1. Réforme du bac : peut-on changer de spécialité en première ?
Décryptage

Réforme du bac : peut-on changer de spécialité en première ?

Envoyer cet article à un ami
Avec la réforme du bac, trois enseignements de spécialité sont à intégrer dans votre programme de première générale. // © Adobe Stock/pst
Avec la réforme du bac, trois enseignements de spécialité sont à intégrer dans votre programme de première générale. // © Adobe Stock/pst

Quelques jours après la rentrée, vous pensez vous être trompé dans le choix de vos spécialités et souhaitez en changer ? Malheureusement, cela ne sera possible que dans de très rares cas, et pour de très bonnes raisons.

Avec la réforme du bac, vous avez dû choisir trois enseignements de spécialité à intégrer dans votre programme de première générale. Mais quelques jours après la rentrée, vous souhaitez finalement revenir sur ce choix, et vous inscrire dans une autre spécialité. Si vous êtes dans ce cas, il vaut mieux vous faire une raison : seuls de très rares élèves auront la possibilité de changer de spécialité.

Lire aussi : Nouveau bac : dans les coulisses du lycée Montaigne à Paris

Changer de spécialité ? "A priori, c’est non"

En effet, la réforme du lycée a en partie été pensée pour que les élèves aient plus de choix dans leur orientation, rappelle le ministère de l’Éducation nationale. "Si le travail d’orientation a été bien fait en seconde, il ne devrait pas y avoir de problème de changement de spécialité", abonde Lysiane Gervais, proviseure du lycée Philippe Cousteau de Saint-André-de-Cubzac (33) et secrétaire nationale du Syndicat national des proviseurs et directeurs de l’éducation nationale (SNDPEN). Changer de spécialité ? "A priori, c’est non", tranche la proviseure.

On peut toutefois trouver des exceptions. Et comme officiellement, la réforme ne prévoit pas de changement de spécialité, cette décision reviendra directement au proviseur de votre lycée et à son équipe pédagogique. La première condition pour changer de spécialité ne dépendra pas de vous : il faut en effet qu’il reste des places dans la classe que vous espérez rejoindre. À partir de là, "s’il y avait vraiment une raison sincère et raisonnée, pourquoi pas", concède Lysiane Gervais.

Lire aussi : Lycée : quelles spécialités suivrez-vous en première ?

Une très bonne raison peut jouer en votre faveur

Mais attention, votre argumentaire sera observé de très près : "On va vraiment discuter pour connaître les causes. C’est une décision qui sera prise en concertation avec l’élève, ses parents et ses professeurs." Par exemple, si vous voulez changer pour une spécialité déterminante dans votre poursuite d’études, cela pourrait jouer en votre faveur. Mais si vous souhaitez rejoindre la spécialité suivie par un copain, n’y comptez pas ! Par la suite, même si le combo places restantes et motivation est atteint, ce n’est pas dit que le lycée accepte, car il va étudier votre capacité à rattraper votre retard sur les autres élèves.

Si dès la rentrée, vous souhaitez changer une de vos spécialités, Lysiane Gervais conseille plutôt "d’attendre le bilan du premier trimestre". Cela vous permettra d’avoir une idée plus précise sur les programmes des spécialités, ainsi que sur votre aptitude à réussir ce changement.

Lire aussi : Épreuves, calendrier, coefficients : le bac 2021 en un clin d’œil

Pas de changement possible entre la première et la terminale

Si vous souhaitez changer de spécialité entre la première et la terminale, cela risque d’être encore plus compliqué. "C’est pour cela qu’on abandonne une spécialité à la fin de la première", explique le ministère de l’Education nationale. Lysiane Gervais rappelle justement qu’au cours du lycée, un accompagnement personnalisé est mis en place pour aider les élèves à choisir leur orientation, et notamment la spécialité qu’ils laisseront de côté.

Mais changer de spécialité ne sera pas forcément un choix. Vous pourrez y être contraint, par exemple si vous déménagez en cours d’année et que votre nouveau lycée ne propose pas toutes vos spécialités. Dans ce cas, votre établissement vous proposera probablement un accompagnement spécifique pour vous permettre de rattraper le programme.

Lire aussi : Rendez-vous sur les salons de l'Etudiant pour rencontrer les établissements

Pour aller plus loin, trouvez toutes les réponses à vos questions sur le nouveau bac grâce au livre « Le nouveau bac » de l’Etudiant Editions