Bac ES 2015 : corrigé d’un sujet de géographie (puissance américaine)

publié le 23 Juillet 2013
3 min

Candidats au bac ES (économique et sociale) 2015, à quels sujets vous attendre en juin prochain ? Voici nos pronostics, basés en partie sur les avis d'enseignants. Avec, en prime, des corrigés de sujets pour vous entraîner, façon "bac blanc".

Le sujet

Sources et manifestations de la puissance américaine dans le monde
Par Aurélien Martin, professeur au lycée Bascan de Rambouillet. 


Introduction

Les États-Unis sont une puissance planétaire incontestée. Si la capacité de ce pays à influencer les autres États du monde n’est plus ce qu’elle était à l’époque de la guerre froide, cette puissance demeure bien réelle et se manifeste sous des formes multiples.

Nous allons donc nous pencher sur les racines de cette puissance et ses formes d’expression aujourd’hui. De la puissance militaire et diplomatique à la puissance économique et finalement culturelle, nous étudierons les forces et faiblesses de la présence américaine dans le monde.

Plan détaillé


I. Puissance militaire


A. Une puissance inégalée
Avec le premier budget militaire de la planète, les États-Unis pèsent d’un poids considérable dans les relations internationales, comme en témoigne leur implication dans de nombreux conflits.

B. La diplomatie, source de puissance
La présence américaine dans de très nombreuses organisations internationales (Onu, FMI, Bird, Otan) montre leur poids conséquent et laisse deviner leur influence diplomatique.

C. Une politique étrangère contestée
Cette forte présence diplomatique sur l’échiquier mondial ne présente pas que des avantages. L’unilatéralisme américain leur a été reproché par de nombreux pays et mouvements, leur créant de nombreux ennemis.

II. Puissance économique

A. La puissance industrielle en déclin
Les États-Unis sont un État à l’économie postindustrielle, mais le passé industriel du pays a laissé des traces économiques et sociales dans la fameuse « rust belt ».

B. Un nouveau dynamisme économique
Toutefois, les reliques du passé industriel n’empêchent pas l’innovation. Ainsi, les États du sud et de l’ouest des États-Unis connaissent un nouveau développement en privilégiant les nouvelles technologies sur le modèle de la Californie.

C. Une économie dépendante de l’extérieur
Cette nouvelle puissance s’appuie largement sur des échanges intenses avec les autres pôles de la triade. L’interpénétration des économies est également un facteur de fragilité pour les États-Unis, qui se trouvent dépendants de l’étranger, comme en témoigne la balance commerciale déficitaire du pays.


III. Puissance culturelle

A. Un modèle culturel toujours attractif
Les États-Unis continuent de faire rêver, comme en témoignent les innombrables émigrants qui partent y chercher la réussite. De la même façon, le poids des majors dans l’industrie culturelle assure un « soft power » important pour les États-Unis.

B. Un système économique et social fragilisé.
Le système social américain trahit un certain nombre de faiblesses, comme en témoignent les mesures prises par l’administration Obama. Ces données jettent un jour peu favorable sur le rêve américain et ternissent cette image.

Conclusion


Le modèle américain demeure extrêmement prégnant sur le reste de la planète. Le gendarme du monde a beau connaître des oppositions importantes, la place diplomatique américaine demeure centrale dans la géopolitique mondiale.

L’économie américaine, liée étroitement au fonctionnement de la triade, reste une des forces motrices de la mondialisation. Sa puissance s’exprime partout dans le monde, et c’est la diversité de cette influence qui constitue sa grande force.

A la Une révisions du bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !