Bac 2019 : ils ont eu le bac au rattrapage et racontent

Par Antoine Touron, publié le 25 Juin 2018
4 min

Aller au rattrapage est loin d'être le signe d'un échec. Près de 70 % des candidats appelés au second groupe d'épreuves décrochent finalement leur diplôme. Retrouvez ici quelques conseils d'anciens candidats passés par les oraux pour appréhender sereinement cette deuxième session.

En 2018, 79,1 % des bacheliers ont été admis à l'issue du premier groupe d'épreuves du bac. Les quelque 20 % restants ont été recalés ou ont été admis à passer l'oral de rattrapage (dans les deux tiers des cas). Et finalement 69,6 % des candidats ont été repêchés à l'issue de ce second groupe d'épreuves.

À noter : les deux épreuves se dérouleront entre le 8 et le 10 juillet 2019. Et vous serez fixés le jour même des oraux.

Lire aussi : Résultats du bac 2019 : à quelle heure tomberont-ils le 5 juillet ?

"À l’oral, les professeurs sont conciliants"

Marine, étudiante en fac de sociologie, fait partie des candidats qui n’ont pas eu leur bac L du premier coup. Pour elle, ce fut un véritable choc qui l’a véritablement motivée à travailler. "Je me suis mise au travail le matin même. J'ai ressenti un sentiment d'urgence car j'avais peu de temps pour réviser. Mais sur place, les professeurs sont conciliants et m’ont tout de suite mise très à l’aise."

Marine est formelle : les matières très "coefficientées" que l'on réussit le moins bien au premier tour sont un véritable vivier de points. "J’avais eu 5/20 en philosophie. Comme la matière est coefficient 9, je l’ai prise aux rattrapages, avec l’histoire-géographie, pour gagner un maximum de points. Sur presque 50 points à rattraper, j’en ai récupéré le double."

Lire aussi : Résultats du bac 2019 : que faire si vous allez au rattrapage ?

"Être stratège, faire les bons choix"

Nicolas est en BTS (brevet de technicien supérieur) banque après avoir obtenu un bac ES spécialité économie approfondie, au rattrapage.

Pour récupérer les 22 points qui lui manquaient, Nicolas a choisi de repasser les SES (sciences économiques et sociales) et les maths. "Il me fallait peu de points pour obtenir le bac et j’avais eu 7/20 en SES. Au final, j’ai eu 14 à l'oral. Il faut être stratège, faire les bons choix. Les profs aident à choisir les bonnes matières dès l’affichage des résultats du premier tour. Je me suis mis à réviser aussi vite que j’ai pu car je suis passé à l’oral deux jours après."

Nicolas estime qu’il n’y a pas de piège. "Il y a 20 minutes de préparation et 20 minutes d’interrogation durant lesquelles il faut être motivé et dynamique. La façon de s’exprimer est aussi très importante puisqu’il s’agit d’un oral. Avoir une éloquence claire et fluide prouve que le sujet est maîtrisé." Et l'étudiant poursuit : "Je le voulais vraiment ce bac, la prof s’en est rendue compte".

"Pensez à respirer, parlez lentement pour être clair"

Pauline Pépin est professeure de SVT (sciences de la vie et de la Terre). Chaque année, elle donne les mêmes conseils à ses élèves. "Il faut se concentrer sur l'essentiel, ne pas chercher à retenir tous les détails, être le plus efficace possible. Pensez à bien respirer, parler lentement pour être clair" car "les examinateurs peuvent voir beaucoup de candidats dans la même journée. Ils peuvent décrocher devant quelqu'un de confus".

Pour gagner de nombreux points, sachez que "beaucoup d'éléments de réponse, en SVT en tout cas, se trouvent dans les documents donnés avec la question, indique Pauline Pépin. Les élèves doivent faire l'effort de formuler une réponse même si elle est partielle. Beaucoup d'examinateurs sont bienveillants et vont utiliser cela pour les aider à "sortir" des connaissances." 

Derniers petits conseils pratiques : le jour de l'oral, pensez à vous munir de votre relevé de notes, de votre carte d’identité et des textes de vos listes (LV1, philo…). Pensez aussi à apporter votre calculatrice pour certaines matières. Bonne chance !

A la Une révisions du bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !