d’emploi Indeed une annonce du groupe Adecco pour devenir chargée de recrutement en alternance. J’ai postulé et suis entrée dans le processus d’admission : tests dans un 'assessment center', entretiens approfondis de motivation", explique Cyrielle.

Recrutement en apprentissage : la motivation avant le CV

"C'est ma lettre de motivation qui a fait la différence pour décrocher mon contrat d'apprentissage", estime avec le recul Baba. "Tous nos apprentis ont été recrutés sur leur motivation à intégrer cette formation et apprendre ce métier, davantage que sur leur CV. Et ce même si ce dernier était déjà conséquent et nourri d’une première expérience professionnelle pour certains", explique Christophe Catoir, le PDG de The Adecco Group.

Ainsi, Baba était déjà titulaire d’une licence d’administration économique et sociale (AES) de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. "J'avais effectué un stage chez Adecco où je recrutais des caristes pour un client. Cela m’a donné envie d’approfondir le métier de recruteur et de m’y former en alternance", précise Baba. Justine, 28 ans, a elle aussi un CV bien fourni : "Je suis la plus vieille de la promo", s’amuse la jeune apprentie recruteur qui a suivi la voie professionnelle dès la fin de la 3ème : côté formations elle a enchaîné BEP, CAP, bac pro, BTS et côté expériences professionnelles, elle a été vendeuse et même responsable de magasin avant de décider de se spécialiser dans les ressources humaines.

Une réorientation pas facile : "Les entreprises me fermaient la porte au prétexte que je n'avais pas déjà l'expérience des ressources humaines dans mon parcours de formation. Sauf Adecco qui a étudié ma motivation, mes compétences acquises transférables et mon potentiel."

Lire aussi : Apprentissage : les entreprises jouent-elles le jeu de l'emploi ?

100% d'apprentis intégrés dans l'entreprise

The Adecco Group l'assure. Les apprentis formés se verront tous recrutés au sein du groupe à l'issue de leur année de formation en alternance. "Même si rien dans le contrat d'apprentissage n'oblige les apprentis à rester dans l'entreprise qui les a formés, nos apprentis pionniers du CFA d'entreprise qui ne sont qu'en début de formation se sentent déjà le devoir moral de continuer dans le groupe." D'ailleurs Baba confie : "Je me vois bien faire carrière dans l'entreprise. Il y a énormément de possibilités d'évolution au sein du groupe".

De toute façon, qu'ils rentrent au sein de The Adecco Group ou aillent faire leurs armes ailleurs, tous devront, à l’issue de leur formation, recruter et évaluer les candidats de la promotion qui leur succédera. "Autant mettre en application jusqu'au bout ce que l'on a appris en formation au CFA d'entreprise, " sourit le PDG.

300 nouveaux CFA prêts à ouvrir dans les six mois
The Adecco Group est une des premières entreprises à avoir ouvert son propre CFA, mais d'autres vont bientôt suivre en 2020. "A côté des 965 CFA existants, plus de 550 projets de nouveaux CFA sont actuellement recensés par le ministère du Travail, dont 300 qui ont déjà vu le jour ou vont voir le jour dans les six mois", constate Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. "Ces nouveaux CFA répondent à des besoins du marché de l’emploi qui ne sont pas ou pas suffisamment couverts".

Le témoignage de Justine, 28 ans

Justine 28 ans apprentie recruteur chez The Adecco Group // © Etienne Gless
Justine 28 ans apprentie recruteur chez The Adecco Group // © Etienne Gless

Justine, apprentie recruteur chez The Adecco Group :
"J’ai commencé avec un BEP. Grâce à l’apprentissage je vais avoir un titre professionnel de niveau bac+4"

Quel a été votre parcours avant d'intégrer cette formation ?

Je n'ai jamais été très scolaire ! Après la 3ème, j’ai fait un BEP Carrières sanitaires et sociales, puis un bac pro, un CAP d’esthétique et enfin, un BTS MUC (management des unités commerciales), devenu BTS management commercial opérationnel (MCO). Ne trouvant pas d’alternance pour une nouvelle formation, j'ai travaillé comme responsable de magasin quelques années. Désireuse d'évoluer dans les ressources humaines, je me suis lancée dans une formation en alternance pour obtenir un titre RNCP de responsable de ressources humaines et paie. L’école m'a trouvée un contrat en alternance dans une entreprise mais le travail était sans lien avec la formation. J’ai donc mis fin au contrat à travers une rupture conventionnelle.

Comment avez-vous rebondi ?

Trouver une nouvelle entreprise pour se former aux métiers des ressources humaines (RH) quand vous ne venez pas du secteur est difficile : ma candidature était souvent refusée au prétexte que je n’avais pas d’expérience du domaine des RH dans mon parcours antérieur ! Devenue demandeur d’emploi, Pôle Emploi m’envoie un courriel pour me proposer d’intégrer le CFA de The Adecco Group et de me former au métier de chargée de recrutement.

Comment avez-vous été recrutée ?
J’ai été convoquée pour passer des tests, notamment le TAGE2, test de sélection aux études supérieures de management pour les publics bac+2/bac+3. J’ai eu, le lendemain, des entretiens téléphoniques pour étudier ma motivation et discuter de la structure du groupe la plus adaptée pour y effectuer mon alternance. En septembre, le premier mercredi du mois, ma candidature était envoyée à une entreprise du groupe, l’agence Adecco de La Défense dédiée aux métiers du tertiaire. Dès le jeudi matin, je rencontrais l’entreprise et, dès le vendredi matin, je savais que j’étais prise. La semaine suivante je commençais à travailler !"

Kangae le site web des 15–25 ans qui donne envie d'entreprendre
Vous êtes collégien, lycéen, étudiant…et vous avez envie d'entreprendre ou encore de monter un projet associatif ? La plate-forme Kangae dont L'Etudiant est partenaire, met à votre disposition toutes les ressources et outils pour vous lancer et concrétiser vos projets.