1. TPE : comment gérer son travail jusqu'à l'oral
Coaching

TPE : comment gérer son travail jusqu'à l'oral

Envoyer cet article à un ami
Le travail en groupe est essentiel en TPE, notamment pour mettre en commun et répartir le travail // © plainpicture/Maskot/Kentaroo Tryman Version
Le travail en groupe est essentiel en TPE, notamment pour mettre en commun et répartir le travail // © plainpicture/Maskot/Kentaroo Tryman Version

Si l'échéance peut aujourd'hui vous paraître lointaine, une des clefs de la réussite aux TPE (travaux personnels encadrés) est un travail régulier, et ce dès maintenant. Il faut, en effet que vous gardiez en tête l'ensemble des tâches à effectuer : recherches, tenue du carnet de bord et temps d'élaboration en groupe.

Votre premier rendez-vous avec le baccalauréat : voilà ce que sont les TPE, travaux personnels encadrés. L'oral de cette épreuve anticipée de l'examen, passée par les élèves de première générale (ES, S ou L), se déroule en effet généralement en février ou mars, selon les établissements. Si cette échéance peut vous paraître lointaine, vous devez néanmoins y penser dès à présent.

"Une des grandes difficultés des TPE est la gestion du temps, assure Claire Rouveron, professeure documentaliste au lycée Turgot à Limoges. Les élèves ont l'impression qu'ils ont beaucoup de temps, ce qui est le cas puisqu'ils ont 18 semaines, mais l'exercice est complexe et, finalement, prend du temps."

Votre problématique doit être arrêtée, même si vous pourrez encore l'affiner

La préparation de l'oral en lui-même viendra plus tard, mais il s'agit de bien vous organiser dès à présent dans la réalisation de la production que vous présenterez. Si vous avez débuté les cours de TPE peu après la rentrée, vous devez, autour des vacances de la Toussaint, avoir arrêté votre problématique, validée par vos deux enseignants encadrant.

"Beaucoup se questionnent encore sur leur sujet et en ont changé juste avant les vacances, notamment car ils avaient l'impression de ne pas avoir assez de matière. Cela arrive et ce n'est pas un problème. L'important est que le sujet soit définitif au retour des vacances. Après, il y a un risque de prendre trop de retard", conseille Silvia Mary, professeure d'histoire-géographie à l'Institution Sainte-Geneviève d'Asnières-sur-Seine. "Mais la problématique n'est pas figée : elle peut, au fil des recherches, être affinée ou élargie", précise Claire Rouveron.

Lire aussi :
Bac ES : conseils pour réussir l’épreuve des TPE
Bac S : conseils pour réussir l’épreuve des TPE
Bac L : conseils pour réussir l’épreuve des TPE

En revanche, vous ne devez pas nécessairement avoir déjà élaboré votre plan à ce moment-là de l'année. "Et cela pose souvent problème aux élèves qui ont l'habitude, au contraire, de trouver un plan puis de produire leur travail. Là, il s'agit d'abord de trouver des informations puis, à partir des deux, trois grandes idées qui en ressortiront, construire un plan qui viendra alors presque tout seul", explique Silvia Mary.

"Comprendre qu'on ne peut pas tout dire"

L'heure est donc prioritairement à la recherche d'informations, à travers les différents lieux ressources comme le CDI – avec la base de données du lycée (documents, banques d'images, de sons, numériques…) –, les médiathèques, les bibliothèques universitaires… "Je conseille au début d'utiliser en priorité le catalogue du CDI, les documents papiers, le dictionnaire, les encyclopédies, pour bien définir et cerner le sujet. La recherche sur Internet ne vient qu'après, lorsque la définition des mots-clefs aura été faite", assume Claire Rouveron.

En effet, préalablement, vous devez définir très précisément votre sujet. "Ce travail est primordial, poursuit la professeure documentaliste. Cela permet de bien questionner le sujet et de comprendre qu'on ne peut pas tout dire." Dans un second temps, vous vous dirigerez donc vers la recherche sur Internet. Celle-ci devra se faire en ayant en tête les risques qu'elle comporte. "Les élèves devront évaluer l'information trouvée, sa pertinence, en fonction de l'auteur, de la source…", souligne Claire Rouveron.

Lire aussi : Info ou intox ? 5 réflexes pour ne pas vous faire avoir sur le Web

Comment faire ce travail de recherche : seul ou avec votre groupe ? "La plupart du temps, vous le ferez de manière individuelle, mais toujours suivie d'une mise en commun en groupe, vous croiserez vos informations, explique Silvia Mary. Il faut vraiment que chacun soit au courant de ce que les autres ont fait car, à l'oral, les élèves sont interrogés très souvent sur une partie qu'ils n'ont pas faite eux-mêmes." Or, ce n'est pas chose facile, alors qu'un des objectifs des TPE est bien de travailler à plusieurs.

"C'est une des difficultés de ce travail. Il faut parvenir à écouter l'autre, à échanger dans le groupe", souligne Claire Rouveron. En outre, les deux heures de séance hebdomadaire que vous avez ne suffisent généralement pas pour fournir la quantité et la qualité de production demandée. Vous devez alors organiser des séances de travail en groupe et des sessions de recherche individuelle en dehors des heures de TPE.

Un carnet de bord mis à jour après chaque séance

Le remplissage du carnet de bord se fait aussi à part. Vous devez y noter toutes les étapes de votre recherche et indiquer les documents consultés. Ce travail vous permettra notamment de gagner beaucoup de temps lorsqu'il vous faudra écrire la bibliographie. "Je conseille vraiment de le tenir à jour après chaque séance, pour ne rien oublier, en prenant environ 20 minutes pour cela", explique Silvia Mary.

Globalement, la régularité est une des clefs de réussite des TPE, d'autant qu'au retour des vacances de la Toussaint, le travail personnel, dans toutes les matières, va augmenter. "Il s'agit alors de bien s'organiser, de caler des heures de travail en groupe, par exemple deux heures tous les quinze jours, pour mettre en commun et se répartir le travail. Cela évitera d'être en retard à la fin et de stresser", assure Silvia Mary. "Les TPE sont très exigeants, mais en vous organisant bien, vous aurez le temps de faire un bon travail", ajoute Claire Rouveron. Une telle organisation vous sera en outre très utile pour l'oral. "Plus les élèves ont été sérieux, se sont imprégnés du sujet, le maîtrisent, plus l'oral sera facile", assure Claire Rouveron. Et, ainsi, vous débuterez bien votre quête du baccalauréat.

Clap de fin pour les TPE

Les élèves qui sont en première générale (ES, S ou L) cette année sont les derniers à passer l'épreuve de TPE comptant pour le baccalauréat. En effet, la réforme du lycée et du baccalauréat, qui entrera en vigueur à la rentrée 2019, supprime les TPE. Une autre épreuve orale les remplacera : elle se tiendra en fin de terminale à partir de la session 2021 et aura pour objet un travail effectué en rapport avec au moins une des deux spécialités de l'année de terminale.