1. Bac S 2019 : nos pronostics en physique-chimie
Coaching

Bac S 2019 : nos pronostics en physique-chimie

Envoyer cet article à un ami
Quels sujets risquent de tomber en physique-chimie au bac S 2019 ? // © l'Etudiant
Quels sujets risquent de tomber en physique-chimie au bac S 2019 ? // © l'Etudiant

Candidats au baccalauréat scientifique 2019, dans quelques mois, vous passerez l'épreuve de physique-chimie. Quels chapitres du programme ont le plus de chance de tomber ? Voici nos pronostics de sujets probables et l'opinion des professeurs.

Les professeurs sont unanimes : évitez les impasses. Les concepteurs du sujet de physique-chimie au bac S font en sorte de couvrir la quasi-totalité du programme chaque année. Un conseil : révisez tôt. "Les lycéens auront des épreuves optionnelles au mois de mai, comme les épreuves de langue, ainsi que des épreuves expérimentales, explique Nathalie Picard au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine (92). Il faut donc commencer à s'organiser déjà à partir des vacances de février."

 
Fiches préparées par vos soins, cartes mentales, méthodes… Organisez-vous en groupe, faites des exercices, et conseillez-vous mutuellement. Les professeurs contactés conseillent même de solliciter quelqu'un qui n'a pas fait de bac S et de tenter de lui expliquer le point du programme que vous êtes en train de réviser. Et surtout, même si diversifier peut toujours aider, concentrez-vous sur les méthodes de révisions qui vous correspondent le mieux.

smiley-probable Les sujets les plus probables

En physique-chimie, les sujets du bac couvrent une très grande partie du programme. Au cœur de celui-ci, certains chapitres reviennent quasiment systématiquement chaque année. 

La mécanique ("Temps, mouvement et évolution"), réputée pour être la "bête noire" des élèves, est absolument incontournable, selon tous les professeurs interrogés. Équation de trajectoire, champ de pesanteur, lois de Kepler… "C'est quasiment sûr que cela tombe. Ces parties du programme reviennent le plus souvent parce que les lycéens travaillent sur des procédures que l'on retrouve partout, justifie Nicolas Vossier, enseignant au lycée Henri-Laurens, à Saint-Vallier (26). Ce n'est pas évident d'en maîtriser les outils mathématiques, "mais une fois qu'ils ont passé le cap, c'est pour de bon". 

Révisez en profondeur les mouvements paraboliques, les satellites ou l'énergie mécanique.

Côté chimie, la thématique "La structure et la transformation de la matière" mérite également une attention particulière. "Le chapitre sur les réactions acido-basiques et sur le potentiel hydrogène (pH) a une probabilité très forte de tomber, se risque Damien Scimeca, professeur au lycée Sainte-Ursule à Paris (75). Avis partagé par Nathalie Picard : "C'est un chapitre riche. Structure et transformation de la matière revient souvent car on peut le lier à n'importe quoi d'autre." Soyez rigoureux sur  les dosages, l'étalonnage, le titrage pH-métrique et conductimétrique.

"Les chapitres autour de la chimie comme la nomenclature, l’analyse spectrale, RNM, infrarouges, sont très importants. Je suis certain à 80 % que ces notions seront présentes d'une manière ou d'une autre" avance également Nicolas Vossier. Ces outils sont utilisés en laboratoire par les ingénieurs. Les programmes de seconde et de première doivent également être connus. Par exemple, explique Nathalie Picard, "les synthèses additives et soustractives de la lumière en première, on en a besoin pour la spectrométrie, pour déterminer la longueur d'onde." Il est très courant de retrouver un exercice portant pour tout ou partie sur les ondes.

Pour la spécialité, ce sont les matériaux qui reviennent dans la bouche des professeurs. Mais l'exercice évalue davantage la démarche scientifique, qui est d'être force de proposition, et capable de fournir un raisonnement logique. Un début de démarche inaboutie, si elle est présentée correctement, et même si le résultat n'est pas bon, permet au candidat de grappiller quelques points.

smiley-a-reviser Pensez à réviser aussi

Plus généralement, les couplages de notions sont fréquents, même avec des chapitres très peu vus en cours. Selon Damien Scimeca, "le chapitre 'Transmettre et stocker de l'information' n'est pas tombé depuis longtemps, le numérique en particulier. Si on couple ce chapitre avec les ondes, cela nous donne la diffraction".

En vogue, "les questions sur les incertitudes et les erreurs de mesure sont de plus en plus fréquentes, observe Thomas Pichegru. Il faut être à peu près à l'aise avec ces notions, qui sont surtout vues en TP".

La partie "Économiser les ressources", absente des sujets depuis quelques années, mais néanmoins terriblement dans l'air du temps, pourrait tout à fait faire l'objet d'un exercice. Nicolas Vossier espère qu'elle tombera : "Cette thématique se prête bien à la rédaction de synthèse. De plus, elle ne requiert pas de connaissances spécifiques : l'objectif c'est d'extraire et traiter l'information".

Soyez également au point sur "L'eau" et "Son et musique" en spécialité pour maximiser vos chances de réussite.

smiley_neutre Les sujets les moins probables

Certains thèmes tombent nettement moins souvent. "Créer et innover", consacré davantage à l'ouverture d'esprit et aux connaissances annexes sur le métier de scientifique, se prête beaucoup moins aux exercices.

Les oscillateurs mécaniques sont assez improbables. Nathalie Picard rappelle que "dans l'ancien programme, les équations différentielles permettaient d'étudier les oscillations. Maintenant que ces équations ont disparu, il est difficile de construire un sujet complet sur ce thème".

De même, sur la relativité restreinte, un petit chapitre sur lequel les lycéens passent vite, la variété des sujets est elle aussi… restreinte. Peu de chance d'y avoir affaire le jour de l'examen.

Néanmoins, si vous ne révisez pas une partie du programme, vous vous exposez à perdre des points inutilement. "Plein de petits chapitres peuvent être ciblés dans un exercice noté sur 5 points : thermodynamique, relativité, l'acoustique… explique Nicolas Vossier. Autant de notions dont on pense qu’on peut se passer, sauf quand elles tombent le jour de l’examen !"

En cas de gros soucis dans vos révisions, et même par plaisir, n'hésitez pas à consulter des vidéos récapitulatives du programme sur YouTube, en vérifiant qu'elles ont bien été réalisées par un professeur en lycée. Sur le site de l'Etudiant, vous pouvez consulter nos explications d'épreuves et nos corrigés en vidéo des épreuves des années précédentes.

Le tableau ci-dessous recense le nombre de fois où chaque notion du programme a été abordée dans les sujets depuis 2013. La colonne de gauche indique les pronostics de l'Etudiant pour 2019. À noter que certains sujets peuvent faire appel à plusieurs thèmes.

Nos pronostics 2019 Thèmes 2018 2017 2016 2015 2014 2013
ENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES
Observer : ondes et matière

smiley-probable

Ondes et particules x x

smiley-probable

Caractéristiques et propriétés des ondes x

smiley-probable

Analyse spectrale x x x x x
Comprendre : lois et modèles

smiley-probable

Temps, mouvement et évolution x x x x x

smiley-probable

Structure et transformation de la matière x x x x x

smiley-a-reviser

Énergie, matière et rayonnement x x x
Agir : les défis du XXIe siècle

smiley-a-reviser

Économiser les ressources et respecter l'environnement

smiley-probable

Synthétiser les molécules, fabriquer de nouveaux matériaux x x x x x

smiley-a-reviser

Transmettre et stocker de l'information x

smiley_neutre

Créer et innover
ENSEIGNEMENTS DE SPÉCIALITÉ

smiley-a-reviser

L'eau x x x

smiley-a-reviser

Son et musique x

smiley-probable

Matériaux x x

L’épreuve en bref

L'épreuve écrite de physique-chimie, dans la série scientifique, dure 3 heures 30. Elle est affectée d'un coefficient 6, ou 8 pour les élèves qui ont choisi la discipline en enseignement de spécialité. Les sujets se composent de 3 exercices. Dans le cas de l'épreuve de spécialité, c'est le dernier exercice qui diffère, il est noté sur 5 points. Peuvent être proposées aux candidats : une synthèse argumentée de documents (graphiques, tableaux, textes, etc.) et nécessitant une démarche de réflexion peu ou pas guidée, ou une résolution de problème. 


L'usage de la calculatrice peut être, ou non, autorisé. En revanche, pas besoin de vous dégotter une calculatrice dotée du "mode examen" : le ministère a indiqué que cela n’était pas nécessaire pour 2019. À noter qu'une épreuve à caractère expérimental, une manipulation d’une heure, est réalisée avant l'examen final.