Marie-Julie, bachelière 2019 : "C’est le début de la vie d’adulte"

Par Juliette Chaignon, publié le 23 Juin 2020
3 min

Souvenir du bac... 2019 ! Pour marquer l'évolution du bac depuis l'après-guerre, l'Etudiant a retrouvé d'anciens bacheliers de différentes époques. Pour Marie-Julie, diplômée en 2019, le bac a été une source de stress qui s'est soldée par l'obtention d'une mention.

Le bac, c’était "important" pour Marie-Julie, même si 80% des jeunes de sa génération l’ont. "C’est symbolique, ça marque le début des études supérieures et de la vie d’adulte", assure-t-elle. Ce bac série S, il fallait l’obtenir pour partir "faire sa vie et avoir son appartement", explique l’étudiante qui a ensuite intégré une classe préparatoire à La Rochelle (17), mais se réorientera en DUT G2i (génie électrique et informatique industrielle) à la rentrée 2020, avant de poursuivre en école d'ingénieurs.

Les grèves du bac 2019

L’année scolaire 2018–2019 a été celle de la contestation de la réforme du baccalauréat : mouvement des "stylos rouges", grève de la surveillance des épreuves et rétention des notes, par près de 4.500 professeurs. Pas de quoi inquiéter Marie-Julie. Elle était concentrée sur son bac.

Peut-être même que ce mouvement l'a aidée. L’étudiante de 18 ans a glané de justesse la mention bien avec 14,02 de moyenne. "J’étais hyper fière ! J’espérais à peine la mention assez bien'". Une mention qu'elle doit peut-être à son correcteur de philosophie en grève. À la place, les examinateurs lui ont attribué sa moyenne de l’année, "à son avantage", estime-t-elle.

Lire aussi

Stress et simulateur de notes

Marie-Julie retient le stress des révisions. "J’avais très peur de ne pas l’avoir", confie-t-elle. Mais elle s’est surprise à plancher "sereinement" dans son lycée d’Arcachon (33).

Pour se rassurer à l’approche de l’examen, la jeune femme utilisait un simulateur de moyenne en ligne. "J’avais calculé qu’un 2/20 en histoire suffisait pour avoir mon bac", sourit celle qui n’a jamais réussi à apprendre par cœur et avait tout misé sur la carte de géographie. Elle rit encore de la surveillante "paniquée pour elle" devant sa copie presque vide.

Les bacheliers 2019 sont les derniers à s'être confrontés aux épreuves écrites. Ceux de 2020 les ont vues annulées à cause de la crise sanitaire, les suivants connaîtront une nouvelle mouture de l’examen. Alors Marie-Julie se dit "contente" d’avoir passé "le vrai bac" et d’avoir été évaluée dans chaque matière, pour mieux marquer la fin du lycée.

Lire aussi

Articles les plus lus

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !