Bac 2023 : les cinq erreurs à ne pas faire au grand oral

Coaching

Bac 2023 : les cinq erreurs à ne pas faire au grand oral

Plutôt que de réciter un texte entier, apprenez la première phrase uniquement, et mémorisez les mots-clés.
Plutôt que de réciter un texte entier, apprenez la première phrase uniquement, et mémorisez les mots-clés. © Adobe Stock/olly
Par Thibaut Cojean, mis à jour le 16 juin 2023
4 min

C'est le jour J pour le grand oral du bac 2023 ! Avant de le passer, l'Etudiant vous rappelle les cinq choses à ne surtout pas faire devant le jury.

Le grand oral du bac 2023 démarre ce lundi. Du 19 au 30 juin, la grande majorité d'entre vous passe la toute dernière épreuve du lycée. Une épreuve à ne pas négliger ! Petit rappel, avant d'entrer dans les salles, des erreurs à ne pas faire devant le jury.

1. Ne pas regarder le jury

Pour votre oral, vous devez créer un espace de discussion : le jury fait partie intégrante de l'exercice, et vous devez l'impliquer dans votre exposé. Même si cela peut parfois être intimidant, ne fuyez pas le regard. Au contraire même : créez des contacts visuels avec les examinateurs.

Regarder les examinateurs renforce leur attention et leur intérêt pour votre sujet. De votre côté, vous verrez que votre exposé est captivant et cela vous donnera de la confiance. Sans compter que si vous hésitez, les enseignants peuvent vous rassurer par un sourire ou un regard bienveillant !

N'oubliez pas non plus de bien dire bonjour au jury en entrant dans la salle !

2. Se dandiner

Votre posture a aussi son importance. Le jury n'aime pas beaucoup voir des élèves les mains dans le dos qui tournicotent sur place en récitant leur texte.

Prenez conscience que la position de votre corps est un instrument de réussite de l'oral. Un candidat qui se tient droit, bien ancré dans le sol, qui utilise diverses intonations et qui utilise les bras a bon escient donne le sentiment d'être passionné par son sujet.

Testez-vous à la maison avant de passer l'oral devant des examinateurs : trouvez la position qui vous convient le mieux et qui rendra votre oral dynamique et captivant !

3. Apprendre par cœur

Apprendre son exposé par cœur pour le réciter devant le jury peut être tentant, c'est pourtant très risqué. Un oral demande du naturel, que le "par cœur" ne permet pas ! Plutôt que de réciter un texte entier, apprenez la première phrase uniquement, mémorisez les mots-clés qui structurent les parties suivantes de votre exposé, et brodez autour.
Par ailleurs, rassurez-vous : si vous hésitez un peu, buttez sur un mot, voire si vous vous trompez, cela ne sera pas forcément préjudiciable. Si vous n'êtes pas sûr de ce que vous avez dit, vous avez le droit de demander au jury de reformuler votre dernière pensée ou de reprendre cette partie.

4. Faire trop long ou trop court

Le temps est une composante essentielle d'un oral. Au grand oral du bac, la gestion du temps est même un critère de notation : votre exposé doit faire cinq minutes, ni plus ni moins.
Pas de secret : pendant vos révisions, chronométrez-vous ! Conservez un déroulé qui correspond à environ cinq minutes et reproduisez-le dans les grandes lignes devant le jury.

Attention, si vous êtes stressé, vous aurez peut-être tendance à parler un peu trop vite : prévoyez, au cas où, une conclusion sous forme d'ouverture, que vous pouvez ajouter au dernier moment s'il vous reste quelques secondes à combler.

5. Répondre par "oui" ou par "non"

Pendant l'échange, le jury attendra de vous que vous argumentiez vos choix et vos réponses. Vous devez expliquer votre travail et votre démarche, pas uniquement la confirmer ou l'infirmer. Répondre "oui" ou "non" à une question, même fermée, est donc à éviter.
Même si vous répondez "peut-être" ou "je ne sais pas", vous devrez expliquer pourquoi vous faites cette réponse. En clair, gardez en tête de toujours inclure un petit "parce que" dans le début de votre réponse.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !