1. Bac de français 2018 : nos pronostics pour les séries technologiques
Coaching

Bac de français 2018 : nos pronostics pour les séries technologiques

Envoyer cet article à un ami
Quels sujets de français sont les plus probables au bac 2017 ? // © l'Etudiant
Quels sujets de français sont les plus probables au bac 2017 ? // © l'Etudiant

Le roman et ses personnages, la poésie, le théâtre, l’argumentation… Quels sujets risquent de tomber au bac 2018 pour les séries techno (STMG, STI2D, STD2A, STL, ST2S, STHR et TMD) ? Voici nos pronostics, basés sur les réflexions de professeurs et les sujets tombés les années passées.

Le programme de français balaie les quatre grandes divisions génériques de la littérature : le roman, la poésie, le théâtre et l'argumentation. Le jour J, l'important est de bien déceler les particularités des textes du corpus : langue, style, pensée... Pour 2018, le théâtre part grand favori.

smiley-probable Les sujets les plus probables

Pour s'en sortir le jour J, les élèves doivent "maîtriser toutes les connaissances de base afférentes à chacun des objets d'étude", assure Valéry Renault, enseignant au lycée français Lamartine, à Tripoli, au Liban, et fondateur du site blogbacfr. Mais aussi la méthodologie des exercices de l'écrit, en particulier le commentaire et la dissertation. "Un élève qui a des difficultés d'expression à l'écrit peut s'en tirer convenablement sur un commentaire pour peu qu'il ait eu une préparation sérieuse. Sur un sujet d'invention en revanche, ses fautes de syntaxe risquent de le pénaliser lourdement quoiqu'il ait mis comme contenu par ailleurs", relève le professeur.
"Pour chaque objet d'étude, les élèves doivent maîtriser des notions techniques et avoir des connaissances en matière d'histoire littéraire, pour partie acquises en seconde avec un programme faisant la part belle aux mouvements littéraires et artistiques", poursuit Carole Coste, enseignante au lycée Boucher-de-Perthes, à Abbeville (80).

Ainsi, pour le théâtre, que les professeurs voient bien revenir dans les sujets, après sept ans d'absence, il convient d'être au clair sur les différentes formes de la parole théâtrale (tirade, monologue, etc.), sur les didascalies, d'avoir des notions sur la mise en scène, mais aussi des références en théâtre classique avec Molière, Corneille, Racine. "Connaître les grandes différences entre la tragédie et la comédie au XVIIe, connaître les caractéristiques du 'théâtre de l'absurde'...", par exemple, font partie des choses à maîtriser, selon Carole Coste.
Valéry Renault insiste également sur les liens qu'il est possible de faire entre ce thème et des genres voisins comme le cinéma, impliquant ainsi un bagage culturel solide.

smiley-a-reviser Pensez à réviser aussi

"La question de l'homme dans les genres de l'argumentation du XVIe à nos jours" est à bien préparer car, chaque année, elle trouve facilement un écho dans l'actualité. "On attend des élèves qu'ils maîtrisent le vocabulaire argumentatif, ce que sont une thèse, un argument, un exemple..." cite pêle-mêle Carole Coste. Les candidats doivent savoir différencier une argumentation directe et indirecte, connaître les stratégies argumentatives (la délibération, la conviction, la persuasion), mais aussi les genres littéraires et leur déclinaison : un essai peut être un pamphlet, un traité, un discours... "'Les fables de La Fontaine' et les philosophes des Lumières, vus en seconde sont des connaissances attendues", poursuit l'enseignante du lycée Boucher de Perthes.

Le thème "Le personnage de roman, du XVIIe siècle à nos jours", tombé en 2014 et 2015 en métropole pourrait aussi revenir cette année dans les copies. Les lycéens doivent ici réviser tout ce qui a trait au langage romanesque : les narrateurs (interne ou externe), les points de vue, les types de paroles rapportées... Les candidats doivent avoir en tête l'évolution du genre à travers les siècles, et principalement les classifications du XIXe : romantique, réaliste, naturaliste. Il faut alors en connaître les caractéristiques majeures, mais aussi les auteurs qui font référence.
Sur son site zonelitteraire, Diane Audrey-Carlier livre des fiches bilan sur les quatre grands thèmes au programme, des lexiques (sur les connecteurs logiques, les genres littéraires, les figures de style...), mais aussi des outils de méthodologie pour réussir le travail d'écriture. Sur sa chaîne YouTube, "Le bac de français", Valéry Renault donne également des pistes pour mener à bien dissertation ou commentaire composé. Pour tous les genres, l'enseignant du lycée Lamartine a également monté des vidéos de 10 à 20 minutes dans lesquelles il propose une lecture analytique de tout ou partie d'un ouvrage. De Flaubert à Laurent Gaudé, de Molière à Emmanuel Carrère, tous les auteurs y passent.

smiley_neutre Les sujets les moins probables

Le thème "Écriture poétique et quête du sens, du Moyen-Âge à nos jours", tombé en 2017, inspirera-t-il deux années de suite les concepteurs de sujets ? Impossible de le savoir. Mais, même s'il figure en queue de peloton des pronostics, vous ne devez pas vous dispenser de l'étudier. Vous devez maîtriser les différents types de vers, de rimes, les types de poèmes, le rythme poétique... Mais aussi avoir des connaissances sur la poésie romantique, surréaliste... Connaître deux ou trois grands poètes pour chaque forme et chaque mouvement littéraire peut faire la différence le jour J.

Impossible donc de laisser de côté un objet d'étude. "De toute façon, tous doivent être révisés pour l'oral", rappelle Carole Coste. Pendant l'année, elle encourage ses élèves à construire des fiches de révision avec un code couleur ou à bien relire les corrigés des devoirs type bac. Le jour J, elle conseille aux étudiants qui choisissent le commentaire d'utiliser quatre feuilles de brouillon : "L'une pour l'introduction, une autre pour la partie 1, une autre encore pour la partie 2 et la dernière pour la conclusion. Le but étant d'avoir un brouillon 'aéré' et les idées claires au moment de passer à la rédaction."

Le tableau ci-dessous recense le nombre de fois où chaque notion du programme a été abordée dans les sujets depuis 2012. La colonne de gauche indique les pronostics de l'Etudiant pour 2018. À noter que certains sujets peuvent faire appel à plusieurs thèmes.

Nos pronostics 2018 Thèmes 2017 2016 2015 2014 2013 2012

smiley-a-reviser

Le personnage de roman, du XVIIe siècle à nos jours x x

smiley_neutre

Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours x x x

smiley-probable

Le texte théâtral et sa représentation, du XVIIe siècle à nos jours

smiley-a-reviser

La question de l'homme dans les genres de l'argumentation du XVIe siècle à nos jours x

L’épreuve en bref

L'épreuve de français en première technologique se scinde en deux temps. Une évaluation écrite, et un oral.

L'écrit. Il dure 4 heures et est affecté d'un coefficient 2. Le candidat doit s'appuyer sur un corpus de textes, principalement des écrits, mais un document iconographique peut aussi être présenté. Une ou deux questions peuvent découler de cet ensemble. Les bacheliers sont alors amenés à établir des liens entre les documents et à en proposer des interprétations. Chaque question est notée sur 3 points maximum.

La seconde partie, le travail d'écriture, est notée sur 14 points. Il peut s'agir d'un commentaire de texte (une œuvre littéraire), d'une dissertation (une réflexion personnelle et argumentée à partir d'une problématique), ou d'une écriture d'invention (encadrée par une consigne et guidée par le corpus). Cette dernière peut prendre la forme d'un article de presse, d'un poème, d'une lettre, d'une fable, d'un dialogue, d'un discours... "Ce qui est évalué, c'est la capacité du candidat à réagir devant un texte inconnu en mobilisant à bon escient les connaissances pertinentes pour éclairer le sens du texte", résume Valéry Renault.

L'oral. Il dure 50 minutes (30 minutes de préparation et 20 minutes de passage). Il est de coefficient 2 (sauf pour la série TMD : coefficient 1), et se déroule en deux parties de 10 minutes chacune. "Le candidat doit d'abord réaliser un exposé sur un texte étudié dans l'année à partir d'une problématique posée par l'examinateur", présente Carole Coste. Là, le jury n'intervient pas, le candidat déroule son exposé.

La deuxième partie de l'épreuve consiste en un entretien, une phase de questions-réponses durant laquelle l'examinateur peut revenir sur le texte étudié en première partie, mais aussi aborder l'œuvre intégrale, les connaissances attendues sur un objet d'étude, les lectures complémentaires, les activités et lectures personnelles du candidat...

Sommaire du dossier
Retour au dossier Bac ST2S 2018 : nos pronostics en sciences et techniques sanitaires et sociales Bac de français 2018 : nos pronostics pour les séries technologiques Bac ST2S 2018 : nos pronostics en histoire-géographie Bac ST2S 2018 : nos pronostics en biologie et physiopathologie humaines