1. Bac STL 2019 : conseils pour réussir l’épreuve de CBSV et d’enseignement spécifique à la spécialité
Coaching

Bac STL 2019 : conseils pour réussir l’épreuve de CBSV et d’enseignement spécifique à la spécialité

Envoyer cet article à un ami
Bac STL - Conseils pour réussir // © Juliette Lajoie
Bac STL - Conseils pour réussir // © Juliette Lajoie

Qu'est-ce que les correcteurs attendent de vous dans l'épreuve de CBSV et d’enseignement spécifique à la spécialité du bac STL ? Comment obtenir des points à coup sûr ? Que faut-il éviter à tout prix ? Tous nos conseils.

Ce que les correcteurs attendent de vous

"Durant l'année, on attend des élèves qu'ils deviennent des adultes responsables et autonomes sachant réfléchir et adopter une démarche scientifique face à la résolution d'un problème, aussi bien en CBSV qu'en enseignement spécifique à la spécialité", déclare Charlène Boucher, professeure de sciences physiques au lycée Victor-Bérard de Morez (39).

Dans un premier temps, vous devez être capable de restituer vos connaissances. Ici, il s'agit essentiellement de notions de cours qui peuvent se travailler différemment en classe. "Soit on fait des expériences, et le cours est une sorte de bilan ; soit on donne aux lycéens des notions qu'ils devront ensuite appliquer lors d'un volet pratique", indique Marie-Laure Caer, enseignante de CBSV en terminale au lycée Bréquigny à Rennes (35).

Lire aussi : Bac STL : l’épreuve de CBSV et d’enseignement spécifique à la spécialité, à quoi s’attendre

Dans un second temps, vous devez analyser, argumenter votre réflexion et répondre de façon structurée aux questions. "Les correcteurs tiennent compte de la façon dont les candidats analysent les différents documents qui leur sont remis", ajoute l'enseignante rennaise.

Ce qui rapporte des points

Vous devez soigner votre rédaction sur le fond comme sur la forme.

Sur la forme, il est plus judicieux d'opter pour des phrases courtes. Cela permet de poser davantage les arguments. On se perd rapidement dans des phrases longues.

Sur le fond, "un travail régulier tout au long de l'année et une bonne exploitation du sujet (composé d'un certain nombre de documents comportant de nombreuses informations) sont essentiels, confirme Charlène Boucher. Il ne faut pas oublier non plus que le baccalauréat concerne les années de première et de terminale. Il faut donc réviser le programme de ces deux classes." Pascale Dimanche-Laurenti, enseignante au lycée Saint-André, à Colmar (68), encourage la réalisation de cartes mentales, qui permettent de lier, par grands thèmes, tous les éléments vus durant le cycle terminal.  

Lire aussi : Bac STL : les révisions pour l'épreuve de CBSV et d'enseignement spécifique à la spécialité

Réfléchir avant de répondre. "Les candidats ont tendance à donner la réponse tout de suite, sans l'introduire par une démarche de réflexion, sans dire comment ils parviennent à ce résultat. Il faut qu'ils apprennent à donner de la place à leur cheminement d'idées. Lorsqu'on donne tout de suite la réponse, il manque des éléments", insiste Marie-Laure Caer. Le jour de l'examen, des points sont attribués à la démarche de réflexion. "Nous souhaitons que les candidats prennent du recul sur ce qu'ils font et qu'ils ne récitent pas bêtement un cours", soutient l'enseignante.

"Ils doivent passer de l'apprentissage de connaissances à l'analyse", complète Pascale Dimanche-Laurenti. 

Ayez aussi toujours à l'idée que la CBSV est une matière pluridisciplinaire. Et que les professeurs apprécient aujourd'hui la copie dans son ensemble. 

Ce qu'il ne faut pas faire

Lire trop rapidement le sujet. Cela donne lieu à des réponses hors sujet ! Une fois le sujet distribué, il est important de bien s'imprégner des consignes et des documents (textes, schémas ou graphiques), calmement. "Les termes qui paraissent importants peuvent être soulignés", conseille Marie-Laure Caer.

Se précipiter. Les sujets sont prévus pour être traités en deux heures. Rien ne sert de les lire cinq fois, mais une bonne fois est nécessaire. Vous pouvez y consacrer de 10 à 20 minutes pour bien vous en imprégner. Ce n'est pas une perte de temps.

Se préparer mentalement

La confiance est la clé de la réussite. "Les lycéens partent souvent un peu défaitistes", a remarqué Marie-Laure Caer. Pourtant, votre professeur vous a familiarisé avec la démarche à suivre tout au long de l'année en vous proposant différents documents (articles, expériences, analyses...).

Lire aussi : Bac STL : si vous passez l'épreuve de spécialité à l'oral de rattrapage

Si vous avez travaillé régulièrement, vous pouvez être tranquille. Et mieux vaut s'astreindre aux révisions dès la classe de première. "Tout ce que l'on a fait pendant l'année est une préparation à l'épreuve. On essaie également de donner aux élèves des outils pour qu'ils puissent continuer leurs études après le bac et s'ouvrir scientifiquement", poursuit l’enseignante du lycée Bréquigny. 

"À la maison, les candidats ne doivent pas hésiter à refaire des schémas fonctionnels. Cela les aidera à faire le point sur les notions acquises", encourage Mohammed Yousaf, enseignant au lycée Paul-Eluard, à Saint-Denis (93). 

En classe, soyez force de proposition, posez des questions aux professeurs, à vos amis... Cela vous rassurera.