1. La région Auvergne-Rhône-Alpes mise sur l’excellence à la française
Boîte à outils

La région Auvergne-Rhône-Alpes mise sur l’excellence à la française

Envoyer cet article à un ami
Le secteur de la bijouterie-joaillerie est un domaine où il faut savoir être très rigoureux. // © Mihai Blanaru / Adobe Stock
Le secteur de la bijouterie-joaillerie est un domaine où il faut savoir être très rigoureux. // © Mihai Blanaru / Adobe Stock

Parmi les joyaux du savoir-faire français, la bijouterie-joaillerie est un secteur historique qui retrouve tout son éclat depuis quelques années. Autre grand secteur qui fait la spécificité de la France : le nucléaire, en recherche constante de personnel qualifié. Deux secteurs à l’honneur dans les formations en alternance des académies de Lyon et Grenoble.

Après la troisième

Bijoutier-joaillier
Pour exercer dans le secteur de la bijouterie-joaillerie, un CAP arts et techniques de la bijouterie-joaillerie est proposé au lycée professionnel Amblart de Valence (26) et au CFA de la SEPR de Lyon (69). Trois options sont possibles : bijouterie-sertissage, bijouterie-joaillerie et polissage-finition. Le CAP, accessible en apprentissage, se déroule en deux ans. Objectif : former des bijoutiers et joailliers capables d’exécuter en totalité un bijou, de transformer, réparer ou restaurer les pièces qui lui sont confiées. amblard.ent.auvergnerhonealpes.fr et sepr.edu

Lire aussi : Le CAP bijouterie-joaillerie selon Lucile

Après le bac

• Spécialiste en mesures physiques
Le BTS techniques physiques pour l’industrie et le laboratoire forme des techniciens spécialisés en mesures électriques, de pression, de débit, de température etc. Les diplômés peuvent travailler en laboratoire de recherche, en bureaux d’études, au sein des services qua- lité, et dans des secteurs d’activité variés tels que l’automobile, l’aéronautique, la chimie etc. Le BTS est proposé en apprentissage au lycée Les Catelins de Montélimar (26). catalins.fr

Après un bac+2

Métiers des arts appliqués
Le lycée Léonard de Vinci de Villefontaine (38) est le seul établissement de France à proposer un Diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA) mention produit en apprentissage. La formation est accessible après un Diplôme des métiers des arts (DMA) ou un Diplôme national des métiers d'art et du design (DN MADE), de niveau III (équivalent BTS ou DUT). Les diplômés s’orientent vers les métiers de concepteurs-créateurs en arts appliqués capables d’exercer des fonctions à responsabilités en studios ou agences de création. ac-grenoble.fr

Lire aussi : Alternance : quelles sont les nouveautés attendues en 2020 ?

• Gestion de l'environnement
La géologie de la région favorise l'emploi dans le secteur de l'environnement. Une licence professionnelle métiers de la protection et de la gestion de l’environnement est dispensée à l’UFR PhITEM de Saint-Martin- d’Hères (38). Deux parcours en apprentissage sont possibles : prospection et protection des ressources souterraines (PPRS) et conception et surveillance des systèmes hydrauliques (CSH). Le parcours PPRS forme des techniciens en géophysique ou hydrogéologie. Le parcours CHS s’oriente vers des métiers d’assistants ingénieurs ou de techniciens en bureaux d’études, collectivités territoriales, organismes de gestion de l'eau, etc. formasup-ida.com

Après un bac+3

• Le secteur du nucléaire
Le Département sciences Drôme Ardèche (DSDA), situé à Valence (26), est la seule faculté de France à proposer un master ingénierie nucléaire en alternance. Trois parcours sont possibles : gestion scientifique et technologique des déchets radioactifs ; assainissement et démantèlement des installations nucléaires et sûreté nucléaire. Le rythme alterne entre deux semaines en université et trois semaines en entreprise. À la clé pour les jeunes diplômés : des postes de cadres au sein des principaux donneurs d’ordres (AREVA, EDF, CEA) ou de leurs sous-traitants, ainsi que dans des organismes de contrôle du nucléaire civil (ANDRA, IRSN). formasup-ida.com

Pour aller plus loin : Etes-vous fait pour des études en alternance ? / Comment réussir son entretien de recrutement pour une alternance ?