Bac S 2015: sujet et le corrigé d'histoire-géographie sujet 2

Géographie
Histoire
Terminale S
publié par LEtudiant.fr

Le corrigé d'Histoire-Géo : Composition sujet 2 :


Sujet difficile en composition, d'abord parce qu'il ne bénéficie que de peu de temps d'étude pendant l'année, ensuite parce que la formulation du sujet paraît trop simple aux candidats par nature méfiants.
L'introduction doit permettre en quelques lignes de définir le sujet et son originalité : derrière la question des ressources se pose celle d'un espace convoité, derrière la question des conflits se pose celle des tensions asymétriques. Le fil conducteur peut donc s'interroger sur le Sahara comme espace soumis à des convoitises et à des tensions créées par sa situation d'espace contraint. Le plan peut suivre plusieurs types de plans. Le plus évident peut ici être de suivre la logique du sujet, un premier paragraphe portant sur les ressources, un second sur les conflits.
Dans un premier paragraphe, il s'agit de rappeler d'abord que le Sahara est une espace naturel anthropisé, un milieu naturel doté à la fois d'atouts touristiques (Maroc, Tunisie, Egypte) et de ressources énergétiques (hydrocarbures Algérie, minerais Niger), un espace traversé de routes commerciales anciennes (Touaregs) et qui vit une forte croissance démographique et urbaine qui accélère les migrations internes ou vers les littoraux. On peut ensuite rappeler que la division de ce territoire en dix Etats implique des frontières (mal contrôlées), la multiplication d'infrastructures de transports (aéroports, voies ferrées) qui accélèrent l'exode rural et font encore plus du Sahara un espace traversé (route Sud/Nord, transit pour les migrants d'Afrique centrale vers l'Europe).
Dans un second paragraphe, on peut insister sur les conflits et sur le fait que le Sahara soit devenu un enjeu à l'échelle mondiale. Conflits armés liés à l'accaparement ou la circulation de ressources ou au contrôle des frontières (Libye, Mali, sud algérien, Soudan), opposition entre pratiques nomades et tracés frontaliers (Touaregs au Mali et au Niger), et le fait que le Sahara soit au cœur de tensions géopolitiques mondiales (djihadisme, trafics de drogue, migrations clandestines).
Un schéma, sans être obligatoire, est le bienvenu en milieu ou fin de composition. On peut y montre d'abord qu'il s'agit d'un milieu naturel riche en ressources (désert entre Maghreb et Afrique subsaharienne, hydrocarbures et minerais de Mauritanie, Algérie, Niger, Libye), et qu'il s'agit d'un espace de circulation contraint par des tensions ou des conflits (flux migratoires et d'hydrocarbures Sud/Nord, conflits récents au Mali, au Niger, au Soudan et en Libye, espace d'instabilité dans le sud Saharien, du Mali au Soudan).
Une rapide conclusion montre que le Sahara est paradoxalement bien intégré dans les logiques des circuits mondialisés, par des flux légaux ou illégaux, mais qu'il reste un espace instable placé sous la coupe d'acteurs aux intérêts divergents (populations, Etats, FTN).
Plusieurs notions sont attendues, expliquées et mises en situation : contrainte, conflit, flux, enclavement, hydrocarbures, FTN, frontières, mondialisation grise, ressources, développement.

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Bac S 2015: sujet et le corrigé d'histoire-géographie sujet 2
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu