1. Exclusif. Réforme du bac : les coefficients prévus pour chaque épreuve
Décryptage

Exclusif. Réforme du bac : les coefficients prévus pour chaque épreuve

Envoyer cet article à un ami

L'Etudiant s'est procuré les propositions du ministère de l'Éducation nationale concernant l'évaluation du baccalauréat nouvelle version, qui verra le jour à la session 2021. Quels coefficients pour les spécialités ? Comment sera évalué le contrôle continu ? Voici ce qui est envisagé.

Une réforme du baccalauréat est en cours et, petit à petit, son organisation se précise. L'Etudiant s'est procuré les projets de textes législatifs que le ministère de l'Éducation nationale proposera au CSE (Conseil supérieur de l'éducation) – une instance regroupant des organisations représentant enseignants, élèves et parents notamment – le 21 mars 2018. Si, à l'heure actuelle, ce ne sont que des propositions qui peuvent être modifiées, les choix finaux du ministère devraient être proches de celles-ci.

Lire aussi : Réforme du bac et du lycée : ce qui va changer pour vous

Quels coefficients pour les épreuves terminales ?

Le candidat au baccalauréat serait, à partir de 2021, évalué par plusieurs biais : 60 % de la note finale résulterait des notes obtenues à l'épreuve anticipée de français, aux deux épreuves terminales des matières de spécialités, de l'épreuve de philosophie et de l'épreuve orale ; 30 % viendraient des épreuves ponctuelles passées en première et en terminale et 10 % des notes des bulletins scolaires de première et de terminale. Un projet d'arrêté dévoile les coefficients que souhaiterait mettre en place le ministère pour chacune de ces épreuves.

Concernant les épreuves terminales du bac général, l'épreuve anticipée de français serait affectée d'un coefficient de 10 (5 pour l'écrit, 5 pour l'oral). L'épreuve terminale de philosophie aurait un coefficient de 8 et l'épreuve terminale orale de 10. Quant aux épreuves de spécialités, elles seraient dotées chacune d'un coefficient de 16.
Autrement dit, les résultats que vous obtiendriez aux épreuves terminales des disciplines de spécialité vaudraient pour 32 % (16 + 16) de la note totale du baccalauréat.

Les coefficients et durées des épreuves probables du futur baccalauréat selon le projet du ministère. // © Ministère de l'Éducation nationale
Les coefficients et durées des épreuves probables du futur baccalauréat selon le projet du ministère. // © Ministère de l'Éducation nationale

Quand passeriez-vous les épreuves ponctuelles ?

Les sujets des épreuves ponctuelles seraient nationaux. Autrement dit, aucun lycée ne pourrait confectionner ses propres sujets. En outre, les copies seraient anonymes et les élèves ne seraient pas évalués par leurs enseignants.

Les épreuves ponctuelles porteraient sur les disciplines du tronc commun (histoire-géographie ; langue vivante A ; langue vivante B ; humanités scientifiques et numériques ; éducation physique et sportive) ainsi que la discipline de spécialité parmi les trois que vous aurez choisies en première que vous ne poursuivrez pas en terminale (vous ne suivrez que deux spécialités en terminale). Il n'est pas précisé, à l'heure actuelle, à quel moment vous devrez indiquer le choix des spécialités que vous suivrez en terminale, ni si vous pouvez ou non changer de spécialités entre la première et la terminale et, si c'est le cas, quelles épreuves vous devrez alors passer en épreuves ponctuelles.

Lire aussi : Oraux du brevet et du bac : les conseils des champions de l'éloquence

Le ministère propose que ces épreuves ponctuelles aient lieu au deuxième trimestre de première, au troisième trimestre de première et au début du troisième trimestre de terminale. Vous aurez connaissance de vos notes à la fin de chaque année. Une moyenne de toutes les notes obtenues à ces trois sessions d'épreuves serait calculée et celle-ci aurait pour coefficient 30 (et compterait donc pour 30 % de la note totale).

Quels coefficients pour les notes du bulletin ?

Les notes obtenues tout au long du cycle terminal (première et terminale) compteraient pour le bac nouvelle version. Concrètement, il sera calculé une moyenne de toutes ces notes (qui auront toutes le même coefficient) et cette moyenne aura un coefficient final de 10 (10 % de la note totale du bac).

À noter que le ministère souhaite que le chef d'établissement "fasse une proposition de note globale de contrôle continu", qui est ensuite mise en délibération par le jury de l'examen. Certains syndicats enseignants craignent alors que des chefs d'établissement augmentent les notes pour améliorer les résultats de leur lycée.

Quelle modalité pour les rattrapages ?

Si vous obtenez entre 8 et 10/ 20 au bac, vous passerez le "second groupe d'épreuves", autrement dit les rattrapages. Le ministère propose que vous ayez le choix : soit vous repassez une épreuve (une des disciplines passées en épreuves terminales, autrement dit les enseignements de spécialité, la philosophie ou le français), soit vous choisissez "l'examen du livret scolaire". Cela signifie que le jury examinerait les notes et appréciations obtenues en première et terminale et pourrait vous faire obtenir le baccalauréat si votre livret scolaire est assez satisfaisant, selon lui, pour rattraper les points qui vous manquent.