Comment changer de spécialité en première ?

Par Thibaut Cojean, mis à jour le 07 Octobre 2021
4 min

Quelques semaines après la rentrée, vous pensez vous être trompé dans le choix de vos spécialités et souhaitez en changer ? Si un revirement est possible, cela reste assez rare et soumis à des conditions particulières.

Changer de spécialité en début de l'année de première générale est possible, mais soumis à certaines conditions. C'est le directeur de l'établissement qui prendra la décision, après avoir pris connaissance des raisons qui poussent l'élève à changer et de ses motivations.

Lire aussi

Le changement de spécialité doit s'intégrer dans votre emploi du temps

"Si le travail d’orientation a été bien fait en seconde, il ne devrait pas y avoir de problème de changement de spécialité", considère Lysiane Gervais, proviseure du lycée Philippe Cousteau de Saint-André-de-Cubzac (33) et secrétaire nationale du Syndicat national des proviseurs et directeurs de l’éducation nationale (SNDPEN).

Pour autant, différentes raisons peuvent amener un élève à changer d'avis entre la seconde et la première. Il peut avoir découvert une nouvelle discipline pendant l'été, avoir pris connaissances de nouvelles possibilités ou simplement avoir réalisé quelque temps après la rentrée qu'une de ses spécialités ne lui plaît finalement pas tant que ça.

Dans ce cas, c'est à l'élève et à sa famille de demander à l'équipe pédagogique s'il est possible de changer. Pour avoir des chances d'aboutir, cette demande doit être faite très tôt dans l'année. La première condition pour changer de spécialité ne dépendra pas de vous : il faut en effet qu’il reste des places dans la classe que vous espérez rejoindre. Ensuite, il faut aussi que votre nouvelle spécialité puisse s'intégrer dans votre emploi du temps.

À partir de là, "s’il y avait vraiment une raison sincère et raisonnée, pourquoi pas ?" concède Lysiane Gervais.

Lire aussi

Mettez en avant votre projet d'orientation

Mais attention, votre argumentaire sera observé de très près : "On va vraiment discuter pour connaître les causes. C’est une décision qui sera prise en concertation avec l’élève, ses parents et ses professeurs. "Par exemple, si vous voulez changer pour une spécialité déterminante dans votre poursuite d’études, cela pourrait jouer en votre faveur. Mais si vous souhaitez rejoindre la spécialité suivie par un copain, n’y comptez pas !

Par la suite, même si la combinaison places restantes et motivation est atteinte, ce n’est pas dit que le lycée accepte, car il va étudier votre capacité à rattraper votre retard sur les autres élèves. La plupart du temps, on va vous laisser les vacances de la Toussaint pour faire votre remise à niveau.

Lire aussi

Pas de changement possible entre la première et la terminale

Si vous souhaitez changer de spécialité entre la première et la terminale, cela risque d’être plus compliqué. "C’est pour cela qu’on abandonne une spécialité à la fin de la première", explique le ministère de l’Éducation nationale. Lysiane Gervais rappelle justement qu’au cours du lycée, un accompagnement personnalisé est mis en place pour aider les élèves à choisir leur orientation, et notamment la spécialité qu’ils laisseront de côté.

Mais changer de spécialité ne sera pas forcément un choix. Vous pourrez y être contraint, par exemple si vous déménagez en cours d’année et que votre nouveau lycée ne propose pas toutes vos spécialités. Dans ce cas, votre établissement vous proposera probablement un accompagnement spécifique pour vous permettre de rattraper le programme.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !