1. Bac
  2. Bac pro
  3. Obtenir une mention au bac pro : les trucs des cracks
  4. Alexis, 17,53/20 au bac pro commerce : “Je regardais des émissions comme Capital ou Zone interdite”
Portrait

Alexis, 17,53/20 au bac pro commerce : “Je regardais des émissions comme Capital ou Zone interdite”

Envoyer cet article à un ami
Alexis, 17,53/20 au bac pro commerce : “Je regardais des émissions comme Capital ou Zone interdite” // © Photo fournie par le témoin
Alexis, 17,53/20 au bac pro commerce : “Je regardais des émissions comme Capital ou Zone interdite” // © Photo fournie par le témoin

À 20 ans et après une réorientation, Alexis décroche en juin 2013 son bac professionnel commerce mention très bien, qu'il a préparé en apprentissage, au CFA de Laon (02). Aujourd’hui étudiant en BTS MUC (management des unités commerciales), il confie ses astuces pour décrocher la mention.

Sa technique de révisions

"J'ai passé mon bac pro en apprentissage. Avec mes longues journées de travail, je n'avais pas le temps de réviser en semaine pendant des heures. J'ai donc essayé d'être très attentif en cours. Je rangeais mes cours dans des classeurs, avec un intercalaire par matière. Je synthétisais mes leçons sur des fiches que je relisais de temps en temps.

À la fin de chaque grand chapitre, je rédigeais une autre fiche récapitulant les principales notions. Je m'étais aussi instauré un code couleur selon l'importance des éléments. Pendant mes deux années de bac pro, j'ai gardé le même modèle de fiches. Dès que j'apprenais une nouvelle notion ou un nouveau mot, j'intégrais sa définition dans un répertoire alphabétique que je consultais chez moi, pendant les révisions, ou quand j'avais un trou de mémoire.

J'ai privilégié les matières professionnelles car elles représentaient les plus gros coefficients, mais j'ai également mis l'accent sur les langues, qui sont essentielles en bac pro commerce. Enfin, j'avais acheté des livres sur le commerce et je regardais des émissions comme 'Capital' ou 'Zone interdite' lorsqu'il y avait des enquêtes sur la grande distribution. Le sujet m'intéressait et cela rendait également les choses beaucoup plus concrètes dans mon esprit."

Dernière ligne droite

"Durant mes deux années de bac pro, j'ai toujours révisé régulièrement. Les semaines précédant le bac, j'ai doublé mon temps de révision le week-end, en passant d'une heure à deux heures. Je relisais mes cours et mes fiches, mais je n'ai pas eu besoin de faire de bachotage. Je n'apprenais pas par cœur mais je me souvenais de tout. Enfin, comme je suis quelqu'un de souvent fatigué, j'ai pris l'habitude de me coucher tôt avant le bac quelques semaines avant les épreuves. J'ai arrêté les sorties les week-ends et j'allais me coucher à 21h30 le soir. C'est assez tôt, mais ça m'a permis d'être efficace le jour J."

Ce qui a fait la différence

"Le fait d'être en apprentissage a été un avantage car le rythme en alternance est peut-être plus intense qu'en formation initiale. Le temps était précieux, mes professeurs allaient droit à l'essentiel et la mémorisation me semblait plus facile. Mon travail en entreprise a aussi été déterminant. J'ai commencé mon apprentissage en 2011 et mon emploi d'équipier chez McDonald's a été mon premier job. Je m'y suis donc beaucoup investi. J'appliquais instantanément ce que j'apprenais en formation, comme l'accueil des clients, la recherche de leurs besoins et les calculs commerciaux. L'avantage, c'est que je n'ai pas eu besoin de beaucoup réviser chez moi.

Six mois après le début de mon contrat, je suis devenu manager. J'ai aussi acquis des compétences en management qui me servent aujourd'hui en BTS (brevet de technicien supérieur). Enfin, dans des supermarchés, pendant mon bac pro, j'analysais tout de suite les techniques de vente. J'interrogeais des amies employées dans la grande distribution (caissières, chefs de rayon, libre service...) sur leur quotidien au travail. Il est plus facile de réussir quand on aime ce qu'on fait."

Le jour des résultats

Alexis ne s'attendait pas du tout à la mention très bien. "À 20 ans et après une réorientation, je visais uniquement le bac." Il a été surpris par la majorité de ses notes. "Fatigué par le rythme, j'ai été moins efficace au fil de l'année que le jour du bac." En revanche, Alexis s'attendait à réussir son épreuve d'action de promotion et animation en unité commerciale. "J'avais monté un dossier solide avec mon entreprise, je m'étais entraîné à l'oral et ma prof m'avait dit que mon travail avait été excellent."

Pour l'espagnol, matière qu'Alexis appréciait moins, le jeune homme est tombé sur un sujet qu'il avait "bien révisé avant". Il s'en est sorti en expliquant son quotidien en entreprise.

Les notes au bac d'Alexis

Les notes de l'épreuve finale apparaissent en gras quand Alexis a eu une meilleure note à l'examen final ; en rouge quand il a eu une meilleure note en contrôle continu.

SES NOTES DANS LES MATIÈRES PROFESSIONNELLES
Note de contrôle continu Note à l'épreuve finale

Informatique (1)

18
Action de promotion et animation en unité commerciale (1)
19
Animer 17,25
Préparation et suivi de l'activité de l'unité commerciale

16
Gérer 19,17
Vendre 16
SES NOTES DANS LES MATIÈRES GÉNÉRALES
Moyenne annuelle Note au bac
Économie (2) 15,60
18,50
Droit (2) 17,50
Maths 12,80 14,50
Espagnol 12 18
Français 13,63 15
Histoire-géographie 14,75 19
Arts appliqués 16 18
Éducation physique et sportive 11,50 11

(1) Les deux intitulés correspondent à la même épreuve. Àgauche, le contrôle continu, à droite, le contrôle final.
(2) Les deux matières sont rassemblées dans la même épreuve le jour de l'examen.

Un bac pro avec mention très bien et après ?

"Je n'ai jamais été doué dans mes études. Après un bac STI (sciences et technologies industrielles) [devenu STD2I, NDLR], j'ai été réorienté en filière pro, où j'ai trouvé ma voie. Motivé par ce que je faisais, je voulais juste avoir le bac et m'insérer sur le marché du travail. Cela dit, maintenant que j'ai vu de quoi je suis capable, je veux aller le plus loin possible dans les études. Après mon BTS, j'envisage une licence et un master professionnel. Mon rêve est d'être propriétaire d'un restaurant McDo."

Pour aller plus loin : J'ai raté mon bac pro : des pistes pour réagir / Quelles études après un bac pro ? / Les facs qui prennent les bacs pro... et les autres

Sommaire du dossier
Retour au dossier Joachim, 17,14/20 au bac pro maintenance des véhicules : “Je complétais le cours avec Internet” Maurine, 16/20 au bac pro ASSP : "J'ai misé sur les cartes heuristiques" Rémy, 16,1/20 au bac pro SEN : “J’essayais de bien comprendre le cours et de voir si je pouvais l’expliquer” Quely, 16,1/20 au bac pro SPVL : “J’ai demandé à des profs des cours de soutien en petit comité” Jordan, 16,01/20 au bac pro MEI : “J’étais motivé par ce que j’apprenais” Flavien, 16,04/20 au bac pro ELEEC : "J'ai travaillé avec mon voisin de chambre en internat" Audrey, 16,53/20 au bac pro ARCU (accueil) : “J’ai relu ma dernière fiche sur le parking de mon centre d’examen” Alexis, 17,53/20 au bac pro commerce : “Je regardais des émissions comme Capital ou Zone interdite”