Bac 2021 : les conditions de passage de la philo, du grand oral et du français sont assouplies

Par Stéphanie Ouezman, publié le 05 Mai 2021
2 min

Ni annulation, ni contrôle continu intégral pour les épreuves du bac 2021 maintenues en juin. Le ministre de l'Education nationale a annoncé le 5 mai de nouveaux aménagements pour le grand oral, la philosophie et le français.

Sur le plateau du 20h de France 2, Jean-Michel Blanquer a répondu, ce mercredi 5 mai, aux revendications portées par les lycéens via le #BACNOIR. Leur souhait : l’abandon des épreuves finales (philo, grand oral et français) et le passage du bac 2021 au contrôle continu intégral.

Lire aussi

Pas d'annulation des épreuves du bac 2021 en juin

Entre les périodes de confinement et les demi-jauges, les lycéens n’ont pas suivi une année comme les autres et ne se sentent globalement pas préparés pour passer dans de bonnes conditions les épreuves maintenues en juin prochain : philosophie, grand oral et français. S’il confirme leur tenue, le ministre de l’Education nationale a néanmoins consenti plusieurs aménagements.

De nouvelles modalités pour les épreuves de philo, du grand oral et du français

  • Philosophie (terminale) : sera conservée la meilleure des deux notes entre celles obtenues par le candidat au contrôle continu et à l’épreuve finale ;
  • Grand oral (terminale) : 1. possibilité de se présenter avec une lettre des enseignants de spécialités signalant les domaines qui n’ont pas pu être étudiés dans l'année afin que le jury écarte les questions sur ces thématiques ;
    2. possibilité de conserver pendant l’oral les notes prises pendant les 20 minutes de préparation ;
  • Français (première) : le candidat pourra choisir celui qu’il préfère sur les deux textes proposés par l’examinateur au moment de l’oral. Pour rappel, 14 textes sont préparés en voie générale et 7 en voie technologie.

Quel bac 2021 pour les lycéens du hors contrat ?

"Des aménagements comparables sont réalisés en voie technologique", indique Jean-Michel Blanquer. Interrogé sur le sort des lycéens d’établissements privés hors contrat, le ministre de l’Éducation nationale indique qu’ils sont "comme les autres", excepté pour les enseignements de spécialités qu’ils doivent passer à l’écrit : les évaluations communes sont passées au contrôle continu et ils sont concernés par les aménagements des épreuves de juin. Pas de nouvelle déclaration en revanche concernant les BTS, dont les écrits débutent ce lundi 10 mai.

Articles les plus lus

A la Une bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !