Bac pro comptabilité : ce qu’on attend de vous pour l’épreuve d'APS (activités professionnelles de synthèse)

Par Assia Hamdi, publié le 14 Novembre 2013
5 min

L'épreuve de synthèse permet de vérifier que vous savez réaliser les opérations classiques de comptabilité, de secrétariat et de gestion d'une entreprise. Il peut s'agir d'opérations courantes, d'opérations d'inventaire, d'opérations de secrétariat, d'opérations de gestion... Vous pouvez traiter les dossiers dans le désordre, donc mieux vaut débuter par ce que vous savez faire.

Pour les calculs, les professeurs attendent évidemment le bon résultat. Mais la méthode est aussi importante. "Si vous avez utilisé la bonne méthode mais que le résultat est erroné, on mettra une partie des points", assure Gérard Bey, professeur au lycée Tristan-Bernard de Besançon. En revanche, pour les écritures comptables qui correspondent aux opérations commerciales (achats, ventes et encaissements), si la réponse est fausse, tous les points sont perdus.


Ce qui peut faire la différence

Soyez attentif dans votre lecture du sujet, analysez bien chaque détail des documents. "Dans le sujet de juin 2013, la mention ‘taux de TVA réduit’ était spécifiée sur la facture, en provenance d'Angleterre. Il fallait la repérer", cite par exemple Thierry Delacour, professeur au lycée Sainte-Famille de Besançon. Le taux à prendre en compte était de 5,5 % et non pas de 19,6 %.

Vérifiez tout en relisant bien chaque dossier une fois que vous l'avez terminé. "Pensez à vérifier que les débits et les crédits sont égaux une fois les écritures passées. Si ce n'est pas le cas, cela veut dire qu'il y a un problème quelque part", avertit Thierry Delacour. Quant à Sylvie Lefebvre, professeur au lycée Condorcet de Saint-Quentin, elle vous conseille d'abord de commencer par les dossiers opérations courantes et secrétariat car "ils assurent d'obtenir la moyenne en cas de réussite".

Soignez votre copie, à la fois pour vous et votre correcteur. "Une copie propre et facile à lire est agréable à corriger", estime Thierry Delacour. La propreté et la clarté vous permettront en outre de "repérer plus facilement les éventuelles erreurs". Pour Gérard Bey, qui corrige l'épreuve depuis une vingtaine d'années, "un élève qui va rendre une copie lisible va faciliter le travail du correcteur. Si je ne sais pas si le candidat a inscrit le nombre 63 ou 68, les points ne sauront pas garantis", assure-t-il.


Ce qu'il ne faut pas faire

"La première chose à éviter est de foncer tête baissée dans l'épreuve avant d'avoir lu la totalité du sujet", avertit Gérard Bey, qui conseille de passer un quart d'heure à cette tâche. Cela permet de savoir à l'avance ce dont vous aurez plus de facilités à traiter et comment vous organiser.

"Regardez d'abord le barème. Faites ce que vous savez faire et qui rapporte des points." Vous n'avez aucune obligation de traiter les dossiers dans l'ordre. Sylvie Lefebvre conseille de ne pas rendre une copie non relue. "Il est important de ne pas oublier des numéros de compte sur le dossier d'opérations courantes." Évitez aussi d'inverser le débit et le crédit.


Comment bien réviser ?

Gérard Bey conseille à ses élèves de réviser l'épreuve à partir des vacances de février. "Je les incite à rédiger une petite fiche de synthèse sur les connaissances très pointues et de la relire le soir." Rédiger des fiches plusieurs mois à l'avance vous fait gagner du temps à quelques semaines du bac, période où les révisions s'intensifient.

Thierry Delacour préconise d'effectuer très régulièrement des exercices de cinq à dix passages d'écritures comptables. "Vous trouverez des exemples dans les livres de comptabilité ou dans les annales." De son côté, Sylvie Lefebvre recommande de retravailler d'anciens sujets, pour réviser les opérations courantes. Refaites les exercices qui vous semblent difficiles.


Quel matériel est autorisé ?

Le plan comptable est autorisé pour l'épreuve. Sylvie Lefebvre conseille de ne pas se jeter dessus au début de l'épreuve. "Vérifiez d'abord si tous les numéros de compte sont indiqués dans le sujet. Puis, s'il en manque certains, cherchez dans votre plan comptable." Si vous faites l'inverse, vous risquez de perdre du temps.

La calculatrice, elle, est indispensable. Gérard Bey conseille même de venir avec deux machines, par sécurité. "Si la première tombe en panne pendant l'épreuve, cela risque de vous poser problème." Il est strictement interdit d'utiliser le matériel de votre voisin de table.
 

Comment se passe le rattrapage ?
L'épreuve de rattrapage se déroule à l'oral, après les premiers résultats du bac, début juillet. Elle permet aux élèves ayant obtenu au moins 8/20 de moyenne de rattraper leurs points de retard. Pour cela, vous devez répondre à des questions d'enseignement professionnel, de français et d'histoire-géo devant deux professeurs : un d'enseignement professionnel et un de français et histoire-géo.
L'épreuve dure 30 minutes : 15 minutes de préparation et 15 de présentation. Pour la partie enseignement professionnel, les professeurs peuvent vous demander de résoudre une étude de cas avec un calcul. Vous pouvez également être mis dans une certaine situation commerciale et répondre à des questions précises, tout en exprimant votre créativité si vous en avez l'occasion. Pour réussir le rattrapage, il vous faut une note supérieure ou égale à 10/20. 

Articles les plus lus

A la Une bac pro

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road