1. Revue de détail : 3 lettres de candidature pour une licence MIAGE en alternance
Boîte à outils

Revue de détail : 3 lettres de candidature pour une licence MIAGE en alternance

Envoyer cet article à un ami
LE CFA de l'AFIA (Association pour la formation d'informaticiens par l'apprentissage) est partenaire de plusieurs universités, dont Paris-Dauphine (photo), pour des licences MIAGE en alternance. // © Marie-Anne Nourry
LE CFA de l'AFIA (Association pour la formation d'informaticiens par l'apprentissage) est partenaire de plusieurs universités, dont Paris-Dauphine (photo), pour des licences MIAGE en alternance. // © Marie-Anne Nourry

Si vous voulez intégrer une formation en alternance, votre lettre de motivation devra non seulement exposer votre projet et expliquer en quoi il correspond à ce cursus, mais aussi montrer que vous êtes conscient de ce qu'implique la double casquette d'étudiant et d'employé. Exemple avec trois candidatures à l'entrée en licence MIAGE, extraites de l'ouvrage “Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”.

L'entrée dans la filière MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises) se fait par la licence après un diplôme de niveau bac+2 en informatique et se poursuit en master, diplômes qu'il est possible de préparer en apprentissage.

La sélection s'effectue en trois temps : en premier lieu, une étude du dossier par l'université et le CFA (centre de formation des apprentis) pour vérifier que le candidat a les connaissances requises en informatique ; vient ensuite l'entretien de motivation, surtout au sein du CFA, car il s'agit de mesurer la motivation pour l'apprentissage ; enfin arrive la sélection des entreprises, dont les modalités leur sont propres. “Dans les grandes entreprises, dont l'objectif est de garder l'apprenti en fin de formation, le processus est assez long et peut compter trois entretiens et des tests psychotechniques”, précise le directeur du CFA de l'AFIA (Association pour la formation d'informaticiens par l'apprentissage). Au final, un candidat sur quatre est admis.

La lettre de motivation doit être sincère, raisonnable (il n'est pas utile de se doter de qualités exagérées !), soignée (bonne présentation, orthographe correcte) et concise (car les responsables de formation n'ont pas le temps de s'attarder). “Le candidat doit mettre son projet professionnel en évidence, montrer qu'il connaît la formation et la cohérence entre les deux : il ne nous contacte pas par hasard. Enfin, il doit faire preuve de maturité, montrer qu'il connaît le monde de l'entreprise grâce à des stages et qu'il a bien compris ce qu'implique l'apprentissage”, résume le CFA.

Avant de me lancer…

• Je ne m'engage pas au hasard dans une formation en alternance. Je suis allé sur un salon de l'apprentissage et de l'alternance pour en savoir un peu plus sur ce mode de formation.

J'ai trouvé une entreprise d'accueil ou j'ai en tout cas envoyé des candidatures.

• Je suis prêt à faire des trajets car j'ai conscience que mon lieu de formation ne sera pas forcément proche de mon lieu de travail.

Je suis conscient que le rythme sera dense et qu'il va falloir tenir sur toute la durée de la formation, assurer mes heures de travail tout en révisant les cours et en préparant les examens.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”,
par Séverine Maestri.

Sommaire du dossier
Candidature à une licence en alternance : n'oubliez pas de parler… d'alternance Licence MIAGE en alternance : une candidate qui a déjà un employeur potentiel Licence MIAGE en alternance : un candidat qui valorise ses jobs d'étudiant