1. #Stress : le sujet vedette du bac 2013
Boîte à outils

#Stress : le sujet vedette du bac 2013

Envoyer cet article à un ami

C'est l'un des hashtags les plus utilisés cette année par les candidats quand il parlent du bac sur Twitter. Les causes de votre inquiétude, légitimes, ne manquent pas. Mais les raisons de se rassurer, objectives, non plus.

C'est le premier examen véritable où l'on va voir ce que l'on vaut". Comme Alex, 17 ans, en terminale S à Rezé (44), vous êtes nombreux à vous mettre la pression pour le bac (1). L'angoisse du hors-sujet, la peur de l'échec, la crainte de perdre ses moyens... rien de bien anormal dans votre stress !

Pas envie de faire partie des rares recalés

Le bac est un marqueur, un repère, auquel la société reste attachée, et plus l'échéance approche, plus tout le monde en parle. Difficile dans ce contexte de se détendre quand c'est l'année où l'on est candidat... Alimentée par des taux de réussite qui dépassent les 80 %, l'idée d'un bac "donné" a fait son chemin, et la perspective de faire partie des rares recalés menace sérieusement votre ego. Enzo, en terminale L, la résume d'une formule : "Ne pas avoir son bac, c'est être inférieur aux autres".

La pression donc... D'autant que, comme le souligne Silvia André, psychologue, "la société de la performance dans laquelle nous vivons laisse peu de place à la vulnérabilité. Le système scolaire en est un pan et laisse peu de place à la tentative et à l'erreur". Et le contexte économique difficile vous pousse souvent à stresser encore davantage, avec en ligne de mire la mention la plus élevée possible pour faire partie des meilleurs.

Le sentiment d'être mes cobayes de la réforme du lycée

La réforme du lycée qui touche cette année la classe de terminale ajoute encore à l'angoisse. Dans les matières où les programmes et les épreuves ont été remaniées, l'absence d'annales, voire de sujets zéro a de quoi déstabiliser professeurs... et candidats (voir notre article Alerte sur le bac 2013 : serez-vous vraiment bien préparés ?). Alex, très stressé notamment par l'épreuve d'histoire-géographie, peut en témoigner : "Notre prof nous a répété toute l'année que les nouveaux programmes étaient trop lourds et qu'elle n'arriverait pas au bout."

Même son de cloche chez Inès, en terminale ES, pour l'épreuve de langues : "Je me suis présentée aux oraux, sans savoir sur quoi j'allais être évaluée. Et nos profs ne savent toujours pas à quoi vont ressembler les épreuves écrites." Quant à Julie, en terminale STG, elle redoute d'autant plus de rater son bac cette année qu'elle devrait le repasser avec de nouveaux programmes l'an prochain [le bac STG devient le bac STMG, NDLR].

Sachez que les mauvaises surprises au bac sont rares...

Mais les arguments pour se détendre existent aussi. À commencer par les taux de réussite, qui approchent les 85 %. Quant à la nouveauté, au final, elle devrait vous être favorable (lire notre article Bien parti pour un taux de réussite record) . "Au moment des jurys de délibération, on nous demandera de monter les notes si elles sont trop basses", assure Sylvie Martin, professeure de SES au lycée Marie-Curie de Seaux (92).

Même optimisme du côté des sujets. À en croire Mickaël Gazin, professeur de maths au lycée Chevalier-d'Eon à Tonnerre (89), "ils ne devraient pas être très ambitieux". Soizic Guérin-Cauet, professeure d'anglais au lycée Jean-Perrin à Rezé (44) se veut également rassurante : "Les mauvaises surprises au bac sont rares". Donc si vous avez obtenu des résultats corrects toute l'année, il n'y a aucune raison qu'il en soit autrement le jour J.

(1) Vous êtes d'ailleurs 65% à le passer cette année et à vous sentir "plutôt stressés", selon un sondage IPSOS/CGI pour La Maif, Le Monde et RTL publié en avril 2013.

Sommaire du dossier
Retour au dossier #Stress : le sujet vedette du bac 2013 #Stress au bac : le candidat qui en a assez du lycée #Stress au bac : le candidat tétanisé par la réussite familiale #Stress au bac : le candidat déçu par ses premiers résultats #Stress au bac : le candidat dévoré par l'anxiété #Stress au bac : le candidat qui n'a pas assez révisé #Stress au bac : le candidat qui l'a raté l'an dernier #Stress au bac : le crack qui s'oblige à briller Bac 2013 : acceptez d’être stressé !