Bac 2022 : comment présenter "Gargantua" à l'oral de français ?

Par Paul-Adrien Montacié, publié le 16 Mai 2022
3 min

PODCAST. "Gargantua", de François Rabelais, est l'un des premiers romans publiés en France. Retrouvez tous les conseils d'une professeure pour être fin prêt à présenter l'œuvre à l'oral du bac de français.

"Gargantua" est un des premiers romans modernes écrit par François Rabelais en 1534. Il raconte l’histoire d’un prince géant, amusant au premier abord, qui donne à réfléchir dans un second temps sur l’Homme de son époque. C’est en ce sens qu’il est associé au parcours "rire et savoir".

Une oeuvre qui s’inscrit dans le courant humaniste

Rabelais s’inscrit dans le courant humaniste, qui considère que l’Homme sera capable de progresser, mais l’auteur n’est pas toujours compris pour autant. La religion serre encore la vis à l’époque, et sans contacts, Rabelais aurait pu faire l’objet de jugements ! Son œuvre reste en rupture avec son époque.

Rabelais parle de l’éducation, de la guerre, et de religion. Il écrit également juste avant l’époque de la Réforme et des guerres de religion.

Lire aussi

Un des premiers auteurs à parler du corps humain en littérature

Un homme est, pour Rabelais, à la fois un esprit et un corps, ce qui est une nouveauté. Jusqu’alors, les romans ne présentaient que des personnes d’esprits. Rabelais est aussi médecin, et comme De Vinci, il s’adonne à des dissections, interdites à l’époque, pour en apprendre plus sur le corps humain. Il est donc précurseur dans sa manière d’évoquer les blessures au corps et les maladies.

Pensez au vieux français et aux autres œuvres de Rabelais

N’oubliez également pas la filiation entre "Gargantua" et une autre œuvre de Rabelais, "Pantagruel." Il y a là une idée de la transmission du savoir de père à fils à ne pas négliger !

Le jour de l’oral, pensez à comparer les deux langues : le français d’origine, qui est un vieux français, et le français actuel qui est une traduction. Jouez sur les deux tableaux pour être plus en forme.

Contenus supplémentaires

A la Une révisions du bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !