Examens : une bonne orthographe peut faire la différence dans votre copie

Par Zineb El Mountassir, publié le 02 Mai 2022
4 min

Remettre une copie débordante de fautes d’orthographe est jugé pénalisant. D’autant plus quand la copie concernée est celle d'un examen comme le bac, le brevet, un concours ou un partiel. Voici donc un petit guide pour comprendre l’importance d’une orthographe irréprochable et évidemment, pour vous éviter de perdre des points bêtement.

Que ce soit au bac, au brevet ou à n'importe quel examen, l'orthographe peut faire toute la différence. En français, en littérature ou même dans les matières scientifiques, les correcteurs passent au crible vos copies, à la recherche du fond, mais aussi de la forme !

"La maîtrise de l’orthographe est un prérequis non seulement en français ou en littérature, mais aussi pour les autres disciplines", précise Sonia Arbaretaz, professeure de français.

Une orthographe irréprochable pour faire bonne impression

Avoir une bonne orthographe, c'est déjà faire bonne impression. "L’orthographe peut être préjudiciable aux candidats. La maîtrise de la langue est ce qui permet déjà de déchiffrer la copie. Il se peut que de très bonnes idées soient dévalorisées par une orthographe qui rendrait la copie difficile à lire", explique Sonia Arbaretaz. Si jamais le correcteur est agacé par vos fautes, il risque de ne mettre aucune bonne volonté à vous lire.

"Depuis quelques années, on est incités à valoriser plutôt que sanctionner, temporise l'enseignante. Pour autant, entre les consignes officielles et la pratique des enseignants, il existe quand même un écart." Notez bien qu’il est possible de perdre jusqu’à deux points pour vos fautes d’orthographe.

Lire aussi

Cernez vos lacunes en orthographe, pour mieux les corriger

En matière d'orthographe, ce sont les erreurs récurrentes qui vous pénalisent. Il faut donc savoir les lister et les identifier pour ne plus les reproduire. "Tout au long de l’année, en corrigeant les copies, une part de l’appréciation des enseignants est basée sur l’orthographe. En marge de la copie, j’indique souvent quelles sont les difficultés orthographiques rencontrées, " explique Sonia Arbaretaz.

La plupart des professeurs procèdent ainsi. Prenez donc le temps de recenser vos fautes récurrentes et de les travailler. Cela vaut aussi pour les textes que vous rédigez en dehors des cours, comme les messages à vos amis ou les posts sur les réseaux sociaux.

Lire aussi

Astuce : relisez-vous deux fois… dans le désordre

Une fois la copie rédigée, prévoyez toujours un petit temps pour la relire. Et pas qu'une fois !

"Je recommande à mes élèves de procéder au minimum à deux relectures : une première pour vérifier la cohérence du texte et une seconde pour traquer les fautes d’orthographe." Selon la professeure de français, une relecture dans le désordre est le meilleur moyen de se concentrer sur la forme. Commencez donc par la conclusion et remontez au fur et à mesure vers l'introduction.

Cela vaut évidemment pour toutes les rédactions longues, mais aussi pour les copies scientifiques. En SVT, en physique-chimie ou en maths, vous avez souvent affaire à des mots un peu compliqués qu'il faut savoir écrire correctement.

L'orthographe a également son importance dans les épreuves de langues vivantes ! Si on vous demande de traduire un passage ou de répondre à une question en français, pensez à faire attention et relisez-vous, il est très courant de faire des fautes quand on navigue entre deux langues.

La professeure de français recommande de suivre le projet Voltaire, une bonne alternative pour s’auto-former en matière d’orthographe. Proposant un blog quotidien, "une faute par jour", la certification Voltaire vous permet d’évaluer votre maîtrise de l’orthographe française.

A la Une révisions du bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !