L'apprentissage des leçons est le plus souvent réservé au travail à faire à la maison. Reporter ce type d'apprentissage au temps hors scolaire revient à le considérer comme simple, dépendant du seul sérieux et de l'unique volonté de l'enfant. Ce dernier est alors confronté, dans le meilleur des cas avec l'aide de parents attentifs et formés, à ce travail souvent désarçonnant pour lui, car il n'en connaît pas toujours la finalité et ne sait donc pas comment s'y prendre. Les parents, eux aussi, expriment leur désarroi face aux différences de performance de leur enfant : alors qu'ils peuvent sincèrement témoigner que la leçon était sue à la maison, ils ne s'expliquent pas le stress de l'enfant, son incapacité à restituer tout ce qu'il avait mémorisé. De telles incompréhensions sont parfois génératrices de malaises, voire de conflits, car tous constatent une certaine impuissance à faire reconnaître, partager leurs efforts pour aider l'élève ou l'enfant. Mémoriser se présente donc comme un apprentissage complexe. De plus, l'activité qu'il met en jeu n'est pas nécessairement visible. Il est difficile d'observer, voire d'évaluer l'activité de mémorisation. Seule l'activité de restitution peut l'être. Or, en l'absence d'une explicitation par le maître de la finalité de l'activité de mémorisation, l'enfant est confronté à une tâche dont il ne maîtrise pas les enjeux et dont il s'acquitte parfois de façon approximative ou inadaptée. Il est en effet indispensable que l'enfant connaisse l'utilité d'un tel apprentissage. Comment peut-il retenir une leçon s'il ne sait pas ce qui sera exigé de lui à l'issue de ce travail ?
Mémoire, Enfant, Apprentissage, Compréhension, Révision, Conseil

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Aider à la mémorisation
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu