Bac 2021 : comment faire tenir 12 épreuves de spécialités en 3 jours ?

Par Thibaut Cojean, publié le 09 Octobre 2020
5 min

Les toutes premières épreuves de spécialités du nouveau bac général sont programmées les 15, 16 et 17 mars 2021. Pour tenir cet emploi du temps, le ministère de l’Éducation nationale envisage de proposer deux épreuves, et donc deux sujets, pour plusieurs spécialités.

La fin des épreuves uniques ? Certaines épreuves de spécialités du nouveau bac général devraient être organisées sur deux créneaux distincts et proposer deux sujets différents. C'est, selon nos informations, le scénario envisagé par le ministère de l'Éducation nationale pour réussir à faire tenir douze épreuves écrites en trois jours, les 15, 16 et 17 mars 2021.

Lire aussi

Deux sujets nationaux pour chaque spécialité majeure

Il s’agit d’épreuves terminales et nationales d’une durée de 3h30 ou 4 heures, qui sont donc communes à tous les lycéens de terminale. Mais ceux-ci étant totalement libres dans leurs choix de spécialités, il est en théorie impossible d’en faire passer deux en même temps.

Comment, alors, en faire tenir douze en trois jours ? Selon nos informations, le ministère de l’Éducation nationale envisagerait d'organiser deux épreuves différentes pour certaines spécialités, et de répartir les élèves sur ces deux créneaux séparés. Cela permettrait d'organiser jusqu'à cinq épreuves en simultané et de condenser au maximum le calendrier.

Concrètement, les huit spécialités les plus suivies pourraient ainsi figurer deux fois au calendrier : une première le lundi 15, puis à nouveau le mardi 16, aux mêmes horaires. Ce ne sera pas un calendrier au choix : en fonction de leurs combinaisons, les élèves seront convoqués à l’épreuve du lundi ou à celle du mardi. En théorie, la quasi-totalité des candidats pourraient ainsi se présenter aux épreuves qui les concernent, sans subir de superposition de calendrier.

Mais cette organisation signifie également qu’il y aura deux sujets nationaux différents pour chacune de ces huit spécialités, ce qui soulève la question de l’égalité entre les candidats (un sujet pouvant être jugé plus facile que l'autre) et de l’uniformité réelle de l’examen.

Restent les quatre autres spécialités. Dans le dispositif imaginé par le ministère, une pourrait se tenir le lundi, une autre, le mardi et les deux dernières, le mercredi. Cela concerne les spécialités à faible effectif, qui peuvent donc tenir avec une seule épreuve.

Lire aussi

Calendrier dicté par Parcoursup

Alors qu’on attendait plutôt un calendrier étalé sur une semaine, le choix de le resserrer est privilégié pour éviter de fermer les lycées trop longtemps. Comme il s’agit d’épreuves nationales, les profs et centres d’examens seront en effet mobilisés en nombre et les cours pour les élèves de seconde et de première ne pourront pas être assurés.

Mais puisque les notes de spécialités comptent dans Parcoursup, le calendrier scolaire pourrait être perturbé pour plus longtemps encore. Tout en poursuivant les cours, les professeurs correcteurs devront en effet rendre les notes des écrits de spécialités et organiser les épreuves pratiques et orales avant le 8 avril. Plusieurs syndicats enseignants prévoient déjà un calendrier intenable.

Lire aussi

Pas d’exception pour la crise sanitaire

Une autre inconnue demeure, celle des candidats absents. Si la crise sanitaire est toujours d’actualité en mars, de nombreux élèves en quarantaine (malades ou cas contacts) ne pourront peut-être pas se présenter aux épreuves. Pour l’instant, la session de remplacement est prévue en septembre, ce qui obligerait les élèves concernés à présenter un dossier incomplet sur Parcoursup.

Pour faire face à cette situation, mais aussi pour laisser le temps aux professeurs de rattraper les retards sur les programmes pris en confinement, les organisations syndicales ont demandé à faire passer les épreuves de spécialités de l'année 2021 en juin, "à titre transitoire". Une demande pour l’instant rejetée par le ministère de l’Éducation nationale, qui indique que le calendrier précis et officiel du bac sortira "prochainement".

Articles les plus lus

A la Une bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !