1. 10 correcteurs face à une même copie de philo : des écarts de résultats

10 correcteurs face à une même copie de philo : des écarts de résultats

Envoyer cet article à un ami

 

Lorsque nous avons demandé aux enseignants de noter, chacun de leur côté, la même copie de philo d’une élève de terminale L (sujet de la dissertation : “Peut-on penser sans préjugés ?”), aucune indication ne leur avait été donnée quant à la note et l’appréciation initialement attribuées par son professeur (du lycée Maurice-Ravel, Paris XXe) . Au fur et à mesure de la réception des copies corrigées, nous avons découvert des écarts de notes, mais aussi des variations sur les remarques portées par chaque enseignant qui s’est prêté à l’expérience.

7 profs ont mis 11 à 13/20, 3 entre 6 et 8

Comme le montre le tableau ci-dessous, les notes se sont échelonnées de 6 à 13/20, alors que la copie avait initialement été notée 14/20. Un écart dont on peut prendre la mesure grâce à un calcul rapide : dans l’hypothèse où cette élève en série littéraire (donc coefficient 7 au bac pour la philo) aurait eu 10 à toutes ses autres épreuves du bac, elle aurait eu 28 points d’avance avec 14 en philo… ou 28 points à rattraper avec 6/20. Toutefois, force est de constater que la grande majorité des enseignants a donné des notes approchantes : 7 d’entre eux ont accordé à la copie une note allant de 11 à 13/20. Seuls 3 lui ont attribué entre 6 et 8.

Des appréciations variables et parfois contradictoires

Autre enseignement de cette expérience, les appréciations peuvent être très variables. Par exemple, concernant la “problématisation” : si un professeur apprécie de voir dans cette copie “une problématisation implicite” et qu’un autre trouve “le sujet assez bien compris et problématisé”, d’autres ont un avis différent. Ainsi, l’un pense que “les étapes de la problématique mériteraient d’être marquées plus clairement”, et, pour un autre, “la problématisation reste maladroite”.
Concernant les arguments philosophiques avancés par l’élève, là encore les analyses divergent parfois. Un professeur relève la présence d’arguments, même si ceux-ci sont jugés “inégaux”. Un autre, plus sévère, les trouve “non valables par confusion ou superficialité”. Pour un troisième correcteur, l’analyse des citations “doit être développée”, alors qu’un quatrième juge que les références “se réduisent trop à des citations”. Sans compter celui qui trouve le devoir “ampoulé et prétentieux”. Des appréciations parfois contradictoires qui n’auraient pas forcément aidé l’élève à travailler ses faiblesses.

Une même copie de philo corrigée 10 fois : les notes et appréciations générales en intégralité
Le tableau ci-dessous reprend les notes et remarques générales accordées par chacun des 10 enseignants de philosophie qui ont accepté de se prêter à l’expérience de la multicorrection d’une même copie. En jaune, quelques remarques parfois contradictoires. Cliquez sur une d'entre elles pour accéder à la copie corrigée dans son intégralité.

 

  Note sur 20 (copie de terminale L)
Appréciation générale
Devoir original 14 De bonnes intuitions, des réflexions pertinentes. Mais vous devez développer l’analyse des citations et argumenter en profondeur vos idées personnelles. Les étapes de votre problématique mériteraient d’être marquées plus clairement.
Correction  1 6 L’auteur a renoncé, devant la difficulté à penser la philosophie critique de l’opinion, à traiter le sujet et oblitère la question : “ Peut-on penser sans préjugés ?” par celle : “Doit-on penser sans préjugés ?”. Il en reste donc à l’opinion sur l’opinion que l’on peut avoir de la philosophie dans son rapport à l’opinion en général, sans examen critique de la prétention de cette dernière. Un tel glissement en grande partie hors sujet ne vaut certainement pas à cette copie la moyenne.
Correction 2 6/7 Typiquement la copie d’un élève qui applique une méthode formelle dont il n’a pas saisi l’utilité (les enjeux). Jamais il ne se pose vraiment la question, à lui-même. Effet de la fameuse méthode thèse-antithèse-foutaise. L’élève tente de faire entrer sa réflexion dans un cadre vaguement entendu en classe mais dont il ne comprend pas les raisons. Du coup le cadre vient faire obstacle au lieu d’aider l’apprenti penseur. C’est toute la difficulté qu’il y a pour le professeur à montrer la complexité du réel et (donc) la richesse d’une pensée complexe, tout en évitant le piège grossier de la contradiction. Cet élève a entendu l’air mais pas la chanson. 

Correction 3

8 Un effort initial d’analyse et une formulation correcte. De certaines difficultés. Mais vous ne ciblez pas assez précisément le sujet, ce qui vous conduit à vous écarter de la question de la possibilité d’une pensée sans préjugé. Par ailleurs, mis à part le début, vous ne proposez aucune analyste conceptuelle ni définition.
Correction 4 11 On sent ici une réelle volonté de penser, mais dans ce premier devoir,  la problématisation reste maladroite. Le problème n’est posé que de façon oblique, bien que la copie fasse preuve d’intuitions parfois intéressantes mais mal développées. Les exemples par lesquels vous étayez votre réflexion ne sont pas toujours convaincants. Vous avez du mal à aboutir à une position finale qui synthétise la complexité de la question.
Correction 5 11/12 Devoir “honnête” mais qui ne répond pas à la question posée. Il est vrai qu’elle n’est pas très claire (penser = CAD ?). La notion de préjugé est assez peu précisée voire confondue avec d’autres.
-Qualité de la consigne = OK
-Pertinence par rapport au sujet = très moyenne.
-Clarté de l’enchaînement= moyenne.
-Degré d’approfondissement : insatisfaisant.
-Connaissances philosophiques = elles sont là, il y en a, mais pas assez précises.
Correction 6 12 Devoir assez clair, avec une problématisation implicite mais peu d’explication en introduction,  et des arguments, certes inégaux. Il manque une dimension dynamique du préjugé quand il est rectifié, un travail sur les transitions, et une argumentation plus diversifiée.
Correction 7 12 Des qualités certaines : effort pour construire une démarche originale appuyée sur des connaissances et une culture philosophique. Il est vraiment dommage que l’analyse et l’argumentation soit vraiment insuffisantes dans la deuxième et la troisième parties (citations et exemples ne sont pas analysés et arguments non valables par confusion ou superficialité). Enfin, quelques erreurs grossières d’orthographe, de syntaxe et de présentation (saut de lignes après l’introduction ? entre les parties ? avant la conclusion ?). Bref, je suis assuré que je lui mettrais 10 et + (trace évidente d’un cours et compréhension de quelques exigences essentielles) mais le contenu est décevant (analyse/développement insuffisants, des idées et argumentations parfois très inconsistantes, ce qui m’empêcherait de valoriser trop haut). Je me déterminerais ensuite, EN FONCTION des autres copies. De fait, si c’était la meilleure dans un paquet de 30 sur le même sujet, mon étalonnage changerait et je pousserais 14, peut-être 15. Si elle était dans les plus mauvaises, je ne descendrais pas – quoiqu’il arrive –  au-dessous de 10.
Correction 8 12 Assez bon devoir malgré le peu de références, des approximations et des fautes d’orthographe. La réflexion est claire et bien conduite, le plan est simple et lisible, il y a une réelle progression des idées. C’est bien d’avoir évoqué les “bons préjugés”.
Correction 9 12/13 Le sujet est assez bien compris et problématisé. Il y a un effort visible d’argumentation et de définition. Quelques bonnes références, mais on attendait des auteurs tels que Descartes ou une meilleure utilisation de Platon. Le dépassement du problème n’est pas complet, mais l’ensemble demeure très convenable pour un travail de niveau scolaire.
Correction 10 13 Très inégal.
1) c’est une copie sérieuse, qui fait l’effort d’analyser les termes du sujet dans l’introduction ; installe un plan en trois parties : thèse, antithèse/dépassement de la contradiction.
- Il y a de bonnes références (qui se réduisent trop à des citations).
- Il y a des analyses conceptuelles.
2) Mais il y a des choses qui ne vont pas du tout.
- D’abord, c’est très prétentieux, surtout l’introduction, ampoulée. Des phrases et des termes pseudo-philosophiques inutiles.
- Ensuite, la question est réduite à “qu’est-ce que la philosophie ?” On ne sait pas pourquoi la copie centre d’emblée sa réflexion sur la démarche du philosophe.

Sophie de Tarlé
17 juin 2010


Merci à Marc-Henri Arfeux, Serge Cosperec, Carole Diamant, Jean-Jacques Guinchard, Laurence Hansen-Love, François Jourde, Charles Pépin, François Pépin, Simon Perrier, Sylvain Reboul, Gilles Vervisch.
 

Dans ce dossier "le bac philo est-il une loterie ?" :
L'évaluation de la philo au bac : juste ou pas ?
10 correcteurs face à une même copie de philo : des écarts de résultats
1 copie de philo, 10 correcteurs : ce qu’en pensent les profs
Bac philo : les secrets de fabrication des notes
Les corrections de 10 professeurs pour la même copie
Correction 1 : 6/20
Correction 2 : 6-7/20
Correction 3 : 8/20
Correction 4 : 11/20
Correction 5 : 11-12/20
Correction 6 : 12/20
Correction 7 : 12/20
Correction 8 : 12/20
Correction 9 : 12-13/20
Correction 10 : 13/20

Et discutez de ce sujet sur nos forums : pensez-vous que la correction de la philo est subjective ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier L’évaluation de la philo au bac : juste ou pas ? 10 correcteurs face à une même copie de philo : des écarts de résultats 1 copie de philo, 10 correcteurs : ce qu’en pensent les profs Bac philo : les secrets de fabrication des notes Corrections d'une même copie de philo : un prof note 11/20 Corrections d'une même copie de philo : un prof note 12/20 Corrections d'une même copie de philo : un prof note entre 6 et 7 Corrections d'une même copie de philo : un prof note 8/20 Corrections d'une même copie de philo : un prof note entre 11 et 12/20 Corrections d'une même copie de philo : un prof note 12/20 Corrections d'une même copie de philo : un prof note entre 12 et 13/20 Corrections d'une même copie de philo : un prof note 6/20 Corrections d'une même copie de philo : un prof note 13/20 Corrections d'une même copie de philo : un prof note 12/20